volgograd

  • Iliass Azaouaj menace depuis la Syrie: «Le tour de la Belgique et de la France viendra bientôt»

    azaouaj.jpg

    Toujours présent en Syrie, l’un des plus farouches membres d’al-Qaïda et de Sharia4Belgium, Iliass Azaouaj, poursuit ses menaces d’attentat en Belgique et en France. Il a posté un nouveau message sur Facebook suite aux récentes attaques en Russie.

    L’imam de 22 ans, actuellement exilé en Syrie après plusieurs années en Belgique, continue ses menaces d’attentat sur Facebook. Et malgré qu’il soit suivi par quelques centaines de personnes, les messages se veulent toujours aussi menaçants. « Ce qui s’est produit à Volgograd, en Russie, n’est que le début d’une série de nouveaux cauchemars bientôt vécus par les états mécréants et injustes en réponse à leur oppression », lance-t-il. «  Le tour de la Belgique et de la France viendra bientôt, ceci est une promesse et le croyant ne trahit jamais un engagement ! »

    Il poursuit, sur l’idée que l’attentat de Volgograd viendrait également d’al-Qaïda : « Les Russes n’ont pu déjouer cet attentat malgré leurs services de sécurité. Les Belges et Français n’y pourront rien non plus. Fini le temps où l’on achetait des informateurs, fini le temps où l’on faisait confiance à tout le monde. Maintenant, on ne joue plus, on ne rigole plus, on passe à l’action ! »

    En Syrie depuis le mois d’avril, Iliass Azaouaj, ancien habitant d’Anderlecht, est revenu au centre de l’actualité le mois dernier en publiant sur Twitter et Facebook une photo de lui avec la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet. Il assure également avoir des informations secrètes sur la sûreté de l’Etat...

  • Une femme kamikaze se fait sauter dans une gare de Volgograd (Russie): au moins 18 morts et 40 blessés

    kamikase.jpgAu moins dix-huit personnes ont été tuées et quarante autres blessées dimanche en Russie dans un attentat commis par une kamikaze dans une gare de la ville de Volgograd, proche de la région instable du Caucase russe, ont annoncé les médias.

    Un comité anti-terroriste russe national a annoncé à l’agence Ria Novosti que l’explosion avait été provoquée par une kamikaze.

    L’explosion s’est produite à l’intérieur de la gare vers 12h45 locales (08h45 GMT), a précisé à l’agence Itar-Tass une porte-parole du ministère régional de l’Intérieur, Svetlana Smolianinova.

    Selon Itar-Tass, l’explosion s’est déclarée près des détecteurs en métal placés à l’entrée de la gare principale de la ville.

    En octobre dernier, une kamikaze originaire du Daguestan avait tué six personnes en se faisant exploser dans un autobus rempli d’étudiants à Volgograd. Ce précédent attentat avait déjà soulevé des craintes quant à la sécurité aux Jeux Olympiques d’Hiver de Sotchi qui doivent se tenir en février.

    Cette attaque est déjà la plus violente que la Russie ait connu, en dehors de la région du Caucase, depuis trois ans.