euro

  • Info société : méfiez-vous de «l’arnaque au billet de 50 euros»: 142 vols de voitures «par ruse» ont été recensés en un an

    Blog,Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2019, mai,biielt,50,€,euro, pare,brise

    Alors que les Français s’inquiètent de « l’arnaque au billet de 50 € » pour voler une voiture, le ministre De Crem indique que 142 vols de voitures ont été commis, par ruse, en 2017. Les voleurs débordent d’imagination.

    L’arnaque au billet de 50 euros consiste à poser un billet ou un objet de valeur sur le pare-brise d’un conducteur, pour l’inciter à sortir de son véhicule pour le récupérer. Si le conducteur sort, moteur allumé et clés dans le contact, l’arnaqueur en profite pour s’enfuir avec. Il y a quelques mois, la police française mettait les Français en garde contre ce type d’arnaque, via les réseaux sociaux.

    En Belgique, le député brainois Jean-Jacques Flahaux (MR) s’est inquiété de la chose et a interrogé le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem à ce sujet. Il voulait savoir si « l’arnaque au billet de 50 € » existait chez nous et s’il ne faudrait pas, nous aussi, lancer une campagne de sensibilisation semblable à celle réalisée en France, afin d’appeler les automobilistes à la vigilance.

    Le ministre a interrogé la police mais les statistiques policières ne permettent pas d’entrer dans de tels détails. On notera que la police française, interrogée par les médias français, n’avait pas pu fournir non plus de chiffres sur l’arnaque au billet de 50 euros, ce qui avait fait dire à certains qu’il s’agissait d’une fake news, ce que la police avait démenti.

    Le ministre De Crem a néanmoins livré des chiffres qui intéressants sur le nombre de vols de voiture commis en Belgique, par « subterfuges » ou « par ruses ». Il a toutefois conclu qu’il ne fallait pas s’inquiéter outre mesure de ce type de vol. « Il s’agit d’un phénomène criminel très limité ».En 2017, 142 voitures ont été volées par ruse. Les ruses développées sont vieilles comme le monde, mais des conducteurs tombent encore dans le panneau. Par exemple, 4 véhicules ont été dérobés par un (ou des) auteur(s) qui ont simulé une panne ou un accident. On voit la scène d’ici : un pauvre vélomoteur arrêté sur le côté de la route le long d’une route de campagne, un gentil conducteur s’arrête pour lui venir en aide et le voilà dépouillé de sa bagnole. Par deux fois, le voleur a utilisé un déguisement pour voler le véhicule. On n’ignore de quel déguisement il peut bien s’agir… Deux vols ont été commis par des personnes qui ont feint de chercher quelque chose (leur chemin par exemple). Trois vols ont été commis par des personnes qui se présentaient comme de bons samaritains et proposaient leur aide. Un vol de voiture a été commis par un auto-stoppeur. Dix vols ont été commis en parvenant à distraire la victime. L’arnaque au billet de 50 euros pourrait entrer dans cette catégorie. Grand classique aussi : l’auteur demande de faire un essai avec la voiture et se taille avec, au nez et à la barbe du vendeur ! Cela est arrivé 7 fois en 2017. Certains poussent le scénario très loin. Ainsi, en 2017, un vol a été commis par une personne qui avait mis en scène un décès ! Autre technique : interpeller le conducteur pour lui voler sa voiture, cela a réussi à 18 reprises en 2017.

    Les vols de voitures par ruse sont en diminution (185 en 2016, 142 en 2017) et restent très minoritaires par rapport au nombre total de voitures volées (8.565 en 2017).

    source : article  F. DE H sudpresse

  • A la une du 7dimanche (gratuit chez votre boulanger) du 3 juillet 2016

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,dimanche,wilmots,diable,rouge,euro

  • A la une de la Nouvelle gazette du 9 mai 2016

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

  • A la une de la Nouvelle gazette du 6 mai 2016

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

  • CHOISISSEZ VOS 23 DIABLES ROUGES POUR L'EURO ET PARTAGEZ VOTRE SÉLECTION AVEC VOS AMIS

    Sudpresse dévoile son nouveau jeu pour l’Euro 2016 : prenez la place de Marc Wilmots et créez votre propre sélection pour le grand tournoi prévu du 10 juin au 10 juillet prochain.

    
Choisissez vos 23 Diables rouges pour l’Euro 2016. © Photo News/Johan Eyckens

    L’Euro 2016 approche à grands pas et dans l’esprit de bon nombre de sélectionneurs européens se bousculent les noms de dizaines de joueurs qui pourraient avoir leur place sur le terrain lors du grand rendez-vous continental de l’année. Et en Belgique, Marc Wilmots a également l’embarras du choix à l’aube du voyage en France.

    Qui le sélectionneur fédéral choisira-t-il pour assurer la défense ? Pour booster l’entrejeu ? Pour enchaîner les buts ? Les questions sont nombreuses avant la révélation de la sélection des 23 Diables rouges, le 12 mai prochain.

    En attendant la conférence de presse de Marc Wilmots, Sudpresse vous propose de réaliser votre propre sélection et de choisir les 23 joueurs qui devront être de la partie pour l’Euro 2016 !

    > Cliquez ici, faites votre sélection, partagez celle-ci avec vos amis et comparez votre choix avec celui des internautes des sites du groupe Sudpresse et du Soir.

  • Pont-à-Celles: La pièce belge pour les JO peut-être créée par un Carolo, à vous de voter!

