journee - Page 4

  • Journée mondiale contre l'endométriose

    Journée mondiale contre l'endométriose

    Les questions liées à l'(in)fertilité féminine sont parmi celles qui font souffrir de nombreux couples. L'endométriose est une des causes possible, et cette journée a été lancée pour sensibiliser le public.

    Que faîtes-vous le 13 mars ?

    Venez marcher contre cette maladie, vous pariciperez ainsi à un événement célébré dans de nombreux pays et plus connu sous le nom de "million woman march for endometriosis"..

    Un site à visiter : collectifbamp.wordpress.com

    Source: journee-mondiale.com

  • Journée nationale de l'audition

    Journée nationale de l'audition

    En 2015, nous célébrons la 18ème Journée Mondiale de l'audition. Elle vise à sensibiliser le grand public à un vaste sujet de santé publique. Elle est traditionnellement célébrée le 2ème jeudi du mois de mars.

    Nous reproduisons ci-dessous un témoignage tiré du site de l'association JNA (adresse du site en bas de page).

    “Je vais commencer mon histoire par la fin pour me rassurer encore une fois moi-même: aujourd’hui je mène une vie normale, soulagé et heureux... Heureux car il y a un an, je croyais ma vie gâchée.
    Gâchée tout simplement à cause d’un maudit sifflement dans mon crâne, qui m’empêchait totalement de dormir, avec les complications que cela entraîne : fatigue, dépression, peur de l’avenir, etc.
    Ce sifflement, (j’apprendrai quelques jours après qu’il portait un nom :”acouphène”) est apparu suite à une soirée au bal de l’Elysée Montmartre à Paris. La musique n’y était pas forcément très forte (du moins c’est ce qu’on pense sur le moment !), toujours est-il que le lendemain j’avais des acouphènes. À partir de là commençait une quête
    vaine : médecins, ORL, médicaments en tous genres...
    Après 3 mois de grosse déprime, j’ai réussi à me passer de somnifère, et tout doucement, je retrouvais le chemin du sommeil malgré mes acouphènes toujours présents. J’arrivais à dormir 2 heures puis 3, puis 4, etc.
    Avec le temps, ma perception de mes acouphènes avait changé ; ont-ils un peu diminué ou bien est-ce ma simple perception ? Je n’en sais rien, en tout cas, ils me gênaient de moins en moins. Jusqu’à aujourd’hui où je n’y fais quasiment plus attention.
    Mes acouphènes sont de faible intensité comparés à d’autres, c’est sûrement pour cela que je m’y suis habitué.
    Je me considère comme un petit miraculé car si ça se trouve, quelques petites minutes de plus dans cet enfer musical et...”
    Témoignage de Sébastien - 17 ans

    L’audition : un capital à protéger

    Véritable sujet de Santé Publique, les problèmes d’audition concernent près de 5 millions de personnes en France. Ce chiffre est en constante augmentation du fait de l’allongement de la durée de la vie. Cependant, les troubles de l’audition ne concernent pas seulement les seniors et les personnes âgées.

    L'oreille des jeunes est aussi menacée par l'écoute de la musique amplifiée (baladeurs, concerts, discothèques...). Nombre d'entre eux sont ou seront concernés par des altérations parfois irréversibles de leur système auditif (cellules ciliées détruites).

    Autre population concernée, les personnes exposées au bruit dans leur travail, et hélas le plus souvent sans protection, notamment dans des secteurs comme le BTP, l’industrie ou l’agriculture. C’est pourquoi, depuis plusieurs années, la Journée Nationale de l’Audition veut attirer l’attention des Français et des Pouvoirs Publics, à travers des campagnes d’information et de prévention, afin que tout un chacun prenne enfin en compte son capital auditif.

    Un site à visiter : www.journee-audition.org

    Source: journee-mondiale.com

  • Journée Mondiale de la plomberie

    Journée Mondiale de la plomberie

    Il faut bien vous l'avouer, avant d'ajouter cette journée au site, nous avons longuement hésité, supputant sur le sérieux de la démarche... mais le site édité par les canadiens à l'occasion de cette journée a fini de nous convaincre tant ils semblaient eux-même convaincus par leur (noble) cause.

