eau - Page 3

  • Cet été, profitez de l’eau en toute sécurité

     

    Baignade, surf, rafting, pêche… Sources de plaisir, les activités aquatiques peuvent aussi être le théâtre d’accidents, parfois graves. En particulier lorsqu’elles sont pratiquées dans de mauvaises conditions. D’où l’importance d’avoir toujours en tête les conseils de l’Institut national de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES).

    Soyez attentif à votre environnement. Un drapeau rouge hissé sur la plage, une rivière ou un lac interdit la baignade. Respectez scrupuleusement ces consignes de sécurité. Préférez toujours les zones surveillées. Si vous vous aventurez en mer ou partez faire du rafting, consultez régulièrement les bulletins météorologiques pour pouvoir rebrousser chemin au plus tôt si le temps venait à changer. Et bien entendu, informez vos proches de votre destination et de votre heure de retour prévue.

    Surveillez aussi votre forme physique. Même si vous êtes bon nageur, ne surestimez pas vos forces. Souvenez-vous qu’il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine. Si votre pratique sportive exige de porter un gilet de sauvetage, un casque, conformez-vous à ces recommandations. Sachez en effet que 20% des noyades ont lieu pendant une activité autre que la baignade (bateau, pêche, plongée, kayak…) et qu’elles sont souvent dues à une chute ou à un malaise.

    Rentrez progressivement dans l’eau, surtout si elle est fraîche et si vous vous êtes exposé au soleil. Vous êtes fatigué, vous avez un peu bu ? Attendez encore un peu avant de vous baigner.

    En cas de problème. Si vous êtes dans l’incapacité de regagner le rivage, ne luttez pas contre le courant. Allongez-vous sur le dos et mettez vos bras et vos jambes en étoile. Vos voies respiratoires seront dégagées et vous pourrez appeler à l’aide plus facilement. Si vous êtes témoin d’un accident, appelez le 112.

    Source destinationsanté

  • Important danger ! :Communiqué de Delhaize, rappel de produit

    Rappel de produit / Communication


    03/07/2014


    Rappel eau déminéralisée 5l.
    Problématique : erreur d’étiquetage avec de l’eau de javel.



    Delhaize demande à ses clients de rapporter en magasin l'eau de Javel et l'eau déminéralisée de la marque 365 sous conditionnement de 5 litres. Des bidons contenant de l'eau de Javel à la place de l'eau déminéralisée ont en effet été commercialisés.


    Entre temps, Delhaize a déjà retiré les deux produits (eau de Javel et eau déminéralisée) de ses rayons à titre préventif. Les clients peuvent rapporter au point de vente les produits achetés en juin 2014 et seront remboursés.


    En cas d'ingestion, il convient de consulter immédiatement un médecin. L'inhalation de ce produit peut irriter les voies respiratoires.


    Cette mesure de précaution a été prise d'un commun accord avec l'Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA).

    Description du produit :


    Nom : EAU DE JAVEL
    Marque : D365
    EAN : 5400601500087

    Nom : EAU DEMINERALISEE
    Marque : D365
    EAN : 5400601500209

    Pour toute question complémentaire, les clients peuvent s'adresser à notre service client au numéro gratuit : 0800/95 713.

    Informations de presse

    Florence Maniquet – Communications Manager Delhaize Belgique
    Tél. : +32 (0)2 412 83 16 – E-mail : fmaniquet@delhaize.be

    Roel Dekelver – External communications Manager Delhaize Belgique
    Tél. : +32 (0)2 412 84 51 – E-mail : rdekelver@delhaize.be

    Source: AFSCA

  • SWDE : Coup de gueule de votre blogueur

    swde travaux.jpgCe jour sans information préalable coupure des eaux dans le quartier Molle à Luttre (afin d’intervenir sur une conduite : durée toute la journée).

    Je trouve honteux de couper les eaux sans préavis, alors qu’aucune fuite n’est à déploré !

    Certes, il faut bien couper les eaux s’il faut intervenir sur une conduite.  Toutefois, dans ce cas ce sont des travaux prévisibles, et de ce fait avertir la population la veille serait un minimum… Résultat, toilette inutilisable, machine à laver bloquée, impossible de se laver et cuisiner. Je n'ose imaginer le problème que çà  pose à la crèche de Luttre si elle est affectée….

    Merci le SWDE je peste …

  • Colruyt Group acquiert la première voiture de série à hydrogène vendue en Belgique ! Le seul résidu produit est de l’eau pure !

