serge

  • Info décès Thiméon

    E

    Blog,Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2020,juillet,décès,

    En mon nom, au nom du Blog Pont-à-Celles infos, je présente nos sincères condoléances à la famille.

    Nom : MOTTE
    Prénom : Serge
    Lieu de domicile : Thiméon
    Lieu de naissance : Gosselies
    Date de naissance : 27/10/1960
    Lieu de décès : La Louvière
    Date de décès : 15/07/2020
    Cérémonial
    Date des funérailles : Mercredi 22/07/2020
    Heure de réunion : 8 heures 45
    Heure de départ : 9 heures
       
    Heure cérémonie crematorium: 9 heures 30
    Crematorium :
    Crématorium de Charleroi
    Rue des Nutons
    6060 - Gilly
    Voir le plan

     

    Le port du masque est obligatoire au funérarium et au crématorium.

     

    Visites
    Centre Funéraire Denuit
    Rue de Liberchies, 110
    6238 Luttre
         
    Vendredi 17 juillet 2020 de 17:00 à 19:00
    Samedi 18 juillet 2020 de 17:00 à 19:00
    Lundi 20 juillet 2020 de 17:00 à 19:00

    Cliquez ici, pour utiliser ce lien afin de laisser vos marques de sympathie à la famille, merci.

    Source DENUIT

     

  • Disparition de Serge HENON (66) à Courcelles

    Ce lundi 09 janvier 2017 en début d'après-midi, Serge HENON, un homme âgé de 66 ans, a quitté à pied son domicile, situé rue Verte à Courcelles, pour aller promener dans les environs.
    Depuis, il ne s'est plus manifesté.

    Serge HENON mesure 1m50 et est de corpulence mince. Il a les cheveux gris coupés courts. Il porte des lunettes.

    Au moment de sa disparition, il portait un pantalon jeans bleu foncé, un pull brun, une veste noir et vert et des baskets noires.

    Il peut paraître confus et désorienté. Il nécessite des soins médicaux urgents.

    Lien vers l'avis de recherche.

    Publié le 09/01/2017 à la requête du Parquet de Charleroi.

    Témoignages

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.

  • Insécurité à Pont-à-Celles, l'article complet

    serge.JPG

    Cambriolé quatre fois

    La police locale effectue des patrouilles : une bande de jeunes circule !

    Serge Beauclercq habite depuis 30 ans la même maison, rue de l’Église, dans le cœur de Pont-à-Celles. Une rue tranquille, où les habitants se connaissent de longue date. Tranquille, cette rue, avons-nous dit ? En fait, pas vraiment…

    La suite sur votre Nouvelle gazette papier ou ce soir sur votre blog Sudpresse Pont-à-Celles !

    «Mardi dernier, je suis rentré chez moi, en fin d’après-midi », confie Serge Beauclercq : «C’était pour découvrir qu’on m’avait cambriolé. Un homme avait forcé la porte de ma remise, installée du côté de la rue Chantraine : c’est là que j’entreposais mon scooter, mon seul moyen de locomotion… » Vous l’aurez deviné, le scooter avait disparu.

    Ce fait divers n’est malheureusement pas le premier dont est victime Serge. «Avant ce vol, j’ai déjà connu toute une série de cambriolages », confie ce quinquagénaire, ancien conseiller du CPAS local. «Déjà en 2011, on m’avait démoli les châssis de mes fenêtres, à l’arrière de ma maison ». Là, le butin était conséquent : un PC portable, un appareil photographique («je suis passionné par la photo ! »), plus différents autres objets…

    Mais là, l’auteur avait pu être identifié, et était même passé en correctionnelle, après avoir reconnu les faits. C’était un habitant de Pont-à-Celles, qui avait ciblé plusieurs maisons du quartier», se souvient Serge Beauclercq.

