mondiale - Page 5

  • 29 octobre: Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux

    Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux

    L'accident vasculaire cérébral tue ou peut laisser des séquelles irréversibles...

    Agir Vite pour le Cerveau

    Tel pourrait être le mot d'ordre de la journée de l'AVC, célébrée chaque 29 octobre.

    L'objectif principal de cette journée est essentiellement de sensibiliser le maximum de personnes à cette grande cause de santé publique en les incitant à composer le 15 (pour la France) dès l'apparition des premiers symptômes.

    Connaissons-nous les signes avant-coureurs des AVC ?

    • Paralysie ou engourdissement brutaux d'un coté du corps
    • difficultés soudaines à s'exprimer
    • perte de l'attention
    • diminution très brutale de la vision d'un oeil

    Faute d'une prise en charge très rapide, les lésions peuvent devenir irréversibles. Chaque minute compte.

    L'ancienne ministre de la santé français, Madame Roselyne Bachelot, avait rappelé la nécessité de se mobiliser pour réduire la fréquence et la gravité des séquelles fonctionnelles des AVC.

    La ministre dressait alors un état des lieux chiffré de la situation française, pour le moins alarmant : Les attaques cérébrales touchent chaque année 150.000 nouvelles personnes, se positionnant ainsi à la troisième place dans les cause de mortalité en France.

    Les enfants aussi...

    Dans notre inconscient collectif, les AVC touchent essentiellement les adultes et le risque s'accroit avec l'âge. Et pourtant, les enfants aussi sont concernés et on recense de nombreux cas d'AVC chez des nourissons ou des enfants. L'association AVC de l'enfant s'est créée pour informer les parents sur la maladie, les causes connues, les séquelles et les conduites quand survient un accident vasculaire cérébral chez un enfant.

    Un site à visiter : sante-medecine.commentcamarche.net

  • 29 octobre: Journée Mondiale du psoriasis

    Journée Mondiale du psoriasis

    Maladie peu connue du grand public, le psoriasis est une dermatose et, à ce titre, elle a des répercussions importantes sur la vie sociale du malade.

    Une association de patients s'est créée en 1983 pour lutter contre le psoriasis et nous avons reproduit ci-dessous leurs objectifs :

    Favoriser un mouvement d'entraide vis-à-vis des patients atteints de psoriasis et de leur famille. En effet, le développement une dermatose est toujours perturbant car elle se voit ! Soit s'instaure une sorte d'acharnement thérapeutique pour faire disparaître les lésions à tout prix, soit le patient refuse de communiquer et choisit l'isolement pour ne plus avoir à souffrir des regards et remarques désobligeantes... Le psoriasis "s'affiche", et il est parfois difficile d'avoir à expliquer sans cesse le pourquoi de ces plaques disgracieuses.

    Informer et éduquer par des actions concernant les malades et relatives à l'origine, l'évolution possible et les types de traitements, une certaine hygiène de vie, au stress et aux conflits ou autres problèmes psychologiques, à la prise de médicaments non prescrits par le médecin, la prise de remèdes plus ou moins fantaisistes.

    Par ailleurs, l'APLCP lutte activement contre l'automédication, en rappelant à chaque patient que son psoriasis est différent de celui de son voisin, et qu'un traitement qui agit pour l'un, n'agira pas forcément pour l'autre.

    Encourager la recherche médicale en collaborant avec les spécialistes des institutions concernées, l'APLCP collabore actuellement avec le Généthon et est souvent partenaire dans des études en double aveugle, avant la mise sur le marché des traitements, que ce soit à la demande des laboratoires ou des chefs de cliniques dermatologistes.

    Un site à visiter : www.aplcp.org

     

    SOURCE: journee-mondiale.com

  • Journée mondiale du cinéma d'animation

    Journée mondiale du cinéma d'animation

    La journée du 28 octobre est dédiée au cinéma d’animation depuis bientôt 10 ans, depuis 2002 très exactement. Près de 40 pays la célèbrent aujourd'hui.

