shooping

  • Consommation, 4 commerçants sur 10 ne désirent pas ouvrir leur magasin plus de 6 dimanches par an

    magasin, shooping, pont-a-celles

    Quarante-quatre  % des commerçants se prononce pour une limitation des dimanches de shopping à six jours par an, ressort-il d’un enquête effectuée par le Syndicat neutre des indépendants (SNI) auprès de 383 commerçants.

    Par ailleurs, 13  % des commerçants interrogés veulent voir le nombre de dimanche de shopping diminuer tandis que 23  % plaident pour une suppression totale, selon l’étude du SNI. Cela a surtout à voir avec le fait que les commerçants ont du mal à trouver quelqu’un pour travailler le dimanche, précise le syndicat. Enfin, un cinquième des répondants se dit en faveur d’une augmentation du nombre de dimanches d’ouverture.

    D’une enquête antérieure du SNI, il est ressorti que les achats de fin d’année commençaient plus tôt cette année. Il apparaît également que les consommateurs paient en moyenne plus cher pour un cadeau à mettre au pied du sapin que pour un cadeau de Saint-Nicolas. Pour un cadeau de Noël, le consommateur dépense une moyenne de 43 euros, tandis que pour la Saint-Nicolas, la moyenne est de 34 euros.

    Ce dimanche 8 décembre sera dans plusieurs villes et communes de Belgique, le premier dimanche d’ouverture de cette période de fin d’année.

    Actuellement, il est légalement prévu que les commerces puissent être ouverts six dimanches par an, rappelle le SNI.