musée

  • Idée sortie en famille : petit tour au musée de la frite

    Quoi de plus normal en Belgique que de visiter un musée dédié à la frite ! L’espace muséal didactique qui relate l’histoire de la pomme de terre et des condiments qui l’accompagnent habituellement est installé dans les murs de la Saaihalle, un bâtiment classé à deux pas de la Grand-Place de Bruges. Il a ouvert ses portes il y a un peu plus de dix ans.

    TOUTE L’HISTOIRE DE LA FRITE

    La frite est-elle née chez nous ? Quel en est son secret de préparation ? D’où vient la tradition de la célèbre frite belge ? Quand sont nées les friteries ? Qui a inventé le cornet ? Autant de questions qui trouvent leurs réponses dans le musée du centre de l’une des plus belles villes de notre pays.

    Avec la Belgique, la France, l’Espagne et l’Amérique du Sud revendiquent aussi les origines de la pomme de terre. Celle que nous connaissons était au départ un tubercule blanc d’Amérique du sud croisé avec d’autres variétés. L’histoire dit que l’origine de la frite belge remonterait à 1759, le long des rives de la Meuse. Alors que l’hiver frappe de plein fouet, les riverains ne peuvent momentanément plus pêcher des petits poissons dans le fleuve, victuailles qu’ils consommaient frits et légèrement salés.

    Ils ont alors imaginé un substitut démocratique. La frite s’est avérée être le substitut recherché, sa morphologie rappelant celle des petits poissons. La visite du musée est une page historique qui nous ramène 8000 ans avant notre ère dans les Andes péruviennes. On y a retrouvé des tubercules dans un sarcophage enfoui dans les catacombes dans les montagnes. Les Indiens des Andes avaient l’habitude de voyager. Les humains tombaient régulièrement malades alors les lamas tenaient le coup en mangeant simplement des tubercules enfouis dans le sol. Les nomades ont alors adopté la pomme de terre aux multiples vertus.

    En 1737, Antoine Parmentier, un apothicaire et agronome militaire français remarque pendant son emprisonnement en Prusse la bonne santé des soldats français exclusivement nourris de pommes de terre. À son grand étonnement, personne n’était sous-alimenté ni épuisé. Après une famine en 1769, il participe à un concours lancé par l’Académie de Besançon. Comme les soldats exclusivement alimentés de pommes de terre pendant la guerre des sept jours avaient tous survécu, l’apothicaire en déduit que le féculent devait être un remède efficace contre la dysenterie. Parmentier gagna le prix et œuvra pour que le tubercule soit au menu des prisons et des hôpitaux. Le visiteur se laisse guider par les vidéos, panneaux et visuels.

    Depuis peu, une salle met en avant les vertus scientifiques de la pomme de terre. On y voit notamment un réveil actionné par l’énergie de la patate. Dans le sous-sol, une odeur alléchante guide les visiteurs vers la friterie. Le Musée est installé depuis une dizaine d’années dans la Saaihalle, un magnifique bâtiment classé. La structure est composée de deux parties, une datant de la fin du 14ème siècle et une autre du 15ème. Le musée est ouvert tous les jours de 10h à 17h. 7 € pour les adultes et 5 € pour les enfants

    le lien pour le site web ici

  • La maison de la Laïcité de Pont-à-Celles vous propose un voyage détente et enrichissant.

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,septembre,19,maison,laïcité,voyage,dinant,musée,citadelle

    Ce voyage vous est proposé au prix coûtant, le car, la visite guidée du musée Félicien Rops, le repas du midi, visite et dégustations à la brasserie Caracole, voyage en bateau-mouche, montée et descente à la citadelle en téléphérique ainsi que la visite de la citadelle de dinant. 

    Le prix: 50,50 €

    Infos et réservations: 071/84.78.85

     

  • Liberchies - Concert / Rencontre d’artistes

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,liberchies,concert,geminiacum,musée

    Samedi 11 mars à 18h30

    Au programme
    Chant – Elisabeth Latora
    Lecture – Romain Delhoux
    Piano – Nathalie Culot
    Stylisme – Alexandra Walravens – Claudio Russoniello – Romain Delhoux

    En pratique
    11 mars à 18h30
    Eglise St Pierre – Place de Liberchies (6238)
    Prix: 8€

    Infos et réservations
    Romain Delhoux
    T: 0474 265 088
    @: delhouxromain@gmail.com

     

    Une initiative citoyenne, menée par Nathalie Culot et Romain Delhoux

    Source: Geminiacum

  • Pour les amteurs de trains, idée de sortie en famille : Musée du Rail de Saint Ghislain

    rail.jpg

    Le Musée du Rail de Saint-Ghislain ouvrira ses portes au public le samedi 9 mai 2015.

    Les principales attractions de la journée sont :

    Présentation du matériel ferroviaire préservé par l'ASBL Patrimoine Ferroviaire et Tourisme, gestionnaire du Musée.

    Découverte de l’aile restaurée (voies 3 et 4) et du nouveau chemin d’accès.

    Grande bourse d'échange, la plus grande du pays, et vente de trains miniatures; nombreux commerçants et exposants.

    Librairie et boutique présentant les productions du PFT; présentation des nouveaux livres.

    Ouverture au public de la section " Modélisme ", avec ses réseaux de trains miniatures.

    Buvette et petite restauration

    Le Musée est situé près de la gare de Saint-Ghislain; parking aisé devant la gare. Comment accéder ?

    Par route : autoroute E19-E42, sortie Saint-Ghislain, direction Hornu.

