bruges

  • Idée sortie en famille : petit tour au musée de la frite

    Quoi de plus normal en Belgique que de visiter un musée dédié à la frite ! L’espace muséal didactique qui relate l’histoire de la pomme de terre et des condiments qui l’accompagnent habituellement est installé dans les murs de la Saaihalle, un bâtiment classé à deux pas de la Grand-Place de Bruges. Il a ouvert ses portes il y a un peu plus de dix ans.

    TOUTE L’HISTOIRE DE LA FRITE

    La frite est-elle née chez nous ? Quel en est son secret de préparation ? D’où vient la tradition de la célèbre frite belge ? Quand sont nées les friteries ? Qui a inventé le cornet ? Autant de questions qui trouvent leurs réponses dans le musée du centre de l’une des plus belles villes de notre pays.

    Avec la Belgique, la France, l’Espagne et l’Amérique du Sud revendiquent aussi les origines de la pomme de terre. Celle que nous connaissons était au départ un tubercule blanc d’Amérique du sud croisé avec d’autres variétés. L’histoire dit que l’origine de la frite belge remonterait à 1759, le long des rives de la Meuse. Alors que l’hiver frappe de plein fouet, les riverains ne peuvent momentanément plus pêcher des petits poissons dans le fleuve, victuailles qu’ils consommaient frits et légèrement salés.

    Ils ont alors imaginé un substitut démocratique. La frite s’est avérée être le substitut recherché, sa morphologie rappelant celle des petits poissons. La visite du musée est une page historique qui nous ramène 8000 ans avant notre ère dans les Andes péruviennes. On y a retrouvé des tubercules dans un sarcophage enfoui dans les catacombes dans les montagnes. Les Indiens des Andes avaient l’habitude de voyager. Les humains tombaient régulièrement malades alors les lamas tenaient le coup en mangeant simplement des tubercules enfouis dans le sol. Les nomades ont alors adopté la pomme de terre aux multiples vertus.

    En 1737, Antoine Parmentier, un apothicaire et agronome militaire français remarque pendant son emprisonnement en Prusse la bonne santé des soldats français exclusivement nourris de pommes de terre. À son grand étonnement, personne n’était sous-alimenté ni épuisé. Après une famine en 1769, il participe à un concours lancé par l’Académie de Besançon. Comme les soldats exclusivement alimentés de pommes de terre pendant la guerre des sept jours avaient tous survécu, l’apothicaire en déduit que le féculent devait être un remède efficace contre la dysenterie. Parmentier gagna le prix et œuvra pour que le tubercule soit au menu des prisons et des hôpitaux. Le visiteur se laisse guider par les vidéos, panneaux et visuels.

    Depuis peu, une salle met en avant les vertus scientifiques de la pomme de terre. On y voit notamment un réveil actionné par l’énergie de la patate. Dans le sous-sol, une odeur alléchante guide les visiteurs vers la friterie. Le Musée est installé depuis une dizaine d’années dans la Saaihalle, un magnifique bâtiment classé. La structure est composée de deux parties, une datant de la fin du 14ème siècle et une autre du 15ème. Le musée est ouvert tous les jours de 10h à 17h. 7 € pour les adultes et 5 € pour les enfants

    le lien pour le site web ici

  • Le CPAS de Pont-à-Celles en collaboration avec le service des aînés de Charleroi organise une visite au Marché de Noël de Bruges.

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,marché,noël,bruges

    Capture d'écran de "http://www.visiterbruges.com/" 

    En collaboration avec le service des aînés de la ville de Charleroi, le CPAS de Pont-à-Celles vous propose une journée détente au marché de Noël à Bruges.

    Le marché de Noël à Bruges accueille chaque année des milliers de visiteurs.

    Au cours de la période de l’avent, « la Venise du Nord » se transforme en un splendide village de Noël.

    Lumières scintillantes, belles décorations et odeurs de pins créent une ambiance de Noël magique dans le centre historique, vous pourrez vous promener dans les différents stands, à la recherche de décorations faites à la main ou d’un cadeau de Noël original.

    Le Markt (la place du marché) est le point central des réjouissances. Ce marché de Noël est situé au milieu de la rue principale dans la rue la plus commerçante de la ville.

                                              

    QUAND : Le mardi 20/12/2016

    PRIX : 16,50€

    Départ : 8h00 (rendez-vous à 07h45 ), Rotonde du palais des Expositions (avec un petit arrêt libre en cours de route )

    Retour : Départ de Bruges à 18h00, avec arrivée à Charleroi prévue vers 20h00.

    Réservations au plus tard pour mercredi 14 décembre 2016 auprès de Stéphanie Depester au 071/84 93 00

    Attention places limitées...

    Source PCS Pont-à-Celles

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 19 août 2015

    Cliquez sur l'image pour un agrandissement dans une nouvelle fenêtre.

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas

     

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 8 août 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 22 juillet 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 24 avril 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 17 avril 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi

  • A la requête du Procureur du Roi de Flandre Occidentale - Bruges et en collaboration avec Child Focus.: Disparition

    Disparu [Mineurs]

    Publié le 31/01/2015


    Kiany VAN DE WALLE

    Faits:

    Le matin du vendredi 30 janvier 2015, Kiany VAN DE WALLE, une jeune fille âgée de 16 ans a quitté son domicile situé à ICHTEGEM pour prendre le bus afin de rejoindre son l’école située à Bruges. Elle n’y est jamais arrivée et depuis, elle ne s’est plus manifestée.

    Kiany mesure 1m67 et est de corpulence forte. Elle a les yeux gris-bleu et de longs cheveux châtain clair. 

    Au moment de sa disparition, elle portait un jean foncé, une veste à capuche gris et orange de la marque SUPERDRY, des chaussures de sport ADIDAS grise et rose et un sac à dos gris clair avec des taches gris foncé.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Kiany VAN DE WALLE ou si vous savez où Kiany VAN DE WALLE réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou avec Child Focus via le numéro 116 000.

    ou réagissez online

  • A la requête du Procureur du Roi de Flandre Occidentale - Bruges: Avis de disparition

    Publié le 22/01/2015


    Matthew WEBB (30) à Bruges

    Faits:

    Le mercredi 21 janvier 2015, vers 02h30, Matthew WEBB, un homme âgé de 30 ans, d’origine anglaise, a quitté un café situé sur la Grande Place de Bruges. Il n’a plus donné signe de vie depuis.

    Au moment de sa disparition, il était vêtu d’une veste noire en laine, d’un T-shirt bleu avec une ligne horizontale rouge, d’un jeans bleu délavé et de chaussures blanches.

    Matthew WEBB est de corpulence normale et mesure plus ou moins 1m75. Il a les cheveux courts bruns foncés coiffés avec une raie côté gauche.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Matthew WEBB ou si vous savez où Matthew WEBB réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou réagissez online