seconde

  • Les Bons Villers-Courcelles: Donnez une seconde vie à un encombrant..et Pont-à-Celles ??

    seconde vie encombrant.png

    Un nouveau service gratuit de collecte des encombrants à domicile a vu le jour voici un peu plus d’un an.

    Il vous offre l’opportunité de vous débarrasser d’un vieil objet et de lui donner une seconde vie. Prenez contact avec « Revalsambre » qui se charge de venir chercher l’objet qui encombre votre quotidien mais, qui sait, qui pourrait retrouver une autre jeunesse dans un environnement différent.

    Ce service est actuellement disponible pour les citoyens des entités de Charleroi, Ham-Sur- Heure/Nalinnes, Les Bons Villers et Courcelles.

    Si vous habitez une autre commune de la zone de l’ICDI, l’association Intercommunale pour la Collecte et la Destruction des Immondices de la région de Charleroi, il se peut que votre commune décide également d’adhérer prochainement à ce service.

    N’hésitez pas à consulter le site web pour connaître la liste des communes participantes. Vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à télécharger le folder ou à contacter 071/ 47.57.57 ou encore info@revalsambre.be. Infos sur www.revalsambre.be.

  • Un Belge sur dix fait des cadeaux de seconde main pour les fêtes de fin d'année et vous ?

    cadeau,seconde,main,charleroi,pont-a-celles Le mois de décembre est, par essence, le mois des cadeaux : pour les enfants à la Saint-Nicolas ou pour tous à Noël. La crise aidant, sans doute, plus d’un Belge sur dix (11 %) envisage d’offrir un cadeau de seconde main lors des fêtes de fin d’année.

    Plusieurs études ont été réalisées ces derniers jours sur l’engouement des Belges pour les cadeaux de seconde main achetés sur internet ou dans les magasins spécialisés dans ce genre de vente. La tendance est nette chez tous : ce type d’achat est en augmentation dans notre pays. De plus en plus de Belges optent pour le seconde main.

    En 2012, Troc.com (qui a réalisé une des études) a vendu jusqu’à 20 % de cadeaux de seconde main en plus. Pour cette année, la chaîne s’attend à une nouvelle progression de 20 % au moins. En ce début décembre, le nombre de clients recensés dans les magasins est déjà en hausse substantielle par rapport à l’année dernière.

    Mais qui dit seconde main ne dit pas nécessairement budget raboté. Toujours selon l’étude de Troc.com, ceux qui optent pour le seconde main sont prêts à consacrer un budget supérieur à celui de l’année dernière, tandis que 57 % achèteront un cadeau de prix similaire. En moyenne, ces chasseurs de bonnes affaires consacreront 64 euros à leur cadeau.

    Retrouvez toutes les informations dans le 7 Dimanche gratuis chez votre boulanger