fermé - Page 2

  • Inquiétant pour nos agriculteurs : Pour Fedagrim l'agriculture belge pourrait disparaître d'ici une dizaine d'années

    L’agriculture belge, confrontée à des problèmes sociaux structurels, pourrait disparaître d’ici une dizaine d’années, met en garde vendredi Fedagrim, la fédération belge des fournisseurs de machines, bâtiments et équipements pour l’agriculture, l’horticulture, l’élevage de bétail et le jardinage.

    
40% des agriculteurs interrogés ne travailleront plus dans le secteur agricole d’ici 10 ans

    Fedagrim tire la sonnette d’alarme sur base d’un sondage réalisé auprès 1.131 agriculteurs belges et révélant que 40% de ceux-ci sont convaincus qu’ils ne travailleront plus dans le secteur agricole d’ici 10 ans.

    Ce sondage pointe tout d’abord un problème au niveau européen puisque 90% des agriculteurs belges interrogés estiment que les exigences imposées par l’Union européenne aux agriculteurs ne sont pas réalisables et que l’ouverture des frontières génère trop de concurrence déloyale. Pour 63% des sondés, la réponse réside dans une uniformisation des règles au sein de l’UE.

    En outre, une écrasante majorité des agriculteurs (97%) se plaignent de prix pour les produits agricoles insuffisamment élevés. Nombre d’agriculteurs déplorent également la volatilité des prix ou encore les exigences qui leur sont imposées par les pouvoirs publics en ce qui concerne les règles et législations en matière de bien-être animal, d’autorisations, d’administration, etc.

    Enfin, toujours selon ce sondage, 95% des agriculteurs belges estiment que les pouvoirs publics doivent faire davantage d’efforts pour garantir un prix équitable pour les produits agricoles et 92% veulent que les autorités s’occupent davantage de la promotion de la production agricole locale.

    «L’idée que le secteur agricole cesse d’exister entre aujourd’hui et 10 ans est parfaitement inacceptable. Elle n’est pourtant pas impensable», résume Johan Colpaert, président de Fedagrim, cité dans un communiqué. «En tant que fédération sectorielle, nous voulons collaborer à la survie du secteur et contribuer à la recherche des solutions pour les problèmes existants. Il est grand temps d’entreprendre des actions concrètes».

    Fedagrim a donc décidé d’organiser les premiers États généraux de l’Agriculture. Ceux-ci se dérouleront le 27 octobre sous le thème «Feed the Future».

    source : sudpresse

  • Liberchies (non Viesville), une grange incendiée : acte de malveillance

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,thiméon,incendie,ferme

    L’affaire semble prise au sérieux par les policiers de la zone Brunau : durant la nuit de mardi à mercredi, vers 3 heures du matin, le feu s’est déclaré dans une grange, installée à l’arrière ferme, chaussée de Brunehault, à Liberchies (entité de Pont-à-Celles).

    C’est un voisin qui est venu nous alerter », confie Chloé, la propriétaire des lieux. « Nous avons alerté les pompiers, qui sont arrivés très rapidement : ils ont travaillé de 3h30 jusqu’à passé 7 heures du matin », poursuit la jeune exploitante agricole. « Les dégâts sont, heureusement si l’on peut dire, cantonnés à ce hangar, dans lequel se trouvaient six ballots de paille. On comptait tenir avec cette paille jusqu’aux prochaines moissons. »

    Une benne a toutefois également été touchée par les flammes. « Et nous avons eu de la chance, aussi : nos huit chevaux, installés à côté du hangar, ont couru dans la prairie pour s’éloigner des flammes… »

    Les dégâts restent finalement matériels. Mais ce qui inquiète la propriétaire des lieux, c’est que cet acte est de toute évidence criminel. «Au moins un témoin assure avoir aperçu une voiture noire faire marche arrière dans la chaussée, peu après que le feu ne se fut déclaré dans la grange », explique-t-elle. « J’en ai parlé à la police. La police auprès de qui j’avais déjà déposé des plaintes pour d’autres problèmes, il s’agissait plus de menaces verbales que d’autres choses. Mais ici, j’ai l’impression qu’on a franchi un palier supplémentaire… »

    Du côté de la police, on préfère ne pas en dire plus, mais on confirme qu’une enquête est effectivement ouverte. 

    Article de B.BT, Nouvelle Gazette du 28 juillet 2016

     

  • 25 et 26 juin 2016 "Journées fermes ouvertes"

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,sudpresse,ferme,porte,ouverte

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,sudpresse,ferme,porte,ouverte

    Accès au site, un clic ICI

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,sudpresse,ferme,porte,ouverte

  • Luttre: Happée par la prise de force d’un tracteur

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,radar,région,vandeplas

    Hier matin, vers 8h30, une dame de 47 ans a été victime d’un accident de travail alors qu’elle était occupée à dé- charger des pommes de terre dans un hangar agricole installé à la rue de Fromiée à Luttre.

    La belle-sœur du propriétaire de l’entreprise se trouvait entre un tracteur et le quai de déchargement des patates quand son collègue a actionné la prise de force en pensant qu’elle avait correctement bloqué le frein. Souci, elle ne l’avait pas fait : son écharpe a alors été happée par la prise de force de l’engin, lors du soulèvement de la benne. Son vêtement s’est enroulé dans l’engrenage. La dame a chuté et s‘est violemment cogné la tête sur le sol Grièvement blessée, la victime a été dégagée par les pompiers de Nivelles avant d’être transportée en milieu hospitalier.

    Ses jours ne sont pas en danger mais elle a notamment des côtes et un bras cassé. 

    E.V

  • Important santé: Rappel du beurre de ferme.

    Communiqué de la Ferme Grodent


    Problématique : Présence de listeria monocytogenes.



    Lors de contrôles microbiologiques effectués par un laboratoire agréé dans le cadre de l'autocontrôle, la présence de listeria monocytogenes a été décelée dans le beurre de ferme.

    Cette bactérie peut s’avérer dangereuse pour les jeunes enfants, les femmes enceintes (risque de fausse couche), les personnes ayant une immunité plus faible et les personnes âgées. Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la listeria sont : nausées et vomissements, maux de ventre, diarrhée ou constipation, maux de tête et fièvre permanente (sensation de grippe). En cas de doute, il convient de consulter un médecin.

    La Ferme Grodent a donc décidé en collaboration avec l’AFSCA de retirer de la vente le beurre de ferme.
    Ces produits sont vendus dans les magasins biologiques et les crèmeries spécialisées.

    La Ferme Grodent demandent à ses clients de ne pas consommer ces produits et de bien vouloir les ramener en magasin, où ils leur seront remboursés.


    Description des produits :
    Beurre de ferme
    Date limite de consommation : 28/04/2014
    Numéros de lot 280414
    En vente du 24 mars au 18 avril 2014


    Pour plus d’informations, les clients peuvent appeler le 0477/377232.

    Personne de contact :
    Raphaël Grodent
    Responsable du service qualité

    Source: AFSCA

  • Liberchies: Cocoricoooo , Portes ouvertes à la Fermes des grands prés le dimanche 13 avril

    Capturer.JPG