mons - Page 2

  • Avis de disparition : Bonne nouvelle Maxime Thibeau (19 ans) disparut à Mons retrouvé sain et sauf

     

    maxime.jpgMaxime Thibeau disparu depuis mardi 6 janvier 2015 a été retrouvé sain et sauf. Un avis de « Child Focus » publié ce samedi 10 janvier 2015 au matin confirme la bonne nouvelle. Sans nouvelles du jeune homme depuis plusieurs jours, sa famille a enfin pu avoir un contact téléphonique avec l’étudiant âgé de 19 ans.

    «Ce vendredi (9 janvier 2015), nous nous sommes rendu compte que Maxime avait rallumé son GSM. Nous avons essayé de le joindre puis il a pris lui-même contact avec son papa, lui disant qu’il allait bien», a expliqué vendredi soir Chantal Laurent, la maman de Maxime à Sudpresse.

    Aujourd’hui, la famille est rassurée mais espère revoir bientôt le jeune homme. «Il pense qu’il nous a déçu mais ce n’est pas le cas, a tenu à souligner sa maman. En fait, Maxime est très exigeant avec lui-même. Il y a eu une accumulation de toute une série de choses. Il a dû abandonner le football, il y avait aussi la pression liée aux examens qu’il devait passer. Il a fui et maintenant, il croit que nous lui en voulons. Nous voulons lui dire que nous souhaitons qu’il revienne. »

  • L'installation d'Arne Quinze, la plus grande installation de Mons 2015 qui a coûté… 400.000 euros, s'est effondrée…

    La partie centrale du « Passenger », la plus grande installation de Mons 2015, réalisée par l’artiste flamand Arne Quinze et inaugurée au début de ce mois de décembre, s’est effondrée mercredi en fin de journée. Une installation qui avait fait polémique à cause de son prix : 400.000 euros !

    La suite de l'article : ICI

  • A la requête du Procureur du Roi de Mons, un avis de disparition

    Police judiciaire fédérale


    Guy QUITSQUATER

    Faits:

    Dans la nuit du 25 au 26 mai 2014, Guy QUITSQUATER, âgé de 70 ans a quitté son domicile situé à Le Roeulx. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    Il est parti à bord de son véhicule une Mitsubishi Colt de couleur gris métal immatriculée 1-ECH-552.

    Monsieur Quitsquater mesure entre 1m70 et 1m75 et est corpulence forte. Il a les cheveux blancs coupés en brosse et des sourcils foncés. Il a le teint hâlé.

    Au moment de sa disparition, il portait un polar rouge sans manches, un t-shirt et un pantalon de training bleu marine.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Guy QUITSQUATER ou si vous savez où Guy QUITSQUATER réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou réagissez online

  • Avis de disparition: à la requête du Procureur du Roi de Mons

    Mario MICIELI

    Faits:

    Le lundi 14 avril 2014 vers 10h00, Mario MICIELI, un homme âgé de 45 ans, a quitté son magasin situé Rue Albert 1er à LA LOUVIERE. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    Il se déplace à bord d’une MINI Cooper de couleur beige - modèle ONE - portant la marque d’immatriculation 1-GFX-068.

    M. MICIELI mesure entre 1m70 et 1m75 et est de corpulence normale. Il a les cheveux mi-longs foncés et les yeux foncés. Il a le teint hâlé.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Mario MICIELI ou si vous savez où Mario MICIELI réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou réagissez online

  • Meurtre à Mons: deux Carolos se livrent à la police!

    An.D.

    Coup de théâtre dans l’enquête sur la mort de Hugues Laurent, tué de deux balles, samedi en fin d’après-midi à Mons. Deux individus carolos se sont livrés à la police en compagnie de leurs avocats respectifs. Des premiers éléments recueillis, la piste du règlement de compte suite à un différent amoureux serait bien à l'origine du meurtre.

    Eric Ghislain/DR

    Moins de 48 heures après la fusillade qui s’est déroulée à Mons, samedi midi, à deux pas de la Grand-Place, et qui a coûté la vie à Hugues Laurent, un Binchois de 42 ans, deux hommes se sont rendus aux autorités judiciaires. L’un et l’autre sont Carolos et se sont adressés à leurs avocats respectifs. Me Michaël Donatangelo et Me Etienne Gras leur ont conseillé de se rendre aux autorités judiciaires et les ont accompagnés dans cette démarche.

    À ce stade, on sait que A.N. reconnaît avoir été présent sur les lieux lors de la fusillade mortelle mais il nie avoir tiré ; On ignore encore quelle est la version de l’autre homme. L’un et l’autre cependant insisté auprès de leurs avocats : « il s’agit d’une histoire de femme, de jalousie, et pas une affaire de grand banditisme avec des tueurs et des commanditaires ».

    Les deux hommes seront entendus par la police judiciaire de Mons ce lundi soir et comparaîtront devant la juge d’instruction Dutilleux dans la journée de mardi.