    Et puis, de toutes façons, il y aurait eu des fuites...

    World plumbing day
    March 11, every year, everywhere

    Nous disions donc que cette journée a été créée par le groupement canadien de la plomberie (World Plumbing Council) pour promouvoir l'industrie canadienne de la plomberie (tu l'as vu mon beau pipe-line ?).

    Plus sérieusement, le groupement insiste tout particulièrement sur le fait que l'industrie de la plomberie s'active aussi pour protéger la santé et la sécurité publiques et réduire l'empreinte environnementale de l'homme.

    Le plus simple est encore d'aller voir leur site, il contient quelques passages savoureux...

    Un site à visiter : www.worldplumbingday.org

    Source: journee-mondiale.com

  • Journée Mondiale de la Femme

    Journée Mondiale de la Femme

    La Journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars de chaque année par des groupes de femmes dans le monde entier. Elle est également célébrée à l’ONU et, dans de nombreux pays, c’est un jour de fête nationale. Lorsque les femmes de tous les continents, souvent divisées par les frontières nationales et par des différences ethniques, linguistiques, culturelles, économiques et politiques, se réunissent pour célébrer leur Journée, elles peuvent voir, si elles jettent un regard en arrière, qu’il s’agit d’une tradition représentant au moins 90 ans de lutte pour l’égalité, la justice, la paix et le développement.

    Des femmes qui ont fait l'histoire

    La Journée internationale de la femme est l’histoire de femmes ordinaires qui ont fait l’histoire. Elle puise ses racines dans la lutte menée par les femmes depuis des siècles pour participer à la société sur un pied d’égalité avec les hommes. Dans l’antiquité grecque, Lysistrata avait lancé une "grève sexuelle" contre les hommes pour mettre fin à la guerre. Pendant la révolution française, des Parisiennes demandant "liberté, égalité, fraternité" ont marché sur Versailles pour exiger le droit de vote des femmes.

    L’idée d’une Journée internationale de la femme s’est fait jour au tournant des XIXe et XXe siècles, période caractérisée dans le monde industrialisé par l’expansion et l’effervescence, une croissance démographique explosive et l'émergence des idéologies radicales.

    Repères chronologiques

    1909 - Conformément à une déclaration du Parti Socialiste américain, la première Journée nationale de la femme a été célébrée sur l’ensemble du territoire des États-Unis, le 28 février. Les femmes ont continué à célébrer cette journée le dernier dimanche de février jusqu’en 1913.

    1910 - L’Internationale socialiste réunie à Copenhague a instauré une Journée de la femme, de caractère international, pour rendre hommage au mouvement en faveur des droits des femmes et pour aider à obtenir le suffrage universel des femmes. La proposition a été approuvée à l’unanimité par la conférence qui comprenait plus de 100 femmes venant de 17 pays, dont les trois premières femmes élues au Parlement finlandais. Aucune date précise n’a été fixée pour cette célébration.

    1911 - À la suite de la décision prise à Copenhague l’année précédente, la Journée internationale de la femme a été célébrée pour la première fois, le 19 mars, en Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, où plus d’un million de femmes et d’hommes ont assisté à des rassemblements. Outre le droit de voter et d’exercer une fonction publique, elles exigeaient le droit au travail, à la formation professionnelle, et la cessation de la discrimination sur le lieu de travail.

    Moins d’une semaine après, le 25 mars, le tragique incendie de l’atelier Triangle à New York a coûté la vie à plus de 140 ouvrières, pour la plupart des immigrantes italiennes et juives. Cet événement a eu une forte influence sur la législation du travail aux États-Unis, et l’on a évoqué les conditions de travail qui avaient amené cette catastrophe au cours des célébrations subséquentes de la Journée internationale de la femme.

    1913-1914 - Dans le cadre du mouvement pacifiste qui fermentait à la veille de la Première Guerre mondiale, les femmes russes ont célébré leur première Journée internationale de la femme le dernier dimanche de février 1913. Dans les autres pays d’Europe, le 8 mars ou à un ou deux jours de cette date, les femmes ont tenu des rassemblements soit pour protester contre la guerre, soit pour exprimer leur solidarité avec leurs soeurs.

