thibeau

  • Avis de disparition : Bonne nouvelle Maxime Thibeau (19 ans) disparut à Mons retrouvé sain et sauf

     

    maxime.jpgMaxime Thibeau disparu depuis mardi 6 janvier 2015 a été retrouvé sain et sauf. Un avis de « Child Focus » publié ce samedi 10 janvier 2015 au matin confirme la bonne nouvelle. Sans nouvelles du jeune homme depuis plusieurs jours, sa famille a enfin pu avoir un contact téléphonique avec l’étudiant âgé de 19 ans.

    «Ce vendredi (9 janvier 2015), nous nous sommes rendu compte que Maxime avait rallumé son GSM. Nous avons essayé de le joindre puis il a pris lui-même contact avec son papa, lui disant qu’il allait bien», a expliqué vendredi soir Chantal Laurent, la maman de Maxime à Sudpresse.

    Aujourd’hui, la famille est rassurée mais espère revoir bientôt le jeune homme. «Il pense qu’il nous a déçu mais ce n’est pas le cas, a tenu à souligner sa maman. En fait, Maxime est très exigeant avec lui-même. Il y a eu une accumulation de toute une série de choses. Il a dû abandonner le football, il y avait aussi la pression liée aux examens qu’il devait passer. Il a fui et maintenant, il croit que nous lui en voulons. Nous voulons lui dire que nous souhaitons qu’il revienne. »

  • Avis de disparition; A la requête du Procureur du Roi de Hainaut - Mons et Child Focus

    Maxime THIBEAU

     

    Faits:

    Le mardi 06 janvier 2015 vers 11h00, Maxime THIBEAU, un jeune homme âgé de 19 ans, a quitté le domicile de sa grand-mère situé rue Courte Voie à Saint-Ghislain. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    Il se déplace à bord d’une Renault Mégane de couleur rouge immatriculée 1-FUP-418. 

    Maxime est d’allure sportive et mesure 1m78. Il a les yeux bleus et la crâne complètement rasé.

    Au moment de sa disparition, il était vêtu de noir.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Maxime THIBEAU ou si vous savez où Maxime THIBEAU réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou avec Child Focus via le numéro 116 000.

    ou réagissez online