vérité

  • Avis d'un HOAX (fausse information sur le net)

    Ce qui suit est un HOAX et n'en tenez donc pas compte (fausse rumeur)!
     
    INFORMATION IMPORTANTE à faire circuler

    Veuillez faire circuler cette information a vos familles et ami(e)s …
    A vous toutes et tous
    Si vous roulez la nuit et q...ue l'on vous jette des œufs sur votre pare-brise (chose plutôt étonnante et inhabituelle) ne faites SURTOUT PAS fonctionner vos essuie-glaces ni ne pulvérisez de l'eau.
    Les œufs, lorsqu'ils sont mélangés avec de l'eau, deviennent laiteux et vous n’y verrez absolument plus rien du tout.
    Vous serez alors contraint(e) de vous arrêter et serez victime d'un vol qualifié.
    Ceci se passe en bande organisée.
    Par exemple du haut d'un pont, on vous jette des œufs et ensuite d'autres complices se trouvant sur le bas côté de la route viennent vous sauter sur le véhicule avec tout un attirail pour vous déstabiliser et vous voler.

    CONSEIL DE PRÉVENTION :
    LAISSEZ COULER les œufs sur votre pare-brise sans tenter de nettoyer.
    Continuez à rouler et éloignez-vous le plus possible du lieu.
    Arrêtez vous dans un endroit sûr avant de procéder au nettoyage en profondeur des œufs sur le pare-brise.
    C'est la dernière technique utilisée par les voleurs.

    DIFFUSER le plus LARGEMENT possible !!
     
    Voici la vérité en vidéo... merci youtube...


  • Les victimes de la catastrophe de Buizingen ne connaissent toujours pas la vérité: "Depuis le 15 février 2010, nous ne vivons plus" (vidéo)

    A. D.

    Ce lundi matin, les victimes de la catastrophe de Buizingen ont voulu se faire entendre. Depuis 4 ans, elles sont toujours dans le flou. Ils attendent toujours la vérité sur les circonstances du drame. Parmi elles : Panayotis Andronikos, papa de Jerôme, décédé dans l’accident. Avec les navetteurs, il mène un autre combat : plus de sécurité pour les voyageurs.

    Belga/Benoît Doppagne

    Anita Mahy est une rescapée de la catastrophe de Buizingen. Ce jour-là, elle faisait partie de ceux qui avaient une bonne étoile, alors que 14 Montois et Borains y ont laissé leur vie. Au total, 19 personnes avaient trouvé la mort et 162 autres avaient été blessées. Quatre ans après le traumatisme de la collision, Anita se bat au quotidien pour faire avancer les choses et améliorer la sécurité des navetteurs. Son combat, elle le porte au travers de son association : « catastrophe ferroviaire Buizingen : plus jamais ». Cette Framerisoise veut mettre en lumière les lacunes d’Infrabel qui, pour elle, ont conduit au drame du 15 février 2010.

    Mais elle veut aussi dénoncer le silence qui plane depuis 4 ans au-dessus de la catastrophe. Les familles des victimes et les rescapés n’ont aucune information sur l’avancement de l’enquête. Ce lundi matin, Anita était notamment entourée de Panayotis Andronikos. Il a perdu son fils Jérôme dans l’accident. « Depuis le 15 février 2010, nous ne vivons plus, nous sommes confrontés à notre drame et à nos souffrances au quotidien. Nous éprouvons le besoin, depuis les premiers instants, de connaître les causes de la catastrophe qui a ôté la vie à notre fils, Jérôme. Je l’avais moi-même conduit ce jour-là à la gare… » Connaître la vérité pour éviter qu’un tel drame se produise à nouveau…


    Accident de Buizingen: les familles des victimes ne connaissent pas les résultats de l'enquête