    1917 - Deux millions de soldats russes ayant été tués pendant la guerre, les femmes russes ont de nouveau choisi le dernier dimanche de février pour faire la grève pour obtenir " du pain et la paix ". Les dirigeants politiques se sont élevés contre la date choisie pour cette grève, mais les femmes ont passé outre. Le reste se trouve dans les livres d’histoire : quatre jours plus tard, le tsar a été obligé d’abdiquer et le gouvernement provisoire a accordé le droit de vote aux femmes. Ce dimanche historique tombait le 23 février dans le calendrier julien qui était alors en usage en Russie, mais le 8 mars dans le calendrier géorgien utilisé ailleurs.

    Depuis ces années, la Journée internationale de la femme a pris une nouvelle dimension mondiale dans les pays développés comme dans les pays en développement. Le mouvement féministe en plein essor, qui avait été renforcé par quatre conférences mondiales sur les femmes organisées sous l’égide de l’ONU, a aidé à faire de la célébration de cette Journée le point de ralliement des efforts coordonnés déployés pour exiger la réalisation des droits des femmes et leur participation au processus politique et économique. De plus en plus, la Journée internationale de la femme est le moment idéal pour réfléchir sur les progrès réalisés, demander des changements et célébrer les actes de courage et de détermination de femmes ordinaires qui ont joué un rôle extraordinaire dans l’histoire des droits des femmes.

    Le rôle des Nations Unies

    Rares sont les causes dont l’ONU assure la promotion qui aient suscité un appui plus intense et plus vaste que la campagne menée pour promouvoir et protéger l’égalité des droits des femmes. La Charte des Nations Unies, signée à San Francisco en 1945, était le premier instrument international à proclamer l’égalité des sexes en tant que droit fondamental de la personne humaine. Depuis, l’Organisation a aidé à créer un patrimoine historique de stratégies, normes, programmes et objectifs convenus au plan international pour améliorer la condition de la femme dans le monde entier.

    Au fil des ans, l’action menée par l’ONU en faveur de la promotion de la femme a pris quatre orientations précises : promotion de mesures juridiques; mobilisation de l’opinion publique et de l’action internationale; formation et recherche, y compris compilation de statistiques ventilées par sexe; et assistance directe aux groupes désavantagés. Aujourd’hui, l’un des principes d’organisation centraux des travaux de l’ONU est qu’aucune solution durable aux problèmes sociaux, économiques et politiques les plus pressants de la société ne peut être trouvée sans la pleine participation, et la pleine autonomisation, des femmes du monde entier.

    Un site à visiter : www.unwomen.org

    Source: journee-mondiale.com

  • Journée mondiale de lutte contre l'exploitation sexuelle

    Journée mondiale de lutte contre l'exploitation sexuelle

    En 2009 s'est tenue la première Journée mondiale de lutte contre l'exploitation sexuelle, créée à l'initiative de l'ONG GIPF.

    GIPF signifie Groupe International de Paroles de Femmes et il est hautement symbolique que ce soient des femmes qui se mobilisent les premières pour lutter contre l'exploitation sexuelle et la pornographie...

    Quelques chiffres

    • 4 millions de nouvelles victimes chaque année
    • 500 000 femmes par an victimes de traite à fin de prostitution
    • 1000 milliards de dollars US est le CA estimé de la prostitution

    L'exploitation sexuelle est une des pires formes de négation des droits fondamentaux de la personne humaine.

    Elle réduit l'être humain à une simple marchandise. Achetées, vendues, menacées, isolées, violées, battues, surveillées, enfermées, torturées, les victimes deviennent des objets de consommation.

    Un site à visiter : www.reforme.net

    Source: journee-mondiale.com

  • Journée mondiale de la vie sauvage

    Journée mondiale de la vie sauvage

    "La vie sauvage est donc certes en grave danger, mais nous pouvons, ensemble, atténuer les menaces qui pèsent sur elle. À l’occasion de cette première Journée mondiale de la vie sauvage, j’invite instamment tous les secteurs de la société à s’engager à mettre fin au trafic d’espèces de faune et de flore sauvages et à acheter, vendre et utiliser les plantes et animaux sauvages d’une manière équitable et viable à long terme."