    La date a été choisie en mémoire de Emile Reynaud, l’un des pionniers du dessin animé, qui projetait, le 28 octobre 1892, le permier film animé à Paris.

    C'est au musée Grévin, clin d’œil de l'histoire, qu'a eu lieu cet événément, devant un public enthousiaste admirant des pantomimes devenues lumineuses...

    Pour briller en société, vous pourrez toujours raconter que l'appareil qui a servi à projeter ce premier film a été inventé par Emile Reynaud lui-même et s'appellait "Praxinoscope-théâtre".

    Menfin... aurait dit un autre inventeur célèbre !

    Un site à visiter : www.afca.asso.fr

     

    SOURCE/ journee-mondiale.com

  • Journée des Nations Unies

    Journée des Nations Unies

    Une journée mondiale consacrée à l'organisme qui est à l'origine d'un grand nombre de journées mondiales... il fallait y penser.

    Aujourd'hui, 24 octobre, nous fêtons la Journée des Nations Unies.

    Le choix de cette date a été arrêté pour marquer l'anniversaire de la création de cette organisation mondiale, en 1945.

    Pour la petite histoire, notons que la Journée des Nations Unies a été proclamée en 1947, ce qui en fait une des plus anciennes recensées dans ce site !

    Un site à visiter : www.unac.org

     

    Source: journee-Mondiale.com

  • Journée Mondiale de la ménopause

    Journée Mondiale de la ménopause

    L’International Menopause Society presse les nations de mettre davantage l’accent sur les problèmes de santé liés à la ménopause...

    L’Organisation Mondiale de la Santé estime qu’en 2030, 1,2 milliard de femmes seront âgées de 50 ans ou plus et qu’un nombre croissant de ces femmes peut s’attendre à vivre plusieurs décennies après la ménopause.

    Malheureusement, une durée de vie plus longue entraîne aussi une augmentation spectaculaire de l’incidence des maladies et des affections qui peuvent être associées à la perte d’œstrogènes au milieu de la vie. Ce jour, qui est la Journée Mondiale de la Ménopause, l’International Menopause Society (IMS) presse les nations de prendre des mesures actives pour éduquer les femmes concernant les implications de la ménopause pour la santé.

    La Journée Mondiale de la Ménopause a pour objectif d'honorer toutes les femmes. Elle vise les millions de femmes qui, partout dans le monde, arrivent chaque jour à ce stade vital de leur vie, même si bon nombre d’entre elles ne comprennent pas bien ce qu’est la ménopause et quels sont ses impacts sur leur santé.

    Le défi que lance la Journée Mondiale de la Ménopause appelle toutes les nations à donner à la santé après la ménopause une place primordiale dans la recherche et la santé publique, afin d’aider les femmes à éviter les symptômes désagréables susceptibles d’affecter la productivité et la qualité de vie, et afin de réduire les taux d’ostéoporose, de maladies cardiaques, de cancer du côlon et autres maladies du vieillissement liées aux œstrogènes.

    Que se passe-t-il à la ménopause ?

    Pendant cette période de la vie, le corps de la femme arrête de produire des œstrogènes, ce qui induit des symptômes tels que bouffées de chaleur, fatigue, sécheresse vaginale et insomnies. La perte des œstrogènes a également été associée à un certain nombre de maladies graves telles que l’ostéoporose, des maladies cardiaques, une dégénérescence maculaire (cécité), la perte des dents, le cancer du côlon et un déclin des fonctions cognitives. Les informations qui suivent sont importantes:

    Les bouffées de chaleur, parfois accompagnées de sudation et d’une rougeur du visage, sont la réponse du corps à la diminution des taux d’œstrogènes. Pendant une bouffée de chaleur, qui dure classiquement de 30 secondes à 5 minutes, le cœur bat plus rapidement et la température de la peau augmente. Des relations sexuelles douloureuses dues à une sécheresse ou à un resserrement des tissus vaginaux peuvent être dues à la réduction des taux d’œstrogènes. La moitié des femmes âgées de plus de 50 ans présenteront à un certain moment une fracture due à l’ostéoporose. Des études récentes ont permis de constater que plus de la moitié des femmes ignorent que la ménopause augmente le risque de maladies cardiaques. Pourtant, les maladies cardio-vasculaires, particulièrement les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, constituent la principale cause de décès dans le monde actuel. Les femmes ménopausées sont trois fois plus susceptibles que les hommes d’avoir la maladie d'Alzheimer et des travaux de recherche donnent à penser que la perte des œstrogènes peut y jouer un rôle important.

