école

  • Pont-à-Celles: Aurore va faire l’école à domicile à sa fille

    Blog,Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2020,août,

    À une semaine de la rentrée scolaire, les parents sont divisés. Si certains croient en la nécessité d’un retour quasi normal à l’école pour leurs petits et plus grands bouts, d’autres craignent pour leur santé. C’est le cas d’Aurore, une Pont-à-Celloise maman de trois enfants. Comme de nombreux parents, elle a songé à une alternative à l’école, pour sa fille de sept ans, Tiana : les cours à domicile. Elle vient d’ailleurs de recevoir le feu vert du portail de l’enseignement.

    Pour elle, la démarche a été aisée, aucune condition d’accès n’existant pour les enfants en âge de fréquenter l’enseignement maternel et primaire. « Une amie a pratiqué l’école à domicile pendant un an, alors je me suis renseigné auprès d’elle et sur le site Ensiegnement.be. J’ai rempli une demande et on m’a juste demandé pour quelle raison je désirais opter pour cette solution, j’ai répondu : ‘Cause Covid-19’. »

    « Trop peu de précautions »

    Aurore est ambulancière bénévole pour l’Aide médicale urgente, à la Croix-Rouge. « En voyant ce qu’il se passait sur le terrain, je me suis rendu compte que le Covid-19 n’est pas bénin. Alors, j’en ai discuté avec mon époux. Le peu de précautions qui sont prises en maternelles et en primaires, sans port du masque notamment, c’est aberrant. Il n’était pas question que ma fille rentre normalement en deuxième primaire à l’école de Viesville, dans ces conditions. »

     

    Alors, la maman n’a pas hésité à arrêter son volontariat, pour se consacrer à son instruction. « Je travaillerai peut-être le week-end, quand mon mari est là, mais du reste je serai à la maison. Là, on revoit déjà les bases de la première primaire, qui ne sont clairement pas acquises avec le Covid-19. J’ai la chance d’avoir une enfant à l’écoute et, à son niveau, je peux la guider sans difficulté. »

    Article de MAUREEN VANVERDEGEM

    La suite sur l'édition digitale, cliquez ici

  • Pont-à-celles: rentrée scolaire 2020/2021 dans l'enseignement communal "dispositif COVID-19"

    Blog,Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2020,août,rentrée,scolaire,école

    La Fédération Wallonie-Bruxelles nous informe que la rentrée est classée en code « jaune » (« risque faible »). Un courrier détaillant l’organisation scolaire dans ce scénario a été envoyé cette semaine aux parents des enfants scolarisés dans l’enseignement communal.

    CONSULTER ICI LE COURRIER ENVOYÉ AUX PARENTS REPRENANT LES DISPOSITIFS COVID-19 À PARTIR DU 1ER SEPTEMBRE

    Toutes les infos sur le site de la commune, cliquez ici

    source:pontacelles.be

  • Info enseignement : portes ouvertes à l'ARPAC (vente de livres d'occasion, course, théâtre,...)

    Blog,Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2019, mai, athénée,arpac,école,porte,ouverte

  • Liberchies - Soirée présentation de " Notre école autrement ASBL "

    Soirée d’information au Centre culturel de Pont-à-Celles (ex Geminiacum de Liberchies).

    Cette séance d’information du mardi 23 janvier a pour objectif d’informer la population sur la création d’une école « dys » à Pont-à-Celles.

    Cette école intégrerait des enfants dys ayant besoin d'aménagements raisonnables.

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,janvier,4,école,autrement,asbl

    le projet  

    Cette école est née dans un salon, une petite réunion de mamans, de professionnelles passionnées et interpellées par l’accueil scolaire réservé aux enfants « dysférents », toutes frustrées et fatiguées de se battre pour ce à quoi ces enfants ont pourtant droit. Créée par des parents, des professionnels de l’éducation et de la santé, cette école se veut en adéquation avec le monde actuel. Ils ont fait le choix d’une école où l’enfant est acteur, responsable de ses apprentissages, entouré d’enseignants qui ne sont pas les détenteurs du savoir, mais des guides.

    une école inclusive

    Le moteur d’une société inclusive est l’enseignement inclusif : une école dans laquelle personne n’est exclu constitue une étape essentielle vers une société sans exclusion.

