petit roeulx

  • A54 suite, Des travaux de sécurisation

    A54, petit roeulx, Pont-a-celles

    Le SPW met tous les moyens en oeuvre pour éviter de nouveaux drames sur cette route.

    Les accidents mortels se sont multipliés ces dernières semaines sur l’autoroute A54. Les statistiques de l’Institut belge pour la sécurité routière sont inquiétantes concernant la liaison entre Charleroi et Nivelles. Les accidents corporels y ont doublé en un an.

    Dans nos éditions de ce mardi, nous vous relations le constat inquiétant dressé par l’Institut belge pour la sécurité routière concernant la dangerosité de l’autoroute A54. En un an, les accidents corporels avec blessés ou tués ont plus que doublé. Rien que ces cinq dernières semaines, cinq personnes ont perdu la vie sur cette portion d’autoroute reliant Charleroi à Nivelles.

    Deux tronçons sont particulièrement dangereux. Celui reliant Gosselies à Charleroi et le virage de Petit-Roeulx. Dan ce dernier virage, deux hommes se sont tués le 4 novembre dernier en sortant du virage juste après Nivelles.

    Leur véhicule est venu s’encastrer dans un panneau de circulation. Pas plus tard que fin de semaine passée, le SPW a installé un rail de sécurité flambant neuf à cet endroit. Un rail qui devrait empêcher qu’un tel drame se reproduise.

    Un peu plus loin, à hauteur de Pont-à-Celles et Luttre, ce sont des travaux d’abattage d’arbres qui sont en cours sur plusieurs centaines de mètres. À cet endroit, la A54 est une longue ligne droite. En cas de sortie de route, un véhicule s’empale  automatiquement autour des troncs. Les plus gros ont donc été enlevés. Si ces deux mesures avaient été mises en oeuvre simultanément lors de l’accident de Buzet de ce dimanche, deux vies auraient sans doute été épargnées..