    Un site à visiter : www.mamanpourlavie.com

     

    Source:journee-mondiale.com

  • Journée Mondiale du refus de la misère

     

    Journée Mondiale du refus de la misère

    Le 17 octobre 1987, à l'appel du Père Joseph Wresinski, 100 000 défenseurs des Droits de l'Homme se sont rassemblés sur le Parvis du Trocadéro, à Paris, pour rendre honneur aux victimes de la faim, de la violence et de l'ignorance, pour dire leur refus de la misère et appeler l'humanité à s'unir pour faire respecter les Droits de l'Homme. Une dalle, proclamant ce message, a été inaugurée à cette occasion sur le Parvis des Libertés et des Droits de l'Homme, là où fut signée, en 1948, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. On peut y lire l'appel du père Joseph:

    "Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré."

    Depuis cette date, le 17 octobre de chaque année, les plus pauvres et tous ceux qui refusent la misère et l'exclusion se rassemblent dans le monde entier afin de témoigner de leur solidarité et de leur engagement pour que la dignité et la liberté de tous soient respectées : ainsi est née la Journée Mondiale du Refus de la Misère.

    Le 17 octobre 1992, Monsieur Javier Perez de Cuellar, ancien Secrétaire général de l'ONU, au nom d'un groupe de personnalités internationales rassemblées dans le Comité pour la Journée Mondiale du Refus de la Misère, lance un appel pour la reconnaissance du 17 octobre. Le 22 décembre 1992, le 17 octobre est proclamé Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté par l'assemblée genérale des Nations Unies. Depuis, les initiatives pour célébrer cette journée n'ont cessé de se multiplier. Dans de nombreux lieux, des rassemblements se tiennent également le 17 de chaque mois.

    Un site à visiter : refuserlamisere.org

    Source: journee-mondiale.com

  • Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal.

     


    Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal.

    Le deuil périnatal constitue, pour les parents qui en sont victimes, un traumatisme important encore assez peu pris en compte par les pouvoirs publics et les personnels de santé.

    La journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal permet de lancer une réflexion sur le cas très particulier des nourrissons morts juste avant le moment de l'accouchement ou immédiatement après leur naissance et soutenir les parents ayant perdu leur enfant.

    Un besoin de reconnaissance

    Une difficulté administrative vient encore alourdir la peine vécue par les parents, dans la mesure où il leur est impossible de déclarer leur enfant et lui donner un nom. Les associations de parents concernées tentent de médiatiser leur cause pour manifester leur désaccord.

    Des symboles...

    Pour montrer son soutien aux parents, ou pour montrer qu'on a perdu son nourrisson, un symbole a été créé, le ruban rose et bleu. On le retrouve fréquemment sur les réseaux sociaux mais aussi de manière moins virutelle à l'occasion de certaines manifestations.

    Un autre symbôle a aussi fait son apparition, essentiellement au Québec : les nourrissons ainsi décédés sont fréquemment appelés "anges" et leurs parents des "paranges" (ou encore pour les papas "papanges" et pour les mères "mamanges"). Voir le site "Nos petits anges au paradis".

    Source: journee-mondiale.com

  • Journée mondiale d'action pour le travail décent

     

    Journée mondiale d'action pour le travail décent

    A l'initiative du mouvement syndical, la journée du 7 octobre est devenue, en 2008, la Journée mondiale d'action pour le travail décent.

    Les syndicats et toutes les organisations œuvrant pour le travail décent dans le monde entier y voient une occasion sans précédent de se rallier à une large mobilisation mondiale plaçant l'homme au centre de la réflexion sur le travail. Une nouvelle mondialisation à inventer qui prônerait d'abord le respect de la dignité humaine en commençant par le droit de chacun d'accéder à un travail décent.

    Qu'est-ce qu'un travail décent ?

    Tout individu, partout dans le monde, devrait pouvoir exercer un métier qui lui permette de mener une vie digne et répondant à ses besoins essentiels ainsi qu'à ceux de sa famille.

    Pourtant, dans de nombreuses régions du monde, on constate qu'il n'y a ni salaire équitable ni conditions de travail dignes... au profit d'une vision de l'économie uniquement basée sur les profits. Le combat pour un travail décent reste pourtant la meilleure manière de lutter contre la pauvreté mondiale et le but de cette journée mondiale est de favoriser les actions qui permettront d'y parvenir.

    Rendons à César ce qui revient à César...

    Au fait, nous avons signalé au démarrage de ce billet que l'origine de cette journée était le mouvement syndical... il faut se souvenir de ceux qui se sont battus depuis plus d'un siècle sont d'horizons philosophiques très diversifiés et que c'est l'Eglise Catholique elle-même qui a œuvré la première dans cette direction avec saDoctrine Sociale, élaborée au temps du Pape Léon XIII.

    Dans un souci d'équilibre, il nous est difficile de ne pas mentionner l'action de la CGT en faveur du travail décent et inciter nos internautes à visiter leur site internet : www.cgt.fr

     

    Source: journee-mondiale.com

    Un site à visit

  • Journée Mondiale des enseignantes et des enseignants

     

    Journée Mondiale des enseignantes et des enseignants

    Les enseignantes et les enseignants ouvrent les portes vers un monde meilleur*

    "Sans les enseignantes et les enseignants, l'éducation ne remplirait pas le rôle qui lui est assigné, car enseigner ne signifie pas uniquement apprendre à l’ élève une série de faits et nombres. C'est inspirer, libérer le potentiel de l'enfant, lui offrir de nouvelles perspectives. Enseigner c'est aider les enfants à concrétiser leurs rêves d'un monde meilleur.

    C'est pourquoi l'Internationale de l'Education insiste tellement sur le droit de chaque enfant dans le monde de bénéficier de l'attention de personnels qualifiés.

    Tout au long des différentes étapes de la scolarité, du jardin d'enfants à l'éducation supérieure, il faut des enseignantes et des enseignants qualifiés pour guider les élèves et les encourager à cultiver des valeurs fondamentales telles que la paix, la tolérance, l'égalité, le respect et la compréhension. Les enseignantes et les enseignants qualifiés aident les enfants, les jeunes et les adultes à devenir des citoyens critiques, responsables, capables d'agir sur le monde qui les entoure. Ils éveillent aussi leur sens du dialogue et leur sentiment de confiance en eux et envers les autres. Les enseignantes et les enseignants constituent les piliers de l'éducation. Enseigner c'est ouvrir les portes d'un monde meilleur.

    De la qualité de l'enseignement dépend la qualité du monde de demain."

    Source:journee-mondiale.com

  • Journée mondiale de l'urticaire

    Journée mondiale de l'urticaire

    En finir avec l'urticaire ?

    Le 3 octobre 2014, nous célébrons la première Journée Mondiale de lutte contre l'urticaire. Dite comme cela, l'information pourrait faire sourire, mais savez-vous que 15 à 20% de la population souffre d'urticaire ?

    Symptômes

    Chacun connaît les plaques rouges, les démangeaisons… manifestations les plus visibles de cette maladie, mais les causes de ces affections cutanées sont nombreuses et nettement moins connues. Qu'il s'agisse d'antécédents familiaux, de réactions violentes à la prise de certains médicaments, d'allergies, de manifestations dues au stress, les causes sont nombreuses et le diagnostic relève du corps médical.

    Une journée pour (dé) sensibiliser le grand public

    Difficile de parler de journée de sensibilisation quand il s'agit d'urticaire... mais c'est bel et bien le but de cette première journée qui entend informer et donner aux personnes atteintes les bons réflexes en la matière.

    Un site à visiter : www.pourquoidocteur.fr

    Source: journee-mondiale.com