    Message du Secrétaire général Ban Ki-moon, 3 mars 2014

    Beauté et diversité

    Voulue par l'ONU, la Journée mondiale de la vie sauvage est l'occasion idéale de célébrer toutes les formes que revêtent la faune et la flore sauvages, leur beauté et leur diversité et sensibiliser l'humanité à toute ce que la nature nous apporte quotiediennement.

    Cette journée a également pour but d'insister sur la nécessité d'intensifier la lutte contre les prédateurs (humains) qui s'en prennent aux espèces sauvages en fournissant une occasion de réfléchir aux répercussions économiques, environnementales et sociales qu'elles génèrent.

    Un site à visiter : www.un.org

     

    Source: journee-mondiale.com

  • Journée mondiale du compliment

    Journée mondiale du compliment

    Créée en 2003 aux Pays Bas, cette journée a été voulue par ses initiateurs comme étant "la journée la plus positive dans le monde".

    L'être humain a besoin de reconnaissance

    Le principe est simple : l'être humain a besoin de reconnaissance, d'être mis en valeur pour se sentir bien. Alors à chacun son petit compliment envers son voisin, son (sa) collègue, un membre de sa famille, ou pourquoi pas au premier quidam rencontré au hasard d'une course ou dans la file d'attente d'un service public.

    Des journées positives

    Le lecteur attentif de ce site aura certainement remarqué qu'il y a d'autres journées "positives" et "gratuites" durant l'année, qui n'ont rien d'autre à défendre que le mieux être entre tous. Journée mondiale de la gentillesse,journée mondiale de la courtoisie au volantjournée internationale des câlins, ... à se demander d'où nous vient ce besoin de recréer du lien entre tous, dans une société où seule la performance semble être valorisée et marchandisée ?

    Un site à visiter : www.worldcomplimentday.info

     

     

  • Ce 28 février :Journée internationale des maladies rares

    Journée internationale des maladies rares

    Chaque semaine, 5 nouvelles pathologies touchant moins de 0,2% de la population sont découvertes dans le monde. En 2013, plus de 7 000 maladies rares différentes étaient identifiées en France. 80% de ces pathologies sont d’origine génétique, mais on dénombre également des maladies infectieuses.

    Ces nouvelles maladies, dites "rares" ou "orphelines" nous interpellent pourtant et, afin de sensibiliser le public à leur existence, des manifestations sont prévues dans 34 pays chaque 29 février, journée rare s'il en est*.

    Maladies en voie de banalisation

    Avec 30 millions de personnes concernées dans toute l'Europe, les maladies dites rares sont en voie de banalisation... paradoxe inquiétant. Cette montée en puissance a incité 34 pays du vieux continent à célébrer la première Journée européenne des maladies rares et ce depuis 2008.

    Destinée au grand public, cette journée poursuit trois objectifs :

    • sensibiliser le public européen aux maladies rares et à leurs répercussions sur la vie des malades
    • diffuser de l’information sur ces maladies
    • renforcer la collaboration européenne dans la lutte contre ce fléau.

    Peu de personnes en effet, connaissent aujourd'hui le lupus, le syndrome de Gougerot-Sjogren, la maladie de Huntington ou le syndrome de Vaquez.

    D’après la définition médicale, une maladie est considérée comme rare lorsqu’elle touche moins d’une personne sur 2 000, soit 0,2% de la population. Pour un pays de la taille de la France, cela équivaut à moins de 30 000 personnes atteintes d’une même maladie.

    Mal aimées de la recherche ?

    Le paradoxe des maladies rares est qu'elles peinent à trouver les financements pour que les chercheurs puissent mieux les cerner et les vaincre... les grands laboratoires sont malheureusement cadrés dans une logique de profit et ne peuvent consacrer les moyens suffisants aux maladies rares. Le jeu n'en vaudrait-il pas la chandelle ?

    Faisons mentir cette affirmation et remarquons que, dans plusieurs domaines, des institutions - publiques ou privées - relèvent le défi et se lancent dans des programmes ambitieux de recherche. Parmi elles, l'Institut de la Vision tient une place remarquable: centre de recherche européen pour les maladies oculaires, il regroupe 280 cliniciens et chercheurs qui participent au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques pour lutter contre ces maladies dévastatrices.