    Cela, c’était en 2011. Mais déjà, en 2009, Serge avait connu une autre effraction à son domicile. «Comme d’habitude, forcément, cela s’était produit quand je n’étais pas chez moi », se souvient Serge. Déjà à l’époque, les « visiteurs » s’étaient servis en vrac : un appareil photo, un ordinateur portable, de l’argent qui traînait dans les tiroirs…

    «Je ne sais plus très bien ce que je dois faire », commente Serge, en se retournant vers ce passé récent : «Chaque fois que je m’absente, je ne dirais pas que j’ai la psychose de découvrir ce qui a pu se passer…

    Mais oui, je trouve qu’autant de faits subis par un seul homme, cela fait beaucoup…

    Car j’avais déjà subi un premier vol, en 1995 !» Par les aléas de la vie, Serge quittera la rue de l’Église en février prochain : «Ma maison, mise ne vente, a trouvé un nouveau propriétaire. Je ne quitte pas la région, et je ne quitte certainement pas ma maison suite à ces vols », précise-t-il tout

    Source: La Nouvelle Gazette

  • Insécurité à Pont-à-Celles, l'article complet

    serge.JPG

    Cambriolé quatre fois

    La police locale effectue des patrouilles : une bande de jeunes circule !

    Serge Beauclercq habite depuis 30 ans la même maison, rue de l’Église, dans le cœur de Pont-à-Celles. Une rue tranquille, où les habitants se connaissent de longue date. Tranquille, cette rue, avons-nous dit ? En fait, pas vraiment…

    La suite sur votre Nouvelle gazette papier ou ce soir sur votre blog Sudpresse Pont-à-Celles !

    «Mardi dernier, je suis rentré chez moi, en fin d’après-midi », confie Serge Beauclercq : «C’était pour découvrir qu’on m’avait cambriolé. Un homme avait forcé la porte de ma remise, installée du côté de la rue Chantraine : c’est là que j’entreposais mon scooter, mon seul moyen de locomotion… » Vous l’aurez deviné, le scooter avait disparu.

    Ce fait divers n’est malheureusement pas le premier dont est victime Serge. «Avant ce vol, j’ai déjà connu toute une série de cambriolages », confie ce quinquagénaire, ancien conseiller du CPAS local. «Déjà en 2011, on m’avait démoli les châssis de mes fenêtres, à l’arrière de ma maison ». Là, le butin était conséquent : un PC portable, un appareil photographique («je suis passionné par la photo ! »), plus différents autres objets…

    Mais là, l’auteur avait pu être identifié, et était même passé en correctionnelle, après avoir reconnu les faits. C’était un habitant de Pont-à-Celles, qui avait ciblé plusieurs maisons du quartier», se souvient Serge Beauclercq.

    Cela, c’était en 2011. Mais déjà, en 2009, Serge avait connu une autre effraction à son domicile. «Comme d’habitude, forcément, cela s’était produit quand je n’étais pas chez moi », se souvient Serge. Déjà à l’époque, les « visiteurs » s’étaient servis en vrac : un appareil photo, un ordinateur portable, de l’argent qui traînait dans les tiroirs…

    «Je ne sais plus très bien ce que je dois faire », commente Serge, en se retournant vers ce passé récent : «Chaque fois que je m’absente, je ne dirais pas que j’ai la psychose de découvrir ce qui a pu se passer…

    Mais oui, je trouve qu’autant de faits subis par un seul homme, cela fait beaucoup…

    Car j’avais déjà subi un premier vol, en 1995 !» Par les aléas de la vie, Serge quittera la rue de l’Église en février prochain : «Ma maison, mise ne vente, a trouvé un nouveau propriétaire. Je ne quitte pas la région, et je ne quitte certainement pas ma maison suite à ces vols », précise-t-il tout

    Source: La Nouvelle Gazette

  • PONT-À-CELLES – INSÉCURITÉ

    serge.JPGCambriolé quatre fois

    La police locale effectue des patrouilles : une bande de jeunes circule

    Serge Beauclercq habite depuis 30 ans la même maison, rue de l’Eglise, dans le coeur de Pont-à-Celles. Une rue tranquille, où les habitants se connaissent de longue date. Tranquille, cette rue, avons-nous dit ? En fait, pas vraiment…

    La suite sur votre Nouvelle gazette papier ou ce soir sur votre blog Sudpresse Pont-à-Celles !