     

     Accédez au site de l'école autrement: Cliquez ici

  • Que pensez vous d' Interdire le GSM à l’école ? La France y pense.

    Résultat de recherche d'images pour "gsm en classe"

    Pas question d’imiter la France et son collègue de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. La ministre Schyns n’entend pas interdire le GSM à l’école. Au contraire, elle encourage son utilisation, mais dans un cadre scolaire très précis.

    Mme Schyns pense que le smartphone peut être un outil pédagogique intéressant…

    Utiliser le smartphone en classe comme outil pédagogique, cela serait indispensable ? Pour faire des recherches sur le Web, par exemple ?. Va-t-on, un jour, retrouver le smartphone sur la liste des fournitures scolaires ? L'acceptation du GSM à l'école perrmet-elle de respecter  l’égalité entre les élèves (éviter que certains parents ne sachent faire face à ces coûts parfois importants pour certaines marques)

    En France, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, souhaite bannir les GSM à l’école primaire et jusqu’à la 3e secondaire. Une manière de lutter contre l’inattention et la triche en classe. Et vous qu'en pensez-vous ?

  • Information de l'AFSCA au sujet de gâteaux fait maison et l'école....

    Résultat de recherche d'images pour "gateau enfant "

    L’Agence n’a jamais interdit la distribution de gâteaux faits maison à l’école ! (18/09/2017)

    Suite à la diffusion du message interne d’une ASBL à l’attention des parents interdisant d’apporter des gâteaux préparés à la maison et aux nombreuses réactions que ce message a suscité sur les réseaux sociaux, l’AFSCA dément avec fermeté avoir pris des mesures dans ce cadre. Cette interdiction a été prise à l’initiative de l’ASBL et nullement par l’AFSCA.

    La distribution d’un gâteau à l’occasion d’une fête d’anniversaire fait partie de la sphère privée, l’AFSCA ne l’interdit pas et ne fait, en aucun cas, des contrôles à ces occasions. L’AFSCA n’interdit pas non plus les collations collectives à l’école.

    La mission de l’AFSCA dans le cadre scolaire est, d’abord de contrôler le respect des normes pour ce qui est produit et distribué par des professionnels dans les établissements scolaires comme les sandwichs ou les repas chauds proposés à la cantine;

    Ensuite il s’agit de donner des conseils aux consommateurs, aux écoles et aux ASBL pour les boîtes à tartines, les mesures à prendre pour conserver et distribuer dans des conditions d’hygiène acceptables les gâteaux ou les autres denrées apportées dans le cadre de la sphère privée.

    L’ASBL a néanmoins le droit de prendre d’autres mesures pour diverses raisons d’organisation interne. L’Agence n’a pas été contactée à ce sujet par l’ASBL dont la note interne a été relayée sur les réseaux sociaux. Le dernier contrôle de cette ASBL date de mars et a d’ailleurs été favorable.

    Par ses contrôles et ses conseils, l’AFSCA a pour unique but de protéger les consommateurs.

    L’Agence déplore cette désinformation qui a été répandue sur les réseaux sociaux sans aucune vérification. 
  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 13 mai 2017: Philo ou religion ? À choisir pour le 8 juin (page 16)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Thiméon dimanche 30 avril 2017 : Deuxième brocante de l'association des parents de l'école communale

    Résultat de recherche d'images pour "brocante sudinfo"

    L'association des parents de l'école communale de Thiméon organise sa deuxième brocante en faveur des enfants. 

    Cette activité se déroulera dans la cour de l'école communale, Place Nachez, 10 à Thiméon

    Quand: Dimanche 30 avril de 07h00 à 17H00 

    Prix de l'emplacement: 5€ pour 3 mètres 

    Bar et barbecue sur place 

    Pour toute réservation d'emplacement, contacter René Lahaye au 071/358.333

     

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 13 février 2017: Écoles secondaires "fini les sodas dans les distributeurs"

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Pont-à-Celles: Les membres du photoclub de Pont-à-Celles exposent leurs photos.

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,expo,photo,école

    Le thème retenu cette année est "En mouvement".

    Exposition également des photos primées l'an dernier.

    Bar - petite restauration

    Rencontre avec les membres du club

     

    Où:Ecole Communale du Centre

    Chemin c Freinet, 1

    6230 Pont-à-Celles

    Tarif:Gratuit

    Source: quefaire.be

    1 carte de visite.JPG