  • Attention si vous devez vous rendre à Mons en train : Accident de personne entre les gares de Mons et de Ghlin

    sans-titre.png

    Si vous devez vous rendre dans les environs de Mons prenez vos précautions. Une personne à été heurtée par un train entre la gare de Mons et de Ghlin. La circulation des trains est interrompue entre Jurbise et Mons

     

    Photo d'archive

  • Une élève de 4ème secondaire d'une école de Mons se retrouve nue en photo sur Facebook

    Rédaction en ligne

    Un nouveau scandale lié aux dérives du net et de Facebook vient d’éclater dans une école secondaire de Mons. Une des élèves a fait une photo d’elle dénudée, destinée à son petit copain. Le cliché s’est retrouvé dans les mains d’un autre garçon. La photo a finalement circulé sur les GSM et les réseaux sociaux… La famille de la jeune victime et du garçon fautif se sont rencontrées.

    
Une fois la photo sur Facebook, elle est perdue, à la vue de tous.

    S’amuser entre copines et faire des photos pour rigoler, jusque-là, rien d’anormal ou de dangereux. Malheureusement, l’une des jeunes filles a fini en sous-vêtements avec des poses suggestives. Son petit ami était le destinataire de l’envoi. Des mois et des mois plus tard, la photo s’est mise à circuler entre les écoliers et s’est même retrouvée sur le net… Cette malheureuse aventure vient d’arriver à une jeune fille scolarisée dans une école secondaire de Mons. C’était la semaine passée.

    Si ladite photo ne devait pas être publique, elle s’est malgré tout retrouvée sur la toile, exposée au jugement de tous. Le GSM du destinataire était relié à un espace de stockage virtuel accessible à d’autres écoliers. « La photo a circulé rapidement, explique un élève. On la voyait en sous-vêtements… Apparemment, c’est suite à une dispute entre amis que cela a dégénéré… ». D’après nos informations, la jeune fille en question est aujourd’hui extrêmement marquée, tout comme ses proches. Ses parents ont accepté de rencontrer les parents de l’élève fautif, des parents tout aussi effondrés… Tous ont choisi de régler le problème en interne.

    Ce n’est malheureusement pas la première fois que des élèves montois se retrouvent jetés en pâture sur les réseaux sociaux. La limite est difficilement fixée dans l’esprit des jeunes.

    Les écoles prennent parfois le parti d’intervenir et de sanctionner. D’autres laissent le problème se régler à la maison (cf. texte ci-joint). Les établissements qui veulent contrer ce phénomène peuvent par exemple collaborer avec la police boraine. « Nous travaillons avec les directeurs qui le souhaitent, explique Didier Moulin, chef du service jeunesse. C’est par leur intermédiaire que le message continue de passer, car il nous est impossible de passer dans chaque classe. Les jeunes sont souvent inconscients du danger de la toile ».

    a.d.

     

  • Avis de disparition, à la requête du Procureur du Roi de Mons et de Juge d'instruction Blondiaux

    Disparu

    Publié le 10/01/2014


    Youness AAMER

    Faits:

    Le samedi 04 janvier 2014 vers 23h45, Monsieur Youness AAMER, âgé de 35 ans a quitté son domicile situé Cité du Congo à Havré (Mons) en compagnie de son chien.
    Peu de temps après, le berger malinois a rejoint seul son habitation.
    Depuis, Monsieur Aamer ne s’est plus manifesté.

    Monsieur Aamer mesure 1m70 et est corpulence mince. Il a les cheveux courts et foncés et les yeux bruns.

    Au moment de sa disparition, il portait un jeans, une veste noire et des baskets noires.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Youness AAMER ou si vous savez où Youness AAMER réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou réagissez online

  • Moeurs, à la requête du Juge d'instruction Schretter de Mons

    recherche.pngAgression sexuelle

    Faits:

    Le jeudi 05 décembre 2013, vers 14h30, une jeune fille âgée a été agressée sur le chemin du Ravel à la hauteur de NAAST (entité de SOIGNIES).
    L’agresseur a saisi la victime par l’arrière, l’a plaquée au sol et lui a porté des coups.
    Il a tenté ensuite de l’agresser sexuellement mais face à la résistance de la victime et les cris de celle-ci, il a pris la fuite.

    La victime a pu permettre l’élaboration d’un portrait-robot. Son agresseur est décrit comme étant âgé d’une vingtaine d’années et de type européen. Il mesure environ 1m70 et est de corpulence forte.
    Il a les cheveux courts et blonds, coiffés en brosse. Il portait au moment des faits, une veste bleue et noire avec une bande blanche de type K-WAY et un pantalon noir.

    Si vous reconnaissez l’homme représenté sur ce portrait-robot ou si vous avez été victime d’une telle agression à Soignies ou les environs, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.


     

    Témoignages:

    Si vous avez des informations à donner sur les faits relatés, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou réagissez online