windows

  • Informatique: attention si vous êtes sur Windows 7, " mardi c'est fini et vous devenez particulièrement vulnérables aux cyberattaques "

    Résultat de recherche d'images pour "windows7"

    Microsoft mettra un terme au support de Windows 7 mardi, ce qui signifie que plus aucune mise à jour de sécurité ne sera proposée pour ce système d’exploitation lancé en 2009 et encore utilisé par un huitième des utilisateurs belges de la marque. Les utilisateurs de Microsoft Windows 7, 8, Vista, 2000 et XP ont intérêt à prendre rapidement des mesures, recommandent vendredi dans un communiqué le Centre pour la Cybersécurité Belgique et Test Achats.

    Mardi, les ordinateurs qui continueront de tourner sur Windows 7 deviendront particulièrement vulnérables aux cyberattaques. Les risques concernent tant les particuliers que les entreprises et les services publics.

    Il est donc grand temps de passer à Windows 10 Test Achats a recensés les possibilités sur son site internet ICI

    Pour avoir plus d'infos sur les risques encourus c'est ICI

  • Attention : Arnaque à la mise à niveau de Windows 10

    Microsoft rappelle que la mise à niveau de Windows 10 est gratuite.

    Microsoft invite les internautes belges à être très prudents: des fraudeurs tentent actuellement de monnayer la mise à niveau vers Windows 10.

    «Ces dernières semaines, différentes personnes ont été contactées par e-mail ou par téléphone par des fraudeurs qui les invitaient, au nom de Microsoft, à payer leur mise à niveau vers Windows 10 via une Paysafecard. Si l’utilisateur donne suite favorable à cette demande et transmet des données personnelles, les cybercriminels vident son compte en banque et font crasher son ordinateur.»

    Dans un communiqué officiel transmis ce mardi, Microsoft appelle les internautes belges à faire très attention à l’escroquerie menée actuellement par plusieurs fraudeurs. «Nous savons que des escrocs s’attachent à soutirer de l’argent des utilisateurs en les incitant à payer pour une mise à niveau vers Windows 10. Lorsque les destinataires ne répondent pas aux premières tentatives, les escrocs passent à la vitesse supérieure et menacent de mandater un huissier de justice. De cette manière, ils espèrent inspirer de la crainte afin que les victimes finissent par transmettre leurs données», constate Karel Dekyvere, Security Lead chez Microsoft BeLux.

    «L’offre de mise à niveau gratuite vers Windows 10 est encore valable jusqu’au 28 juillet 2016 inclus pour les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8.1, souligne Microsoft. Il est possible de la demander par les canaux officiels de Microsoft.»

    Dans le cas où les internautes recevraient des mails douteux (offre trop généreuse, données personnelles ou bancaires demandées, fautes de syntaxe, nom de domaine étranger,...), Microsoft conseille ne pas donner suite à ces demandes.

    «Si vous avez déjà donné accès à votre ordinateur, déconnectez immédiatement l’ordinateur de l’internet et effectuez un scan complet avec un antivirus récent et mis à jour, et éliminez le logiciel malveillant, explique Microsoft dans son communiqué. Si nécessaire, vous pouvez aussi faire réinstaller votre ordinateur. Modifiez aussi tous les mots de passe tant de l’ordinateur que des comptes internet (boîte aux lettres, Facebook, Twitter...). N’oubliez pas de modifier les questions de sécurité que vous recevez quand vous oubliez le mot de passe de ces comptes.»

    En cas de préjudice, si un internaute a déjà payé les fraudeurs, il convient de déposer le plus rapidement possible une plainte auprès de la police locale et de contacter la hotline de paysafecard. Si le crédit de la carte n’est pas encore épuisé par les escrocs, il est peut-être encore possible de la bloquer.

    Enfin, si vous avez subi un préjudice à l’occasion d’une fraude de ce type, vous pouvez déposer plainte pour piratage et sabotage de votre ordinateur auprès de la police locale.

  • Info police fédérale : Surfons Tranquille: Attention à l'arnaque via Windows 10

        

    Attention mise en garde de la police fédérale via son site internet

    Si vous disposez d'un PC, votre mois d'août aura peut-être été consacré à la mise à niveau de votre système d'exploitation vers Windows 10. Un processus simplifié par l'apparition d'une petite icône dans la partie basse de votre écran qui permettait de lancer le processus. Dans les jours qui ont suivi le lancement, les escrocs du net ont fait circuler un mail qui encourageait les destinataires à procéder à la mise à niveau vers Windows 10 à l'aide d'un logiciel qui était joint à ce message et qui allait leur faciliter la tâche.

    Et parce que nous continuons à recevoir beaucoup de messages de personnes destinatrices de ce mail ou ayant suivi les instructions qu'il contenait, vous devez savoir que si vous cliquez sur le fichier joint, vous allez lancer l'installation d'un logiciel lequel va crypter tous les fichiers de votre ordinateur. Un message d'avertissement va alors s'afficher sur le bureau, avec une minuterie. Ce message vous informe que si vous ne payez pas dans les 96 heures, toutes vos données seront perdues...

    Autant dire que, même si vous payez, les escrocs ne donneront aucune suite et, comme le précise Microsoft, puisque les escrocs ont pris le contrôle de votre ordinateur, rien ne dit qu'ils n'ont pas installé d'autres logiciels malveillants.

