tracteur

  • Pont-à-celles: le voleur s’enfuit à bord... d’un tracteur tondeuse !

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018, février,,22,vol,tondeuse,tracteur

    La police locale de la zone Brunau a intercepté, ce mardi soir, un voleur récidiviste : ce dernier se trouvait dans un café de Pont- à-Celles, où il tentait de revendre le fruit de vols qu’il avait commis lors du week-end précédent : notamment un tracteur tondeuse, ainsi qu’une débroussailleuse, dérobés rue de l’Espinette, à Pont-à-Celles. L’homme, interpellé, a été mis sous mandat d’arrêt et devait être présenté ce mercredi après-midi devant le magistrat de service.

    L’individu, Pont-à-cellois d’origine, en liberté conditionnelle et radié d’office, a derrière lui un assez long passé de vols, cambriolages et consommation de produits stupéfiants. Lors du week-end dernier, cet homme est allé commettre plusieurs vols, du côté de la rue de l’Espinette, à Pont-à-Celles. Ses cibles : les abris de jardins. Dans l’un, le voleur a ainsi découvert un tracteur tondeuse, de même qu’une débroussailleuse.

    Il a également tenté de forcer la porte d’une camionnette, en vain. L’homme a ensuite pris la fuite... à bord du tracteur tondeuse ! « Une enquête a été ouverte », confirme Christian Marit, chef de la zone Brunau. « Après l’enquête de voisinage, nous avons pu établir le parcours effectué par le voleur à bord de cette tondeuse. L’homme est d’ailleurs tombé en panne, en chemin, au point de devoir aller faire le plein à une station essence. Le plein effectué, l’homme a ensuite repris la route. Il a stationné le tracteur tondeuse rue Quewée, avant de parcourir les cafés de l’unité, à la recherche d’un potentiel acquéreur », poursuit le commissaire Marit. « Ce type d’appareil coûte plus ou moins 5.000 euros, il en demandait le tiers. » C’est dans un de ces troquets que l’homme a pu être rattrapé. L’homme n’a pas opposé de résistance. « Cette enquête a été rondement menée, elle permet également de calmer le jeu à Pont-à-Celles », poursuit-on du côté de la police : « Certains accusaient déjà des gens du voyage récemment installés sur le territoire. »

    Article de B.BT dans la Nouvelle Gazette du 22 février 2018

  • Liberchies: Un tracteur a écrasé le vélo d’Eva

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,

    Sur la route comme dans les champs, il faut toujours rester vigilant ! Même lors des vacances scolaires, Eva, 10 ans, continue d’apprendre des leçons. La petite fille a eu une grosse frayeur, samedi dernier, lors d’une promenade familiale à vélo du côté de Liberchies. Heureusement, plus de peur que de mal…

    Les vêtements de la petite Eva portent encore les traces du tracteur qui l’a frôlée samedi dernier lors d’une balade familiale aux abords du château d’eau de Liberchies

    « Son grand-père était venu la chercher avec sa jumelle Inès pour une promenade dans les champs. Lorsqu’elles ont croisé un tracteur, les filles se sont mises sur le talus à côté du chemin de terre pour le laisser passer. Mais il a roulé sur la roue arrière du vélo de la petite et a été à deux doigts de toucher Eva », explique son père, Eric Tornieri. Ce dernier, bien connu dans la région pour être le correspondant qualifié du club de Montignies-surSambre, ne blâme pas vraiment le conducteur du tracteur, mais il lance un appel à la prudence.

    « Les filles roulent dans les champs pour éviter les voitures sur la route. Cet accident est un peu paradoxal puisqu’elles étaient dans les champs. Ce qui importe, c’est la sécurité des enfants. Le tracteur ne roulait vraiment pas vite, mais le conducteur a manqué d’attention. D’ailleurs, je ne suis même pas sûr qu’il se soit rendu compte qu’il avait écrasé le vélo. Je pense que c’est pour cela qu’il a continué son chemin. J’espère qu’il sera plus attentif la prochaine fois. Juste après son passage, les filles ont croisé un camion, et ce dernier s’est mis totalement sur le côté pour les laisser passer », raconte-t-il, précisant qu’il a beaucoup d’amis agriculteurs dans la région

    « C’est la période des moissons et les passages des tracteurs sont plus fréquents que d’habitude », précise-t-il.

    Pour Eva, plus de peur que de mal, même si la petite a été très choquée par cet accident. Mais son père est bien décidé à l’aider à surmonter ses peurs. « J’ai déjà été porter son vélo en réparation. Elle vient de passer une semaine en stage, mais ce dimanche, elle remontait déjà sur son vélo, histoire d’être rassurée au plus vite après cette mésaventure. »

    Article de FRANÇOIS DEHUT Nouvelle Gazette du 7 août 2017

  • Luttre: Happée par la prise de force d’un tracteur

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,radar,région,vandeplas

    Hier matin, vers 8h30, une dame de 47 ans a été victime d’un accident de travail alors qu’elle était occupée à dé- charger des pommes de terre dans un hangar agricole installé à la rue de Fromiée à Luttre.

    La belle-sœur du propriétaire de l’entreprise se trouvait entre un tracteur et le quai de déchargement des patates quand son collègue a actionné la prise de force en pensant qu’elle avait correctement bloqué le frein. Souci, elle ne l’avait pas fait : son écharpe a alors été happée par la prise de force de l’engin, lors du soulèvement de la benne. Son vêtement s’est enroulé dans l’engrenage. La dame a chuté et s‘est violemment cogné la tête sur le sol Grièvement blessée, la victime a été dégagée par les pompiers de Nivelles avant d’être transportée en milieu hospitalier.

    Ses jours ne sont pas en danger mais elle a notamment des côtes et un bras cassé. 

    E.V

  • Viesville, dimanche 19 octobre: Feu de tracteur

     

    DSC01213.JPG Aux alentours  de 14 h30 un tracteur à pris feu sur la place de Viesville. Selon les autorités sur place qui ont géré la circulation, ce sont  les freins de l’engin qui auraient pris feu.  Celui-ci a été évacué à l’aide d’un second tracteur. Pas de blessé à déplorer, seulement quelque dégât matériel. 

     

    DSC01211.JPG

    DSC01214.JPG