schumacher

  • Le coma dans lequel est plongé Schumacher peut durer des semaines

    AFP

    Le septuple champion du monde de Formule 1 Michael Schumacher se trouve toujours entre la vie et la mort. Il souffre d’un grave traumatisme crânien qui a engendré un oedème cérébral diffus.

    Photo News

    «On parle de lésions diffuses lorsque le cerveau a été fortement secoué dans la boîte crânienne, provoquant des lésions cérébrales multiples», explique le professeur et médecin aux soins intensifs à l’UCL, Philippe Hantson. La situation dans laquelle l’ancien pilote se trouve pourrait durer plusieurs jours, voire semaines.

    «Les premières 48 heures après un traumatisme crânien sont cruciales car les lésions peuvent rapidement évoluer», précise le Pr Hantson. «Ceci pourrait expliquer pourquoi Michael Schumacher était toujours conscient lors des quelques minutes ayant suivi l’accident».

    Lundi en fin de matinée, les médecins du CHU de Grenoble ont jugé l’état du pilote «critique sur le plan de la réanimation cérébrale». L’opération chirurgicale qu’il a subie avait pour but de réduire ses hématomes intracrâniens, mais n’a pas empêché l’apparition d’un oedème cérébral diffus.

    Pour éviter que le cerveau ne souffre trop, Michael Schumacher a été plongé dans un coma artificiel et placé en hypothermie «afin de limiter les pressions cérébrales et de diminuer les besoins du cerveau», explique encore le Pr Hantson.

    A ce stade, les médecins jugent prématuré de se prononcer sur le devenir du champion de Formule 1. Le sommeil profond dans lequel il est plongé peut durer des jours, voire des semaines. Par ailleurs, il est rare de sortir sans séquelles d’un traumatisme sévère. Celles-ci peuvent être nombreuses et à des degrés divers tant au niveau physique (pertes sensorielles, difficulté de coordination des membres, paralysie totale ou partielle) que neurologique (difficultés d’apprentissage, d’attention, de mémoire, de communication, etc.) et psychologique (changement de caractère, variations d’humeur).

    Michael Schumacher skiait en compagnie de son fils, âgé de 14 ans, dans un secteur hors piste lorsqu’il a lourdement chuté dimanche matin à Méribel, en France. Sa tête a heurté une pierre et il a été blessé malgré son casque.

  • L'état de Michael Schumacher se serait dégradé, son pronostic vital serait engagé selon le Dauphiné

    schumacher.jpgAFP

    L’ancien pilote automobile Michael Schumacher, hospitalisé dimanche après un accident de ski au CHU de Grenoble, «souffre d’un traumatisme crânien grave mais son pronostic vital n’est pas engagé», selon la station de Méribel où s’est produit l’accident. Le Dauphiné indique sur son site internet que son état se serait dégradé et que le pronostic vital serait engagé.

    Les gendarmes du peloton de gendarmerie de haute-montagne de Courchevel, qui sont intervenus dimanche matin lors de l’accident du pilote allemand, ont également indiqué à l’AFP que celui-ci souffrait d’un «traumatisme crânien sévère».

    D’après le site du Dauphiné : « L'état de santé de l'ancien pilote s'est dégradé et son pronostic vital serait désormais engagé, selon nos informations. »