    Alors, si vous recevez ce mail, voici les indices qui doivent éveiller votre attention:

    • Il est envoyé de l'adresse " update@microsoft.com ", qui peut vous mettre en confiance. Cependant, l'analyse de l'en-tête technique met en évidence qu'il s'agit d'une adresse IP provenant de Thaïlande.
    • Les couleurs du mail correspond au schéma des couleurs de Windows 10, notamment l'arrière-plan bleu.
    • Le mail est rédigé en anglais mais il contient de nombreux caractères ne correspondant pas à notre alphabet.
    • Enfin , dans le bas du message, il est indiqué que le contenu est scanné par un antivirus. Selon ce texte, l'e-mail est dépourvu de virus. Le message présente un lien vers un service de vérification existant, ce qui induit beaucoup d'utilisateurs en erreur.

    Si malheureusement, vous êtes tombé dans le piège, en espérant qu'il n'est pas trop tard et que vous n'avez pas payé, procédez à un scanning complet avec un détecteur de virus récent et de préférence en démarrant via un support externe comme un clé USB ou un CD-Rom. Le conseil sera également de modifier tous les mots de passe sur votre ordinateur mais aussi au niveau des services que vous utilisez sur internet (messagerie, Facebook, Twitter...). Et puis dernier conseil, changez les questions de sécurité que vous recevez quand vous oubliez le mot de passe de ces comptes.

    Podcast 08/09/2015: Surfons Tranquille: Attention à l'arnaque via Windows 10

    Source : Site police fédérale ICI

  • Faites attention si vous utilisez Internet Explorer: une faille de sécurité a été détectée par Microsoft

     

    microsoft.jpgMicrosoft a détecté au cours du week-end une faille de sécurité affectant son très populaire navigateur Internet Explorer, précisant avoir également repéré des tentatives pour exploiter ce problème.

    Plus d'infos ICI

  • Utilisateurs de Windows XP, attention, mardi 8 avril, vos ordinateurs ne seront plus protégés: les pirates informatiques risquent de sévir

    Les utilisateurs inconditionnels de l’ancien système d’exploitation Windows XP de Microsoft devront à partir de mardi se défendre tout seuls contre les cybercriminels. Le 8 avril, le géant américain des logiciels va en effet cesser son support et ses mises à jour de sécurité pour les ordinateurs fonctionnant toujours sous XP, afin de se consacrer aux versions plus récentes de Windows.

    En clair, il cessera de combler les failles de son ancien logiciel que les pirates informatiques peuvent exploiter pour s’insérer dans les ordinateurs des utilisateurs, laissant ces derniers à la merci des hackers.

    Malgré les efforts de Microsoft pour ne plus promouvoir son ancien système d’exploitation vieux de 13 ans, XP continue d’être utilisé par entre 20 et 30% des ordinateurs fonctionnant sous Windows de par le monde, selon les estimations du secteur. «Cela peut aller des services de police, aux banques en passant par les bureaux juridiques et les restaurants», souligne Christopher Pogue, directeur de Trustwave, une société basée aux Etats-Unis aidant les entreprises à lutter contre la cybercriminalité.

    «Pensez à n’importe quelle entreprise, elle utilise probablement XP. Je dirais que tout le monde fait face au même danger», ajoute-t-il.

    Les pirates attendent mardi

    Les pirates informatiques ont probablement déjà découvert de nouveaux moyens de pénétrer dans les ordinateurs utilisant toujours Windows XP, mais ils pourraient attendre jusqu’à mardi pour lancer leurs cyberattaques dans la mesure où Microsoft n’agira plus pour les bloquer.

    «On parle ici de millions de systèmes informatiques qui vont cesser de recevoir des mises à jour régulières de sécurité», insiste M. Pogue. «Cela crée sans surprise un sentiment de panique en raison des nouvelles vulnérabilités que cette situation va engendrer».

    Microsoft a sorti plusieurs générations de Windows depuis le lancement de XP en 2001. Le dernier en date est Windows 8, adapté à l’époque des appareils à écran tactile et des services dans le «cloud».

    Attention aux distributeurs de billets

    Etant donné l’évolution rapide du matériel informatique et de la courte durée de vie des appareils, les nouveaux ordinateurs achetés par les consommateurs fonctionnent probablement tous avec des versions plus récentes de Windows.

    De nombreux distributeurs automatiques de billets pourraient toujours fonctionner sous Windows XP et être de ce fait dès mardi plus vulnérables aux attaques informatiques, notamment les bornes de retrait indépendantes que l’on trouve dans les petits commerces ou les bars et qui n’appartiennent pas à des banques, relève Michael Silver, expert chez Gartner.

    «Dans beaucoup de cas, les gens ont estimé que Windows XP était suffisamment bien pour eux et ils n’ont pas vu les avantages qu’ils pourraient tirer à dépenser de l’argent pour passer à un système d’exploitation plus récent», ajoute-t-il. «Mais c’était un pari risqué», reconnaît-il.

  • Arrêt du support windows XP le 8 avril : Attention aux risques de vulnérabilités de vos PC

    Alors que la date du 8 avril se rapproche, le département de la Défense aux États-Unis a publié une alerte à l'attention des consommateurs afin de les prévenir de potentiels risques de vulnérabilités.

    Logo Windows XP

    Dans moins d'un mois, Microsoft officiellement cessera d'assurer le support du système Windows XP et de la suite bureautique Office 2003. L'éditeur ne déploiera donc plus de maintenance et les utilisateurs ne recevront plus de correctifs visant à gommer les dysfonctionnements et failles de sécurité. La division United States Computer Emergency Readiness Team (US-CERT) du Département de la Défense aux États-Unis a jugé bon de prévenir les consommateurs.

    Dans un communiqué, il est ainsi rappelé que les systèmes désuets présentent davantage de risques, les nouvelles failles de sécurité découvertes n'étant pas comblées. Les agences gouvernementales sont ainsi invitées à migrer vers une version plus récente de Windows.

     
    source : http://www.clubic.com