     

    Le choix du 29 février fait de la journée européenne des maladies rares une journée rare dans la mesure où elle ne pourrait avoir lieu qu'une fois tous les quatre ans... en réalité elle sera fêtée le 28 février chaque fois qu'il n'y aura pas de 29 février !

    Un site à visiter : www.alliance-maladies-rares.org

  • Viesville à vos agendas: Journée santé bien-être le dimanche 22 mars 2015

    pont-à-celles,viesville,bien,être,journée,nouvelle,gazette,charleroi

    Etre en bonne santé, c'est avant tout être bien dans sa tête et dans son corps. Mais emportés dans le tourbillon du quotidien, nous ne prenons pas vraiment le temps de souffler un peu, de faire une pause, de prendre soin de nous.

    Le Plan de Cohésion Sociale et le CPAS de Pont-à-Celles vous proposent donc leur première « Journée Santé Bien-être » le dimanche 22 mars 2015.

    De 10 à 17h, à Viesville (Salle polyvalente, Ecole, Maison de Village), vous pourrez découvrir près de 30 professionnels de la santé et du bien-être. Tout au long de la journée, ils vous proposeront des conférences, ateliers, démonstrations, stands d'information,…

     

    Les thématiques abordées seront très variées : diabète, tabagisme, dépression, déficience visuelle,…mais aussi huiles essentielles, art du thé, massages, produits d'entretien naturels, alimentation saine, bar à soupe…

    Toutes les activités proposées sont gratuites, et accessibles à tous.

     

    Vous pourrez par exemple apprendre comment fabriquer des peintures naturelles, déguster des soupes préparées avec des légumes de saisons, tester le massage assis, effectuer un dépistage du diabète, découvrir quelle huile essentielle vous correspond,…

    Les enfants ne seront pas oubliés, avec le Tunnel denti-mains propres de l'ONE (pour enfants de 3 à 7 ans) ou encore des ateliers « fabrication de peinture et mandalas » proposés par le service Jeunesse.

    Durant cette journée, l'AMO Pavillon J proposera des boissons et de la petite restauration (wraps)

     

    L'accueil et l'inscription éventuelle à certaines activités se feront à la Salle Polyvalente.

    Vous trouverez le programme complet de cet événement dans le Pont-à-Celles et vous de mars 2015, sur le site internet de l'Administration communale, la page Facebook du PCS ou encore dans diverses associations et commerces de l'entité.

     

    PLUS D'INFOS

    PCS de Pont-à-Celles

    T: 071 84 90 40, 41 et 42

    @: pcs@pontacelles.be

    web: www.pontacelles.be

     

    Page Facebook : « PCS Pont-à-Celles »

  • Journée internationale contre les mutilations génitales

    aa.jpg

    Selon les estimations de l'OMS , entre 130 et 140 millions de femmes ont subi une forme quelconque de mutilation génitale.

    La Côte d'Ivoire est un des pays d'Afrique les plus touchés par la pratique de l'excision et on estime à 36% le nombre de femmes excisées dans le pays. Dire que la pratique persiste relève donc de l'euphémisme.

    Les mutilation génitales féminines dont l'excision, recouvrent un ensemble de pratiques aboutissant à l'ablation partielle ou totale ou à l'altération des organes génitaux féminins externes pour des raisons non médicales.

    3 millions de filles exposées à des mutilations génitales chaque année

    L'opération est généralement pratiquée sur les petites filles et parfois sur des femmes sur le point de se marier, enceintes de leur premier enfant ou qui viennent de donner naissance.

    Souvent pratiquée par des praticiens traditionnels comme les exciseuses et les accoucheuses, l'opération se fait sans anesthésie avec des ciseaux, des lames de rasoir ou des couteaux. L'intervention est toujours traumatisante et peut entrainer des complications telles que les douleurs, l'état de choc et même parfois la mort.

    "L'excision est une violation fondamentale des droits humains. En l'absence de toute nécessité médicale, elle expose les filles et les femmes à des risques pour leur santé et à des conséquences qui mettent leur vie et leur bien-être en danger." déclare Sylvie Dossou, la représentante de l'UNICEF en Côte d'Ivoire.

    Un site à visiter : www.aidh.org