obus

  • A la une de la Nouvelle Gazette du 29 juillet 2016

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse

  • Luttre gare: Le chantier du parking suspendu pour des semaines

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,luttre,obus,gare

    Lundi matin, le bourgmestre Christian Dupont a convoqué une réunion avec la SNCB et le commissaire Marit chef de la zone de police Brunau au sujet des obus trouvés sur le chantier d’agrandissement du parking de la gare de Luttre.

    «Une société spécialisée va être mandatée par la SNCB pour scanner le sol du terrain afin de vérifier s’il ne recèle pas d’autres munitions. En fonction des résultats, on fera revenir le SEDEE pour excaver les éventuels obus. Mais, la SNCB va devoir lancer une procédure d’appel d’offres, ce qui va prendre un certain temps. Pendant cette période, le chantier devra être suspendu. J’ai confirmé l’arrêté de police interdisant l’accès au chantier. Les démineurs ont confirmé qu’il n’y avait aucun danger tant qu’on ne fouillait pas le sol », explique le bourgmestre Christian Dupont.

    Afin de dissuader les éventuels curieux ou collectionneurs inconscients, le périmètre a été bouclé par des barrières Heras et des panneaux d’interdiction de circuler ont été placés sur le chemin de halage. La police locale va renforcer les patrouilles dans cette zone et interpellera toute personne trouvée dans ce périmètre. « Ce terrain a déjà été arasé sur une épaisseur de 40 cm. Les obus ont été trouvés encore 1,2 mètre plus profond, lors du creusement d’un trou pour une chambre de visite. De plus, ce terrain est criblé de scories et de morceaux de métal datant des explosions de novembre 1918.

    Un collectionneur aurait donc vraiment peu de chance de retrouver des vestiges avec un détecteur de métaux. Par mesure de sécurité, il est formellement interdit de pénétrer sur le site », insiste le commissaire Marit.

    E.MA

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,luttre,obus,gare

     

  • Luttre gare et Les obus : un reliquat de l’explosion du 16/11/1918 ?

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,gare,luttre,obus,guerre

    Les Allemands ont mis le feu à 650 wagons de munitions qui ont explosé pendant 15 h !

    Le chantier du parking de la gare de Luttre est interrompu après la découverte vendredi de 4 obus de la première guerre mondiale. Il ne reprendra que lorsque le terrain aura été scanné et déminé si on y trouve d’autres engins explosifs. Selon Michèle Heck du Cercle d’histoire et d’archéologie de Pont-à-Celles, il s’agit probablement de reliquats d’une énorme explosion d’un impressionnant convoi de munitions allemandes qui a détruit une bonne partie du village après l’Armistice.

    La suite dans votre Nouvelle Gazette du 20 octobre 2015

  • Luttre gare: Découverte de plusieurs obus sur le chantier d'agrandissement du parking

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,gare,luttre,sncb,nmbs,obus,guerre,train,arrêt

    Deux obus ont  étés découverts en fin de matinée sur le chantier d'agrandissement du parking de la gare de Luttre. Cette découverte a fortement  perturbé la circulation ferroviaire sur les lignes 124 (Charleroi-Bruxelles) et 117 (Luttre-Braine le comte). En effet, la circulation ferroviaire à été complètement interrompue durant quelques heures.

    L'équipe de déminage est arrivée sur place aux alentours de 14h00, suite à quoi la circulation des trains à pu reprendre son cours pratiquement normalement.

    Il faut savoir que des conducteurs de trains et accompagnateurs ont été bloqués. Ce personnel montait hlp (parcours comme voyageurs) vers la capitale, afin d'assurer des trains de pointe du soir. Il est donc fort probable que des trains seront supprimés, ou en retard cet après-midi.

    Le Bourgmestre est descendu sur les lieux de l'incident et a pris des mesures de précaution, notamment l'interdiction d'accès au chantier.

     

    Cet événement était à mon sens prévisible, chaque résident de Pont-à-Celles sait que la gare fut bombardée à maintes reprises durant la Guerre 40-45. Le Plateau accueillait en ce temps l'une des plus grandes remises de machines à vapeur de l'époque ainsi que divers ateliers.

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,gare,luttre,sncb,nmbs,obus,guerre,train,arrêt

     

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,gare,luttre,sncb,nmbs,obus,guerre,train,arrêt

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,gare,luttre,sncb,nmbs,obus,guerre,train,arrêt

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,gare,luttre,sncb,nmbs,obus,guerre,train,arrêt

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,gare,luttre,sncb,nmbs,obus,guerre,train,arrêt

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,gare,luttre,sncb,nmbs,obus,guerre,train,arrêt