plastique

  • Info consommation : rappel de Delhaize

    Produit : GAUFRES AU BEURRE 300G.
    Problématique : présence possible de morceaux de plastique dur.



    Delhaize demande à ses clients de ne pas consommer et de ramener au magasin le produit ci-dessous.

    En collaboration avec l’AFSCA, Delhaize a décidé de retirer ces produits du marché et de les rappeler auprès des consommateurs en raison de la présence possible de morceaux de plastique dur.

    Info produit :

    Nom : GAUFRES AU BEURRE 300G
    Marque : DELHAIZE
    Code EAN : 5400113537922
    Numéro de lot : LOT 3140
    A consommer de préférence avant le: 18/12/2020
    Problématique : présence possible de morceaux de plastique dur.

    Chaque jour, Delhaize effectue des centaines de contrôles de qualité en interne afin de garantir à tout moment la qualité et la sécurité alimentaire de ses produits.

    Entre-temps, Delhaize a déjà retiré des rayons tous les produits concernés et renforcé les contrôles vis-à-vis du produit et du fournisseur. Il est demandé aux clients qui ont acheté ce produit de ne pas le consommer. Les clients ont la possibilité de rapporter le produit en question au point de vente où ils l’ont acheté. Le remboursement de chaque article concerné est garanti.

    Les autres produits du même assortiment ne sont pas concernés et peuvent donc être consommés en toute sécurité. Delhaize tient à s’excuser pour les désagréments occasionnés.

    Conseils et informations destinés aux consommateurs :

    Que faire si vous avez déjà acheté le produit ?

    Ne consommez pas le produit et ramenez-le à votre magasin Delhaize. Les produits vous seront remboursés.

    Pour de plus amples informations, les clients peuvent s'adresser à notre service Clients au numéro gratuit 0800/95 713.

    Source afsca

  • Info consommation: communication de l'AFSCA

    Produit : bols en plastique de la série "Wildlife" avec le motif "Tortue".
    Problématique : migration de mélamine vers l'aliment.


    L’AFSCA demande aux consommateurs de ne pas utiliser ce produit et de le ramener au point de vente dans lequel il a été acheté.


    Description du produit

    Nom du produit : bol en plastique avec le motif "Tortue" de la série "Wildlife"
    Numéro d'article : LDISHBS190
    Numéro de lot PO: WP072017-3220


    Le produit a été vendu en Belgique via les enseignes Prémaman et Orchestra (magasins et probablement eshop).


    Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec le point de contact de l’AFSCA pour les consommateurs : 0800/13.550 ou pointdecontact@afsca.be.

    source afsca

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 14 mars 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Les sacs de caisse en plastique à usage unique, qu’ils soient gratuits ou payants interdits en Wallonie à partir du 1er décembre 2016.

    L’interdiction d’utiliser des sacs de caisse en plastique à usage unique, qu’ils soient gratuits ou payants, entre en vigueur en Wallonie à partir du 1er décembre 2016.
    Résultat de recherche d'images pour "interdiction sac plastique wallonie"
     
    Pourquoi cette mesure ?

    L’impact environnemental de l’usage des sacs en plastique n’est plus à démontrer. Les « mers » de plastique formées par les courants marins témoignent de ce désastre écologique comme la présence des sacs dans les déchets sauvages ramassés en Wallonie.
     
    « Une seconde pour fabriquer un sac plastique. 20 minutes d’utilisation. Des décennies de pollution. Voilà qui résume la raison d’être de cette mesure » du Ministre wallon de l’Environnement.
     
    Quels sacs interdits à partir du 1 er décembre 2016 ?

    A partir du 1er décembre 2016, l’usage de sacs de caisse
    en plastique léger est interdit.  Par sac de caisse, on entend celui utilisé pour regrouper et transporter les achats lors du passage à la caisse, qu’il soit gratuit ou payant, quel que soit le type de commerce (alimentaire ou non) et le lieu de vente (petits commerces, supermarchés, marchés…).  
     
    L’interdiction vise l’utilisation de sacs en plastique tant par le commerçant lorsqu’il emballe lui-même les achats que par le client.
     
    Par « léger » il faut entendre une épaisseur inférieure à 50 microns, quels que soient le type de plastique et les caractéristiques (incinérable, biodégradable, compostable, …).
     
    Le papier plastifié utilisé pour l’emballage de morceaux de viande, du poisson ou du fromage ne constitue pas un sac en plastique et reste autorisé.
     
    Les commerçants pourront écouler leur stock de sacs personnalisés achetés avant le 9 juillet 2016 (date de publication du décret au Moniteur belge) jusqu’au 1er décembre 2017.
     
    Les autres sacs ?

    Les sacs autres que ceux de caisse seront également visés par une interdiction. Cela vise par exemple les sacs utilisés pour emballer les fruits et légumes ou les denrées humides au point de vente, qu’ils soient gratuits ou payants. Les modalités d’entrée en vigueur et les alternatives seront fixées à l’issue de la consultation en cours avec le secteur du commerce.
     
    Les alternatives ?

    Lorsqu’un conditionnement est nécessaire, les sacs en tissu ou en papier, les cartons, le traditionnel panier ou cabas, les bacs et paniers en plastique réutilisables conçus pour et destinés à être utilisés de nombreuses fois, le sac  à dos, … sont autant d’alternatives aux sacs de caisse à usage unique. 
     
    Limiter la consommation de sacs en plastique, et par là-même la production de déchets plastiques et la présence de déchets plastiques dans les déchets sauvages sont les objectifs de cette mesure.
     
    Dans ce cadre une collecte des sacs prochainement prohibés est organisée sur le stand du Service public de Wallonie au salon du Réemploi, de la Réutlisation et de l’EcoDesign, RECUPère, à Namur Expo.
     
    Ceux-ci seront découpés, filés et crochetés en direct en cabas réutilisables par les « Filandières de Wallonie ».
     
    Plus d’infos : www.recupere.be

  • Ce 3 juillet: Journée mondiale sans sacs plastique


    Journée mondiale sans sacs plastique

    La pollution occasionnée par la prolifération des sacs en plastique et -surtout- par leur abandon au gré des vents et des courants, menace de très nombreuses éspèces animales. Qui n'a jamais entendu parler du "huitième continent" aura du mal à se représenter l'ampleur des dégâts causés dans la nature par cette source de pollution.

    Le Centre national d'information sur les déchets (Cniid) a, à de nombreuses reprises, attiré l'attention du public sur la nécessité d'une modification en profondeur de nos habitudes de consommation. Il ne s'agit plus aujourd'hui de produire plus de déchets recyclables, mais bel et bien de produire globalement moins de déchets et gérer autrement les déchets existants.

    Entre 1960 à 2000, le tonnage d’ordures ménagères produit a doublé

    La croisade contre l'utilisation des sacs plastiques entre symboliquement dans cette logique de réduction des déchets.

    Les sacs en plastiques présentent en effet le double désavantage d'être très peu biodégradables et de se disperser très facilement au gré des vents et des courants. Ils pourraient assez facilement être remplacés par des sacs réutilisables et recyclables, voire par des emballages papier même si ces derniers ne sont pas une panacée.

    En France, l'action du gouvernement

    On en est encore aux intentions et aux annonces, mais la ministre de l'écologie, Ségolène Royal, a annoncé en 2014 que les sacs en plastiques devront avoir disparu des caisses de nos supermarchés dés le 1er janvier 2016. Acceptons en l'augure et espérons que cette impulsion sera suivie d'effets concrets.

    Source:journée mondiale