signature

  • Info consommation : rappel de Signature Foods Belgium S.A.


    Produit : So Apéro “Crevettes à l’ail”
    Problématique : le produit peut être contaminé par Listeria


    En concertation avec l'AFSCA, Signature Foods Belgium S.A. a décidé de retirer le produit « Crevettes à l’ail » de So Apéro avec une date limite de consommation (DLC = a consommer jusqu’au) du 14/02/2020 en raison de la présence possible de Listeria monocytogenes.


    La société Signature Foods Belgium S.A. demande aux clients de ne pas consommer ce produit et de bien vouloir le ramener au point de vente, où il sera remboursé.


    Description du produit

    • Nom du produit : « Crevettes à l'ail »
    • Marque : So Apéro
    • Date de consommation finale (DLC) ("à consommer jusqu'au") : 14/02/2020
    • Numéro(s) de lot : DLC 14/02/2020
    • Période de vente : du 31/01/2020 au 14/02/2020
    • Type d'emballage : bocal en plastique
    • Poids : 90g

    Les produits ont été distribués via les magasins Intermarché, Alvo et Spar-Lambrechts.

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la Listeria monocytogenes sont les suivants : listériose, fièvre et maux de tête et cela dans un délai de 8 semaines après la consommation de l’aliment contaminé. Le risque d’infection est plus élevé chez les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.

    Si vous l’avez déjà consommé et si vous présentez des signes des symptômes décrits ci-dessus, consultez votre médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    Pour plus d'informations, veuillez nous contacter :
    Contact: customerservice.turnhout@signaturefoods.com ou numéro de téléphone +32-(0)14-42.61.11

    Source AFSCA

  • Il y a 150 ans, signature de la convention de Genève et tellement d'actualité !

     

    Il y a 150 ans, signature de la convention de Genève

    Le 22 juillet 1864, est signée, à Genève, la convention du même nom.

    Pour l'amélioration du sort des militaires blessés

    La conférence internationale qui se termine a vu les représentants des douze nations participantes signer la première convention qui affirme le principe de neutralité des blessés et du personnel sanitaire lors des guerres et conflits armés.

    C'est aussi à cette date que l'emblème de la Croix-Rouge est adopté.

    La convention (extraits)

    Article 1 - Les ambulances et les hôpitaux militaires seront reconnus neutres, et, comme tels, protégés et respectés par les belligérants, aussi longtemps qu'il s'y trouvera des malades ou des blessés. La neutralité cesserait si ces ambulances ou ces hôpitaux étaient gardés par une force militaire.

    Article 2 - Le personnel des hôpitaux et des ambulances, comprenant l'intendance, le Service de santé, d'administration, de transport des blessés, ainsi que les aumôniers, participera au bénéfice de la neutralité lorsqu'il fonctionnera, et tant qu'il restera des blessés à relever ou à secourir.

    Article 3 - Les personnes désignées dans l'article précédent [ Link ] pourront, même après l'occupation par l'ennemi, continuer à remplir leurs fonctions dans l'hôpital ou l'ambulance qu'elles desservent, ou se retirer pour rejoindre le corps auquel elles appartiennent. Dans ces circonstances, lorsque ces personnes cesseront leurs fonctions, elles seront remises aux avant-postes ennemis par les soins de l'armée occupante.

    Article 4 - Le matériel des hôpitaux militaires demeurant soumis aux lois de la guerre, les personnes attachées à ces hôpitaux ne pourront, en se retirant, emporter que les objets qui seront leur propriété particulière. Dans les mêmes circonstances, au contraire, l'ambulance conservera son matériel.

    Article 5 - Les habitants du pays qui porteront secours aux blessés seront respectés et demeureront libres. Les généraux des Puissances belligérantes auront pour mission de prévenir les habitants de l'appel fait à leur humanité, et de la neutralité qui en sera la conséquence. Tout blessé recueilli et soigné dans une maison y servira de sauvegarde. L'habitant qui aura recueilli chez lui des blessés sera dispensé du logement des troupes, ainsi que d'une partie des contributions de guerre qui seraient imposées.

    Article 6 - Les militaires blessés ou malades seront recueillis et soignés, à quelque nation qu'ils appartiennent. [...]

    Article 7 - Un drapeau distinctif et uniforme sera adopté pour les hôpitaux, les ambulances et les évacuations. Il devra être, en toute circonstance, accompagné du drapeau national. Un brassard sera également admis pour le personnel neutralisé, mais la délivrance en sera laissée à l'autorité militaire. Le drapeau et le brassard porteront croix rouge sur fond blanc.

    Source: journee-mondiale.com