    Par train : les trains IC Liège - Mouscron (dorsale wallonne) et L Mons - Quiévrain (correspondance à Mons avec les trains de Bruxelles) desservent Saint-Ghislain toutes les heures.

    Par le bus : gare de Saint-Ghislain.

    L'entrée est gratuite de 10 à 17 heures. Les abonnés à la revue " EN LIGNES " ou « OP DE BAAN » bénéficient d'une réduction de 10% sur tous leurs achats effectués au stand PFT, sur présentation de leur carte d’abonnement 2015.

  • Acte de barbarie: Trois morts dans une fusillade au Musée Juif de Bruxelles: une quatrième victime aurait perdu la vie à l'hôpital

    Toutes mes pensées vont pour les familles et amis des victimes, rien ne justifie un tel acte de barbarie !

    Rédaction en ligne

    La fusillade a eu lieu devant le Musée Juif, dans le quartier du Sablon, à Bruxelles. La plaque d’immatriculation d’un suspect aurait été notée. Joëlle Milquet affirme qu’il s’agirait probablement d’un attentat antisémite. Tout tend à confirmer cette théorie pour l’instant.

    AFP

    Trois personnes sont décédées, deux femmes et un homme. Une autre a été grièvement blessée lors d’une fusillade samedi, vers 15h50, au Sablon, à Bruxelles, indique le porte-parole des pompiers de Bruxelles Pierre Meys.

    La personne blessée, dans un état critique, est actuellement soignée à l’hôpital Saint-Pierre. Les faits se sont produits à l’intérieur du Musée Juif.

    Une plaque d’immatriculation aurait été notée par la police qui tient une piste solide. Selon Didier Reynders, un homme était en double file, dans une Audi, et s’est enfui. Un homme, arrivé en voiture, serait rentré dans le musée, situé rue des Minimes, avant d’ouvrir le feu puis de prendre la fuite. Des passants ont pu prendre note de la plaque d’immatriculation.

  • Le dimanche en famille au musée, gratuitement !

     

     

    musée2.jpg

    Musée de la photographie à Charleroi.

    Pour bien commencer l’année ou pour terminer les vacances en beauté, certains Musées vous invitent, ce 5 janvier 2014. Dans le cadre des premiers dimanches du mois, l’accès aux musées et aux activités est entièrement gratuit.

     

    Dix-huit nouveaux musées ou centres d’exposition ont récemment rejoint l’opération.

     

    Dont trois en région liégeoise: le Musée des Transports en commun et la Cité Miroir-Sauvenière qui ouvrira ses portes à Liège dans les prochains jours, ainsi que La Châtaigneraie à Flémalle.

     

    Les autres «petits nouveaux» sont l’Aquarium de Bruxelles, le Musée de la Maison d’Erasme, le CIVA, le Home frit Home, la Médiatine, tous situés à Bruxelles, l’Hôpital Notre-Dame à la Rose à Lessines, le Musée de la Mine Robert Pourbaix à La Louvière, le Trésor de la Cathédrale de Tournai, la Maison Van Gogh à Mons, l’Ecomusée de Ben-Ahin à Huy, le Musée Africain de Namur, le Musée de la Fraise à Wépion, le Musée du Petit format à Nismes, le Musée de la Grotte Scladina à Andenne et le Musée Archéologique de Logne

     

    Dans notre région en commencent par Charleroi :

    Musée de la Photographie

    Musée des Beaux-Arts

    Centre de Culture Scientifique de l’ULB (Parentville)

     

    Genval:

    Musée de l’Eau et de la Fontaine

     

    Seneffe:

    Musée de l’Orfèvrerie

     

    Thuin:

     Maison de l’Imprimerie

     

    La Louvière:

    Centre de la Gravure et de l’Image imprimée

    Écomusée du Centre Minier du Bois-du-Luc

    Musée Ianchelevici

     

    Morlanwelz:

    Musée Royal de Mariemont

    musée1.png

    Musée de Parentville à Charleroi

     

     

  • Féeries de Noël 2013 au Pays de Geminiacum de ce samedi 21

     

    PC210443.JPG

    Casque Impérial Gaulois.

     

    Le Pays de Geminiacum est né en 1998 de l'association des Communes de Pont-à-Celles et de Les Bons Villers, sous l'impulsion du programme européen LEADER II.

    Pour terminer l'année en beauté, l'asbl Pays de Geminiacum a mis les petits plats dans les grands en nous concoctant un programme d'activités que nous ne pouvont oublier.

    Spectacle pour enfants "Les oies sauvages" ainsi que du "Grimage", banquet du terroir, illuminations de la place performance pyrotechnique "Cie les Orryflammes", et jeux d'ombre et lumière, un bus Londonien...

     

    PC210446.JPG

    Ci-dessus, discours du président Florian Deblaere.

     

    Le président commence par remercier tous les participants, et félicite l'équipe du Geminiacum pour la qualité de son travail.

     

    Cette féerie est la deuxième édition, elle se déroule dans le musée, sur la place et l'Église Saint-Pierre.

     

    En 5 ans notre ASBL à concrétiser une trentaine de projets, et nous sommes "inspirateur" culturel, se réjouis- t'il.

    Après son discours, ils nous invitent à profiter des activités sur le site de Liberchies.

    PC210441.JPG

    Grimage par Me Bernadette Varlet.

     

    PC210449.JPG

     

    PC210448.JPG

    "Les oies sauvages" par le Th des Zigomars et la cie des Bonimenteurs.

     

    PC210458.JPG

    Spectacles pyrotechniques.