pompier

  • Régulièrement, les particuliers et commerçants sont sollicités par des personnes qui collectent des fonds, pour des clubs sportifs ou à l’occasion d’étrennes. Est-ce bien légal ?

    © Secunews.be

    Régulièrement, les particuliers et commerçants sont sollicités par des personnes qui collectent des fonds, pour des clubs sportifs ou à l’occasion d’étrennes, etc. Comment cette pratique est-elle encadrée sur le plan légal ? Des autorisations doivent-elles être obtenues au préalable ? Les communes peuvent-elles interdire le porte-à-porte à domicile ?

    On peut s'interroger quant à la pratique de certaines personnes de se faire passer pour des policiers ou des pompiers, ou du moins, indiquant qu'elles vendent des cartes de soutien pour la police ou les pompiers. Sur ce point, il est intéressant de rappeler que le Code pénal sanctionne via ses articles 227 et s. l'usurpation de titre et de fonction. 

    Par ailleurs, rappelons que les policiers n'ont pas la possibilité de collecter. Cela irait à l'encontre des règles de déontologie et notamment de l’article 130 de la LPI (loi sur la police intégrée) qui indique que ‘le statut des fonctionnaires de police garantit leur intégrité. Les fonctionnaires de police doivent prescrire tout abus dans l’exercice de leurs missions. Il est interdit aux membres du personnel de solliciter, d’exiger ou d’accepter, directement ou par personne interposée, même en dehors de leurs fonctions, mais en raison de celles-ci, des dons, gratifications ou avantages quelconques’ .  Cela équivaudrait à monnayer la sécurité …

     

    Plus d'infos sur le site secunews.be 

  • Rafales de vent annoncées sur tout le pays dans les prochaines heures: le numéro d'urgence 1722 activé!

     
    • Résultat de recherche d'images pour "telephone 1722 belgique"

      Le numéro 1722 sera activé à partir de minuit, indique le SPF Intérieur dans un communiqué. Ce numéro peut être composé pour appeler les pompiers en cas d’inondations et/ou de dégâts liés aux intempéries.L’IRM prévoit des rafales de vent pouvant atteindre 80 à 100 km/h sur tout le pays ce mercredi en fin de nuit et jeudi matin.Après l’intempérie, le numéro 1722 sera automatiquement désactivé.

  • Luttre lundi 23 octobre aux alentours de 17h00 : Fuite d’hydrocarbure dans le canal Charleroi-Bruxelles.

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,24,octobre,luttre,pompier,fuite,hydrocarbure,mazout

     

    Les pompiers ont été appelés pour l’apparition d’un fluide de type hydrocarbure. Le fluide avait une forte odeur de mazout, et s’écoulait dans le canal Charleroi-Bruxelles à hauteur de la sortie de la rivière la rampe.

    Les hommes du feu ont bloqué temporairement la circulation automobile (une bonne demi-heure) dans le croisement de la rue du commerce et de la rue de Ronquières pour assurer leurs sécurités, en effet ils ont visité les égouts afin de trouver l’origine de la pollution. Les recherches s’orientent vers le centre de Luttre.

    La protection civile a été appelée, afin de contenir le produit avec des bouées.

    Images intégrées 2

     

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 12 juin 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette;2017,

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 23 février 2017: 20 heures de cours pour la ministre qui boit trop !

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Incivilité à Pont-à-Celles: Les pompiers bloqués dans un carrefour

    Ils ont été retardés dans leur intervention à cause des voitures mal garées

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny

    Lundi, vers 17h30, un feu de cheminée s’est déclaré dans une maison à la rue Centrale à Pont-à- Celles. Ariel Fourmeau et sa famille ont appelé les pompiers. Ces derniers ont été retardés à cause des voitures mal garées à proximité du carrefour formé par les rues Centrale et Raymond Brigode. Pour s’en dégager, les pompiers ont klaxonné à de nombreuses reprises. Alertés par les coups de klaxon, les riverains se sont empressés de bouger leur véhicule. Heureusement, les minutes perdues n’ont pas porté à conséquence. Les dégâts liés à l’incendie sont limités.

    On a évité le pire ce lundi soir à la rue Centrale à Pont-à-Celles. Lundi vers 17h30, Ariel Fourmeau et sa famille ont été victimes d’un feu de cheminée. « Notre cheminée s’est emballée, explique-t-elle. On pouvait apercevoir des flammes de plusieurs centimètres qui en sortaient. Nous avons donc, après avoir appelé les pompiers, décidé d’évacuer nos trois enfants âgés de 7,9 et 11 ans. » En attendant les hommes du feu et afin d’éviter que le sinistre ne s’aggrave, les résidents ont arrosé, enlevé les bûches et jeté du sel au niveau du foyer. « Nous avons rapidement entendu au loin les sirènes. »

    Néanmoins, les pompiers ont mis plusieurs et longues minutes avant qu’ils n’arrivent sur le lieu du sinistre. La faute aux voitures mal stationnées au dé- but de la rue Centrale. « Les pompiers n’ont pas su tourner dans notre rue qui, il est vrai, est très étroite. Venant de la rue Raymond Brigode, les camions de pompiers sont restés bloqués dans le carrefour à cause de l’inconscience des riverains. Plusieurs d’entre eux s’étaient garés à quelques mètres du carrefour au lieu des cinq mètres réglementaires. Nous avons parfois des difficultés à tourner dans notre rue avec notre voiture. »

    DES COUPS DE KLAXON Pour avancer et enfin atteindre le lieu du sinistre, les pompiers n’ont pas eu le choix que d’utiliser, en plus de leur sirène, leur klaxon pour alerter les riverains. Ces derniers se sont dès lors empressés de dégager les véhicules qui gênaient la circulation

    Enfin arrivés sur place, les pompiers ont pu maîtriser l’incendie

    Finalement et malgré les quelques minutes perdues, tout est bien qui finit bien. Les dégâts matériels sont très limités. Ariel Fourmeau a un message à adresser aux personnes qui se garent n’importe où. « Imaginez-vous être dans la situation d’attendre les secours et de dépendre de l’inconscience des autres pour être secourus ! »

    De plus et selon Ariel Furmeau, les pompiers seraient confrontés à ce problème à de nombreuses reprises. « Il y a deux semaines à peine, un incendie avait ravagé tout un étage dans une maison à Viesville. Là aussi, ils avaient été ralentis à cause des personnes mal garées. »

    Article d'O.PÂQ. dans la Nouvelle Gazette du 30 nov 2016

     

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 5 octobre 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,sporting,zèbre

  • CHARLEROI ET RÉGION Cartes de soutien aux pompiers : vérifiez bien

    pont-à-celles,charleroi,pompierLe service Régional d’Incendie de Charleroi porte à la connaissance des habitants que cette année encore, les membres de son amicale, passeront de porte en porte afin de vous leur carte de soutien avec un autocollant au prix fixe de 5 euros. Il s’agit d’une carte jaune. Afin de dissiper tout doute, ils vous inviteront à prendre contact avec leur centrale (071/86 00 11) où l’on vous renseignera sur le bien-fondé de cette vente.

  • Dimanche soir, incendie rue des Écoles à Pont-à-Celles.

    DSC01258.JPG

    DSC01256.JPG

    DSC01257.JPG

    Pour mieux situer l’endroit, c’est un bâtiment appartenant au CPAS face à la maison du peuple « Le phare ». L’incendie, d’origine encore inconnue a pris au premier étage de l’immeuble, celui-ci a rapidement été circonscrit par les pompiers.

     

    Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer !