liège - Page 3

  • Avis de disparition (a partager svp): A la requête du Procureur du Roi de Liège

    Publié le 03/04/2014 à la requête du Procureur du Roi de Liège


    Frédéric CORMAN

    Faits:

    Le mercredi 02 avril 2014 vers 14h00, Frédéric CORMAN, âgé de 40 ans, a quitté un centre d’activités situé rue Emile Vandervelde à Liège. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    M. Corman mesure entre 1m70 et 1m75 et est de corpulence très mince. Il a les cheveux très clairs et présente une importante calvitie. Il porte des lunettes rondes.

    Au moment de sa disparition, il portait un pantalon ¾ de jogging gris-bleu et un sweat orange ou jaune.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Frédéric CORMAN ou si vous savez où Frédéric CORMAN réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou réagissez online

  • Avis de recherche, à la requête du Procureur du Roi d'Anvers et en collaboration avec Child Focus.


    Police judiciaire fédérale


    Disparu [Majeurs]

    Balder COUTTENYE


    Faits:

    Le lundi 6 janvier 2014, Balder COUTTENYE, un homme de 20 ans a quitté son domicile de Malle et devait prendre vers 13h son bus en direction d’ANVERS. Le jeune homme a probablement pris le train et a vraisemblablement transité par la gare des Guillemins (LIEGE) vers 15h00. Il pourrait s’être rendu ensuite dans la région de HOTTON ou dans les ARDENNES en général.

    Balder mesure 1m90 et est de corpulence forte. Il a les cheveux bruns courts et les yeux bruns.

    Au moment de sa disparition, il était probablement vêtu d’un veste à capuche noire et blanche, d’un jeans bleu et des bottes. Il portait au cou un collier noir avec un pendentif argenté.

    Il était également en possession d’un sac à dos noir de la marque « Eastpack » contenant une tente orange et un sac de couchage.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Balder COUTTENYE ou si vous savez où Balder COUTTENYE réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou avec Child Focus via le numéro 116 000.

  • Max, le labrador, torturé par représailles: l'auteur des tortures écope de deux ans de prison

    labrador.jpg

    LWs

    Nous évoquions hier l’épouvantable calvaire de Max, un labrador enlevé à sa propriétaire et brûlé vif par représailles. « Je n’ai pas d’enfant et il était comme mon bébé… Il était merveilleux », nous confiait Marcelle, sa propriétaire, en larmes lorsqu’elle doit évoquer les faits.

    Après avoir subi les pires sévices, le chien avait été abandonné sur un trottoir, agonisant. Une dame l’avait conduit chez le Dr Marcotty, vétérinaire de Plainevaux. «  Je n’ai jamais vu ça », confie le vétérinaire. «  Le pauvre animal souffrait de multiples lésions, de très graves brûlures. Ces brûlures dataient de plusieurs jours, et le chien a donc souffert énormément. Il y avait eu une importante libération de toxines, et malheureusement ses chances de survie étaient nulles  ».

    Prévenue par le vétérinaire, Marcelle a pu donner un dernier câlin à Max avant qu’une inévitable euthanasie le libère de ses souffrances.

    L’auteur de l’enlèvement est décédé, mais celui qui a harcelé la propriétaire du chien après qu’il avait été enlevé a écopé de 2 ans de prison ce mardi

  • Fexhe-le-Haut-Clocher: Émilie, 27 ans, tuée et emballée dans des sacs

    fexhe,le haut clocher,liège,pont-a-celles,meurtre,fille

    Arnaud Bisschop

    La section homicide de la police judiciaire fédérale de Liège enquête sur un homicide pour le moins particulier. Une jeune Liégeoise de 27 a été retrouvée morte sur le trottoir. Blessée à la gorge, elle avait la tête et les pieds dissimulés dans des sacs-poubelles de la ville de Liège. Visiblement, son corps sans vie a été déposé, rue de la Gare.

    Branle-bas de combat, samedi, peu après 8h30, rue de la Gare, à Fexhe-le-Haut-Clocher, où le corps ensanglanté d’une jeune Liégeoise de 27 ans a été découvert. C’est un automobiliste qui a effectué la macabre découverte. Il a immédiatement prévenu les secours. Un premier sac-poubelle jaune de la ville de Liège recouvrait la tête de la victime. Un second sac, identique au premier, lui emballait les pieds.

    «J’ai levé le volet de la maison vers 8 h 30 et j’ai vu un corps par terre avec un voisin tout près», expliquait, samedi matin, Christian. «J’ai cru qu’il s’agissait d’une blague avec un mannequin par terre. Je suis allé voir mais c’était bien le corps sans vie d’une jeune femme.»

    Selon nos informations, Émilie, 27 ans, de Liège, n’a pas été tuée à Voroux-Goreux. Elle a été déposée sur le trottoir, emballée dans des sacs-poubelles de la ville de Liège.

    Les premiers éléments révélaient que la jeune femme avait deux entailles causées par un objet tranchant à la face latérale gauche de la gorge ainsi qu’une à la hanche et une dans le dos. Elle avait aussi le bas du visage maculé de sang, une fracture de la mâchoire et son cou affichait des traces de strangulation.

    Retrouvez toutes les informations dans le 7Dimanche votre journal gratuit.