jean - Page 4

  • Journée nationale de la résistance

     

    Avoir choisi le 27 mai pour célébrer la résistance n'est pas anodin. C'est en effet la date anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance, l'instance créée par la France Libre autour de Jean Moulin pour donner plus de cohésion et d'efficacité aux différents mouvements de Résistance française, pendant l’Occupation.

    Cette journée de mémoire a été décrétée en france par le Sénat et sa première édition sera celle de 2014.

    Une journée de mémoire
    pour les jeunes générations

    Le site internet du Sénat précise que cette journée n'est ni fériée, ni chômée, et que la commémoration pourrait permettre aux professeurs de consacrer une partie de leurs cours aux thèmes de la Résistance et de la Déportation.

    Il est curieux de noter que sur un thème en principe aussi fédérateur, la proposition n'ait pas été adoptée à l'unanimité et qu'il s'est trouvé 2 sénateurs pour voter contre...

    source: la journéemondiale

  • People : Jean Vallée, 2ème de l'Eurovision en 1978, est décédé

    Sp

    Triste nouvelle : nous venons d’apprendre le décès de Jean Vallée. Il avait notamment terminé à la deuxième place du concours Eurovision de la chanson, en 1978, avec « L’amour ça fait chanter la vie ». Il est décédé d’un cancer généralisé.

     

     

    
Lors d’un de ses spectacles «
Rêves de Noël
»

    FH

    Lors d’un de ses spectacles « Rêves de Noël »

    Le chanteur, qui était domicilié à Paris, était touché par la maladie. Son état de santé était cependant bon et il avait encore assuré un concert en décembre 2013. Il avait expliqué à l’époque qu’il nourrissait encore de nombreux projets.

    Son état de santé s’est cependant aggravé rapidement et, il y a environ 10 jours, il a demandé à regagner son habitation de Clermont-sur-Berwinne (Thimister-Clermont), dans la région verviétoise, pour y trouver la mort ce mercredi en début de matinée, à l’âge de 72 ans.

    «  Il était amoureux de la Belgique et a voulu mourir près des siens. Il se repose maintenant  », a expliqué sa fille. Jean Vallée sera inhumé en Belgique.

    Il était né à Hodimont (Verviers) dans une famille de 6 enfants, dans l’actuel Centre Touristique de la Laine et de la Mode. À l’époque, il s’agissait encore de l’usine Bettonville. Son père y était directeur.

    En 1966, le Verviétois gagne le prix de la chanson française à Spa avec « Sur les quais ». La carrière de Paul Goeders, qui prendra le pseudonyme Jean Vallée en montant à Paris, est lancée.

    En 1967, il représente la Belgique au Festival de Rio. Jacques Brel faisait partie du jury. En 1970, le Verviétois est sélectionné pour le Concours Eurovision avec « Viens l’oublier ».

    En 1969, il enregistre son premier album, pour Philips.

    En 1978, nouvelle participation. Il rate la victoire de peu et arrive deuxième derrière Israël avec « L’amour ça fait chanter la vie ». En 1999, Jean Vallée est fait Chevalier de l’Ordre de la Couronne par Albert II.

    En 1980, Jean Vallée sera l’inspecteur Javert dans « Les Misérables », de Robert Hossein. Cette comédie musicale sera donnée devant 500.000 spectateurs.

    Depuis des années, il se partageait entre son domicile, à Thimister-Clermont et la région parisienne. Chez nous, il donnait encore de nombreux concerts, surtout à l’époque de Noël. En juin 2012, il avait été au centre d’une émission d’un spécial Vivement Dimanche, présenté par Michel Drucker, sur France 2.

    Jean Vallée était l’auteur d’un des plus grands tubes de Nana Mouskouri, « La vague ».

  • Fait historique, insolite et incroyable à Pont-à-Celles !

    Trophée subtilisé à l’armée allemande pendant la Grande Guerre 1914-1918 par Victor Mondeville de Thiméon et François Wallemacq de Pont-à-Celles

     

    En primeur, voici un récit que vous allez découvrir en fin d’année, à l’occasion des 80 ans de la mort du Roi Albert 1è, et de la commémoration des 100 ans de la Première Guerre mondiale.

    Cette histoire relate comment deux intrépides cheminots pont-à-cellois ont bravé l’armée allemande pendant la guerre de 1914-1918.

    Ces faits sont rapportés par Jean Painblanc dont un des oncles (Victor Mondeville) fût un des acteurs de cette aventure.

    Sur la photo de famille Jean avait une dizaine d’années, et le cliché fût pris le jour ou le blason a été déterré aux environs de 1945.

    jean painblanc.JPG

    Photo prise aux environs de 1945

    Jean nous expose que de tout temps, les populations des régions occupées par un envahisseur ont toujours essayé de survivre en volant de la nourriture, du combustible ou des vêtements aux dépends de l’occupant, c’est ce qui s’est passé pendant la Grande Guerre 1914-1918.

    C’est alors que deux cheminots décidèrent de réaliser « un coup spectaculaire », par défi et au détriment de l’occupant.

    Malgré les sentinelles, à leurs risques et périls, la nuit, ils se rendirent sur le site de l’arsenal de Luttre, qu’ils connaissaient très bien, et là, ils démantelèrent deux blasons en bronze qui ornaient la locomotive d’un train allemand et revinrent chez eux, « ni vu ni connu » avec leurs trophées de guerre.

    Et comme toujours, ces petits faits furent oubliés au fil du temps ; jusqu’au 10 mai 1940, date où les troupes allemandes envahirent à nouveau notre pays.

    Se souvenant du passé, des atrocités commises par les Uhlans, Victor Mondeville cacha dans son jardin un blason dérobé 25 ans plus tôt.

    À la libération en 1945, il exhuma le « challenge » et le confia à son filleul Jean Painblanc, qui a toujours gardé ce cadeau de parrain Victor en souvenir.

    Après de nombreuses recherches, en consultant notamment un livre relatif à l’héraldique et à la généalogie des familles impériales et royales, Jean Painblanc a trouvé dans cet ouvrage l’historique du Roi de Prusse.

    Les lettres K.P.E.V. signifient KÖNIGREIDE PREUSSEN EINGETRAGENER VEREIN, réseau du transport du Roi de Prusse.

    Dans le livre historique, nous avons trouvé qu’en 1701, avec le consentement de l’Empereur d’Allemagne, Frédéric III, fils du Grand Électeur, prit le titre de Roi de Prusse. Le nouveau Roi se couronna lui-même à Königsberg (aujourd’hui KALININGRAD en Russie sur la mer baltique), sans requérir la moindre assistance ecclésiastique ! Le même jour, il créa l’ordre de l’Aigle noir et plaça ses initiales F.R (Fredericus Rex) sur la poitrine de l’aigle prussien.

    En 1795 Frédéric Guillaume II, ajouta aux serres de l’oiseau le sceptre et le globe symbolisant la royauté.

    N.B. Le second blason fait toujours partie du patrimoine de la famille Wallemacq.

     

    jpbl2.jpg

    Jean Painblanc, personnalité bien connue dans l'entité

    blason1.jpg

     

     

    Des faits, qui font les fiertés des deux familles et dont les Pont-a-Cellois se devaient de connaitre !

    VDP Johnny

     

  • Avis de décès à Frasnes-Lez-Gosselies

    Capturer.JPG