roumanie

  • Communiqué de presse: L'AFSCA met en garde contre la rage chez les chiens errants en provenance de Roumanie

    chien errants.png

    L'AFSCA a été informée d'un transport de chiens errants roumains qui serait en route vers la Belgique, plus spécifiquement vers Glabbeek en province de Brabant flamand.

    Vu les informations diffusées dans les médias selon lesquelles il s'agirait de chiens errants roumains, et vu l'absence à ce jour d'une notification des autorités roumaines concernant ce transport, les doutes quant à la conformité de ces chiens avec toutes les conditions en matière de rage sont légitimes.

    En Roumanie, la rage constitue encore un gros problème, tant chez les animaux urbains et domestiques que chez les animaux sauvages. En Roumanie, en 2013, plus de 400 cas (officiels) de rage ont été constatés.

    L'AFSCA souhaite attirer une nouvelle fois l'attention sur le grand danger pour les hommes et les animaux !!!

    Attention !!! Même des animaux vaccinés ayant été contaminés avant la vaccination peuvent encore représenter un risque pendant 6 mois pour l'homme et l'animal.

    Chiens, chats et furets qui sont importés sont soumis à certaines conditions sanitaires à l'importation et doivent en particulier avoir été vaccinés selon les règles. La plupart des cas de rage chez les chiens dans les pays voisins concernent des animaux illégalement importés de pays où la rage est très présente et où aucune obligation de vaccination n'est en vigueur (notamment au Maroc). Ces cas représentent un danger important pour les humains et les animaux au voisinage de l'animal contaminé.

    Dès l'apparition de symptômes, la rage est toujours mortelle chez l'homme et chez l'animal. Dans les 48 heures après l'infection, donc avant l'apparition des premiers symptômes, un traitement doit être instauré.

    L'Agence alimentaire prendra toujours, et donc y compris si nécessaire dans le cas présent, les mesures nécessaires pour empêcher une contamination de l'homme et de l'animal.

    Plus d’information : http://www.favv-afsca.fgov.be/voyager-animaux-compagnie/

  • L'AFSCA met en garde contre les chiens importés depuis des pays à risque qui peuvent être porteur de la rage

    Belga

    L’AFSCA met en garde mardi contre les chiens importés illégalement en Belgique depuis des pays considérés comme à risque. Ces six dernières semaines, douze chiens ont ainsi été importés en provenance de pays qui ne sont pas indemnes de rage, notamment la Hongrie, la Slovaquie, la Roumanie, l’Espagne, la Pologne, l’Estonie et la France.

    «Étant donné qu’il n’existe aucun test permettant de détecter la rage chez un animal vivant, que la période d’incubation peut durer 6 mois et que les symptômes de la rage sont susceptibles de varier considérablement, l’euthanasie a été décidée dans quatre cas où le risque de contamination était trop important», a précisé l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire dans un communiqué.

    En raison du risque d’une éventuelle contamination, l’AFSCA rappelle qu’elle applique toujours de façon très stricte les prescriptions en matière d’importation d’animaux de pays où la rage est présente.

    En Belgique, la vaccination contre la rage est toujours obligatoire pour les chiens, chats et furets au sud du sillon Sambre et Meuse et dans tous les campings belges.

    Dans le monde, une personne décède de la rage toutes les 10 minutes. Cette maladie est encore présente dans plus de 150 pays dont certains constituent des destinations de vacances favorites, détaille l’AFSCA.

    La rage est une maladie contagieuse qui peut être transmise de l’animal à l’homme et inversement. Elle est causée par un virus et peut toucher les animaux sauvages et domestiques ainsi que l’homme, si l’animal infecté non seulement mord mais également s’il griffe, lèche ou est en contact avec la victime.

    Photonews