texto

  • GSM au volant : Pour la police fédérale, "le contrôle systématique des GSM au volant n'est pas évident"

    L’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) est favorable à l’instauration d’un contrôle systématique des GSM des conducteurs après un accident, a-t-il confirmé lundi à l’agence Belga.

    
Illustration Photonews

    Illustration Photonews

    Une telle mesure pose cependant question au regard du respect de la vie privée. «Elle n’est pas évidente non plus sur le plan pratique», réagit la porte-parole de la police fédérale, Tinne Hollevoet.

    Actuellement, la police n’est pas autorisée à contrôler le téléphone mobile d’un automobiliste après un accident, sauf dans le cadre d’une enquête judiciaire et avec l’accord du juge d’instruction.

    Plus dinformations: ICI

  • RAPPEL : Le SPF Économie et la police mettent en garde contre les SMS frauduleux

     

    texto.pngLe SPF Économie et la police mettent en garde, dans un communiqué diffusé mardi, contre les SMS frauduleux. La Belgique est actuellement submergée par des SMS indésirables comme «Appelle-moi vite 006745599086», ou avec un autre numéro.

    «Beaucoup de consommateurs ont reçu des SMS indésirables demandant de rappeler sur un numéro à l’étranger, qui s’avère être un numéro payant», prévient le SPF Économie, qui indique qu’une enquête en collaboration avec la police est menée. Le SPF a également appelé à une coopération internationale pour lutter contre ces pratiques frauduleuses.

    Les escrocs envoient un SMS demandant de rappeler sur un numéro étranger. Ces appels coûtent environ 2 euros par minute. Les SMS proviennent apparemment du Niger (+227), de Lettonie (+371), de Madagascar (+261) et de Nauru dans le Pacifique (+674). Les numéros internationaux sont structurés comme les numéros de téléphone locaux, mais sont en réalité des numéros payants. Les SMS sont envoyés massivement via internet en utilisant des services et des logiciels fournis par deux entreprises situées en Suède.

    La police et le SPF Économie conseillent de ne pas répondre à ces SMS. «Lorsque le consommateur reçoit un tel SMS, il peut en informer son opérateur téléphonique qui prendra les mesures nécessaires pour bloquer le numéro.» Les consommateurs peuvent également rapporter des numéros frauduleux sur le site internet du SPF Économie: http://economie.fgov.be./fr/litiges/.