     

     

    hyundai ix35 fcev,voiture à hydrogène,colruyt group,véhicules colruyt groupSelon un communiqué de l’agence Belga daté du 7 mai 2014, Colruyt Group est la première entreprise belge à avoir passé commande d'un Hyundai ix35 fonctionnant à l'hydrogène. Le groupe souligne ainsi encore un peu plus sa volonté d'utiliser des carburants plus respectueux de l'environnement. Avant d'initier un test avec un véhicule à hydrogène, Colruyt Group avait déjà lancé un projet-pilote avec des chariots-élévateurs à hydrogène.

    Plus d'infos et détails techniques ICI

  • Liberchies: Un dimanche après-midi en musique au bord de l'eau

     

    Capturer.JPG

    Cécile et Gérald, son époux québécois, vous accueillent dans une ambiance très familiale aux Étangs des Fouilles à Liberchies (Pont-à-Celles). S’ils sont les propriétaires de ce joli coin de verdure depuis 2007, ces étangs de pêche existent depuis1971.

    Ce dimanche, le couple organise un thé dansant, de 14 à 18h, au bord de l’eau ! Avec le soleil si possible, et en musique. La buvette vous permettra de vous désaltérer et de vous restaurer.

    Pour prendre part à cet événement convivial organisé à l’Étang des Fouilles, pas besoin de réservation ni de payer un droit d’entrée.

     

    À NOTER Tél: 071/851802 (D.R)

  • Luttre: Journées wallonnes de l’eau - 2014

    Capturer.JPG

    Lire : Place du Centenaire..

  • Le prix de l'eau en Wallonie,comment est-il déterminé?

    Nous avons beaucoup entendu parler de l'eau récemment. Le CRIOC en profite pour répondre aux questions que vous vous posez tous : Comment le prix de l'eau est-il déterminé ? Y a-t-il un contrôle de son évolution ? Comment s'expliquent de telles différences de prix en fonction de l'endroit où l'on habite ? Et pour se détendre un peu, nous testons vos connaissances en la matière, grâce à un petit quizz.

    La politique de l'eau est une compétence régionale. En Wallonie, elle est régie par le Code de l'eau.(1) La Région wallonne applique une tarification unique depuis le 1er janvier 2005. Partout en Wallonie, le prix de l'eau est donc établi sur la même base, selon le principe du pollueur-payeur.

    Comment le prix de l'eau est-il déterminé ?

    Le prix de l'eau se compose de deux facteurs. Le premier est une redevance(2) fixe calculée indépendamment de la consommation. C'est une sorte "d'abonnement à l'eau" comme il en existe pour la télédistribution. Cette redevance est calculée à partir de la formule suivante : (20 x CVD) + (30 x CVA). Le deuxième facteur est la consommation d'eau, calculée à partir de 4 composantes :

    1. Le Coût-Vérité à la Distribution (CVD) :
      Le CVD couvre les charges relatives à la production ainsi qu'à la distribution de l'eau. Ce Coût-Vérité est déterminé par chaque distributeur d'eau et se mesure en m3 d'eau distribués. Il couvre également la protection des captages d'eau. Concrètement, cela vise donc les étapes nécessaires à acheminer l'eau jusqu'à vos robinets.
    2. Le Coût-Vérité à l'Assainissement (CVA) :
      Le CVA couvre quant à lui toutes les charges liées à l'assainissement de l'eau. Contrairement au CVD, le CVA est déterminé par la SPGE (Société Publique de Gestion de l'Eau) et est le même pour tous les distributeurs. Depuis le 1er janvier 2014, il est fixé à 1,745 €/m3. Concrètement, le CVA vise donc à financer les différentes étapes permettant de collecter et d'assainir l'eau que vous avez consommée.
    3. Une contribution au Fonds Social de l'Eau (FSE) :
      Ce fonds a été initié en 1996 et a pour but d'aider les ménages éprouvant des difficultés à payer leur facture de d'eau. Il est alimenté grâce à une redevance fixée par le Gouvernement à 0,0125 € par m3 d'eau.
    4. La TVA :
      La TVA est de 6 % car l'eau est un bien de première nécessité.

    Le graphique ci-dessous vous donne une vision synthétique de la composition du prix de l'eau Wallonne :

    .

     



    Ensuite, il faut aussi savoir que le prix de l'eau fluctue en fonction de votre propre consommation :(3)

    .

     



    Illustrons ceci par un exemple. Si vous avez consommé 100 m3 d'eau en 2014, vous payerez la somme de 1) et de 2) :

    1. Redevance : 20 x CVD + 30 x CVA
    2. Consommation :
      • Vos 30 premiers m3 d'eau calculés selon cette formule : ½ CVD + FSE + TVA
      • Vos 70 m3 d'eau restants calculés selon cette formule : CVD + CVA + FSE + TVA

    Qu'est-ce qu'on paye en réalité ?