    À l’occasion des Jeux Olympiques de Rio, la Monnaie Royale Belge frappera une pièce commémorative de deux euros ainsi qu’une pièce en argent de 10 euros. Un concours a été organisé pour décider du design de la pièce. Vincent Hontoir, professeur à Pont-à-Celles, fait partie des trois finalistes pour l’épreuve des votes sur internet.

    pont-à-celles,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,

    «  J’ai voulu faire quelque chose de symbolique  », explique le professeur d’éducation physique à propos du dessin qu’il propose. «  Les trois personnages représentent un podium. Le personnage central est évidemment mis en avant car il est le vainqueur. Le personnage à droite est également un peu différent pour ajouter le mouvement, le dynamisme qui renvoi au sport. Si les personnages sont simplistes, c’est également intentionnel. Je voulais faire quelque chose de très général, sans référence à des caractéristiques physiques du à une origine particulière. Les Jeux Olympiques sont une fête du sport mondial.  »

    Le design à l’air de fonctionner car il fait partie des trois dessins encore en lice pour le concours. Ils sont pour l’instant soumis aux votes du public...

    Cliquez ici pour voter

    pont-à-celles,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,hontoir,vincent,pièce,euro,

     

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 19 janvier 2016

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

  • Vu sur sudinfo.be :Votre billet de 5 euros peut en valoir... 53 !

     

    billet 5 euros.jpg

    Peu de gens le savent mais nos billets en euros, ceux que l’on utilise au quotidien, sont très prisés des collectionneurs. A tel point que le billet de 5 ou de 10 euros que vous avez dans votre portefeuille pourrait bien valoir beaucoup plus...

    Nos eurobillets ont la cote, ou plutôt devrait-on dire une cote, auprès des collectionneurs. Ainsi un billet de 5 euros signature Wim Duisenberg France LOO1B1, neuf, est proposé à 53 euros ; un billet de 20 euros signature Jean-Claude Trichet Autriche vaudrait, lui, 99 euros !
     
    Plusieurs critères permettent d’estimer la cote d’un billet, pour en savoir plus c'est ICI
  • Info utile: Sachez reconnaître un faux billet de banque

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,50,euro,faux,billet

    En 2014, la Banque nationale belge a retiré 32.559 billets contrefaits de la circulation, soit une diminution de 17 % par rapport à 2013 (39.167 faux billets détectés). Mais c’est beaucoup plus qu’en 2012 (22.433 billets interceptés) et, surtout, c’est le contraire de ce qui se passe au niveau européen : 838.000 faux billets ont été découverts dans la zone euro l’an dernier, soit 25 % de plus qu’en 2013. Pour une raison simple : les billets sont de mieux en mieux falsifiés !

    Le plus copié est celui de 20 euros (60 % des faux billets saisis en Europe et 43 % en Belgique), suivi de celui de 50 euros (respectivement 26 et 42 %), selon la BCE. Pour combattre le phénomène, la Banque nationale imprime des billets plus difficiles à imiter. Après les coupures de 5 et 10 euros, le nouveau billet de 20 euros dit « Europa », qui vient d’être dévoilé, est doté de signes de sécurité encore plus performants que son prédécesseur.

    Comment se prémunir ?

    Si vous êtes commerçant, le mieux est d’investir dans un appareil de détection. Vous trouverez sur le site de la BCEla liste des appareils disponibles et le score obtenu par chacun aux tests réalisés par la banque. Les crayons de contrôle et lampes UV se révèlent inefficaces. Pour info : les commerçants ne sont pas tenus d’accepter une grosse coupure si le montant à payer représente moins de 50% de sa valeur. Par exemple, si vous devez payer 100 euros, le commerçant peut refuser d’accepter un billet de 500 euros (mais pas de 200 euros).

    Pour éviter de se retrouver avec des faux billets, l’observation reste la meilleure parade. Les vrais billets de banque peuvent être facilement reconnus grâce à la méthode du « toucher-regarder-incliner », décrite sur le site de la BCE.

    • Le papier : les billets de banque ne sont pas imprimés sur du papier normal mais sur du coton. En les touchant, vous ressentez une sorte de « grésillement ». Ils ont une structure plus solide.
    • Le relief : certains chiffres et lettres (ceux qui donnent la valeur du billet) sont un peu plus épais que le papier. Vous les sentez naturellement sur le billet.
    • Le filigrane : sur les billets européens, il est muni de parties plus légères et sombres.
    • Le demi chiffre : dans le coin supérieur se trouve le chiffre de la valeur du billet. Mais il lui manque des parties qui sont de l’autre côté. Placez le billet devant une source de lumière et vous verrez le chiffre en entier.
    • Le fil de sécurité : situé au milieu du billet, il le parcourt sur toute la largeur en arborant plusieurs fois le mot euro.
    • L’hologramme : ce bout d’aluminium brillant change d’image selon l’inclinaison du billet.
    • La couleur : sur les billets de plus de 20 euros, un des nombres donnant la valeur du billet change de couleur, de mauve à vert olive ou brun.
    • La fenêtre-portrait : le nouveau billet de 20 euros intègre une innovation technologique dans l’hologramme. Face à la lumière, cette fenêtre devient transparente et laisse apparaître un portrait de la princesse Europe, figure de la mythologie grecque. Ce portrait est alors visible sur les deux faces du billet.

    Source: beobank.be