réforme

  • Les bonnes nouvelles pour le portefeuille à partir du 1er janvier 2016: pouvoir d'achat revalorisé, majoration de certaines pensions,...

    Les premières mesures entrant dans le cadre de la réforme fiscale visant à améliorer la compétitivité, la situation de l’emploi et renforcer le pouvoir d’achat feront sentir leurs effets dès le 1er janvier prochain. D’autres dispositions du fameux «Tax shift» entreront en vigueur jusqu’en 2020.

    
Les bonnes nouvelles pour le portefeuille à partir du 1er janvier 2016

    Le pouvoir d’achat est valorisé par un allègement de l’impôt sur les revenus, partiellement compensé par l’augmentation d’un certain nombre de taxes (sur la spéculation, le précompte mobilier, la chirurgie esthétique, les intercommunales, ...). En outre, la revalorisation du pouvoir d’achat se fera sentir dès le 1er janvier chez les bénéficiaires, via le précompte professionnel. La moitié des contribuables bénéficiera d’une revalorisation de 44 euros net à partir du mois prochain.

    Autres mesures: la cotisation zéro à vie sur le premier engagement ainsi que les réductions sur les six premiers travailleurs. La première veut que dès 2016, jusque fin 2020, les employeurs engageant un premier travailleur bénéficieront d’une exonération des cotisations sociales patronales à vie sur ce dernier. De plus, une réduction des cotisations sociales est prévue pour le 2e jusqu’au 6e travailleur, pour stimuler la croissance et la création d’emplois.

    Le Tax shift pèse quelque 7,2 milliards d’euros dont 4,45 milliards sur le pouvoir d’achat et 2,9 milliards pour renforcer la compétitivité des entreprises.

    La valeur maximale du chèque repas passe à 8 euros

    La suite ICI

  • Pension + salaire c’est oui : Le ministre Borsus annonce au 1 er janvier, une réforme majeure pour les pensionnés

     

    vieux_photo_jeune.gif

    L’accord du gouvernement Michel prévoyait que les pensionnés salariés et indépendants pourraient dorénavant travailler à leur guise sans crainte de sanctions financières comme l’amputation de leur pension. Une révolution pour ceux qui souhaitent prolonger leur carrière au-delà de la pension et de la prépension. La mesure sera effective au 1er janvier prochain.

    En clair, cela permettra aux pensionnés, salariés et indépendants, dès le 1er janvier 2015, de mener une activité professionnelle, quelle qu’elle soit, tout en conservant leur pension.

    Actuellement, le pensionné est sanctionné proportionnellement jusqu’à 25 % de dépassement et, au-delà de 25 %, sa pension est totalement suspendue pour l’année civile concernée. Désormais, la proportionnalité sera la règle jusqu’à 100%: le pensionné touchera une part de sa pension tant qu’il n’atteindra pas 100% de dépassement. Ministre MR des Pensions, Daniel Bacquelaine se réjouit évidemment de ces mesures « qui favorisent la liberté de choix des aînés qui souhaitent poursuivre une activité professionnelle après 65 ans ou 45 ans de carrière, tout en conservant l’intégralité de leur pension. »
    Il est vrai que cela permet aussi, dès à présent, de prolonger sans limite et sans rien perdre le travail au-delà de 65 ans pour ceux qui le souhaitent. Quelques années avant le retardement officiel de la pension à 67 ans

     

    pont-à-celles,pension,borsus,ministre,réforme

    .

    La suite du dossier dans votre journal Nord Eclair de ce mercredi 17 décembre 2014

    Source : Nord Eclair via le blog sudpresse Estaimpuis