    Le montant de votre facture englobe un ensemble de services destinés non seulement à vous fournir une eau de qualité à tout moment du jour et de la nuit, mais aussi, à assainir cette eau avant de la rejeter dans le milieu naturel. Ces deux composantes représentent respectivement les « Coût-Vérité à la distribution (CVD) et à l'assainissement (CVA). Avant d'arriver jusque chez vous, l'eau doit en effet être puisée,(4) traitée, stockée, contrôlée et acheminée jusque chez vous. Tandis qu'une fois consommée, elle doit encore être collectée via des réseaux d'égouts et être acheminée jusqu'à une station d'épuration pour être assainie avant d'être rejetée propre, mais non potable, dans le milieu naturel.

    Lorsque vous payez votre facture d'eau, vous ne payez donc pas uniquement l'eau qui sort de vos robinets. Vous contribuez à financer tout le cycle anthropique de l'eau.

    Comment s'explique les différences de prix de l'eau en Wallonie?

    Nous avons vu que le CVA est fixé chaque année par la SPGE, que le FSE est fixé par le Gouvernement et que la TVA est de 6 %. La différence de prix s'explique donc uniquement par le CVD déterminé par les distributeurs d'eau conformément à leur plan comptable. Or, les coûts des distributeurs d'eau varient fortement en fonction notamment de(s) :

    • l'état de leur réseau et des canalisations (récent(es) ou ancien(nes)) ;
    • la zone qu'ils desservent (zone urbaine où le réseau est dense ou zone rurale) ;
    • investissements (qu'ils ont réalisés ou qu'ils doivent réaliser) ;
    • problèmes liés au plomb ;
    • la structure même du distributeur (personnel nombreux ou non) ;
    • le traitement de l'eau distribuée ;
    • etc.

    De plus, la majorité des coûts étant indépendants des volumes d'eau distribués, plus la consommation d'eau des abonnés sera faible, plus le prix au mètre cube sera élevé.

    Les distributeurs peuvent-ils augmenter le CVD comme ils veulent ?

    Non. Toute modification du prix de l'eau doit être obligatoirement soumise pour avis au Comité de Contrôle de l'Eau. Ce Comité, dont le CRIOC fait partie, veille à ce que l'évolution du prix de l'eau soit orientée dans le sens de l'intérêt général et de la politique de l'eau de la Région. L'avis qu'il rend est envoyé au Service Public Fédéral de l'Economie qui accordera ou non l'augmentation du prix de l'eau demandée par les distributeurs.

    Pour finir, voici un petit quizz pour tester vos connaissances sur l'eau !

    • Quelle est la consommation journalière moyenne d'eau par personne en 2012 ?
      • 90 litres.(5) Cela comprend toute l'eau que vous utilisez : douche, boisson, cuisson,...
    • Combien de distributeurs d'eau y a-t-il en Wallonie ?
      • 51
    • Combien de personnes se trouvaient en difficulté de payement(6) en 2012 ?
      • 141.505,(7) ce qui équivaut à une croissance de 12 % par rapport à l'année 2011.
    • Combien y avait-t-il de stations d'épurations collectives existantes en Wallonie en 2012 ?
      • 412, dont 9 nouvelles unités en 2012.
    • Est-ce que le prix de l'eau a augmenté en Wallonie en 2012 ?
      • Oui, en moyenne de 6,1 %.
    • Est-ce que la consommation d'eau a augmenté en Wallonie en 2012 ?
      • Non, elle a diminué de 1,3 % (ce qui explique en partie l'augmentation du prix de l'eau).
    • À combien de bouteilles de 1,5 l équivaut 1 m3 d'eau ?
      • 666,666 !
    • Combien de châteaux d'eau et de point de captage y a-t-il en Wallonie ?
      • 2.000
    • Au quotidien, comment se répartit votre consommation d'eau ?
      • Dans la vie de tous les jours, à la maison, c'est la chasse qui utilise le plus d'eau (en moyenne 36% de la consommation journalière). Suivent ensuite l'hygiène corporelle (32%), la lessive (13%), le nettoyage ménager et l'arrosage des plantes (8%), la vaisselle (7%), la boisson et la préparation des aliments (4%).(8)

    Auteur : Thomas Moureau

    Liens utiles :


  • Plusieurs cours d'eau wallons en phase d'alerte de crue: la province de Namur la plus touchée (carte interactive)

    cours d'eau.jpgBelga

    Plusieurs coins de la Wallonie sont en phase d’alerte, en ce jour de Noël. La tempête Dirk a en effet amené de grosses précipitations sur nos régions.

    L’Eau Noire, l’Eau Blanche et leurs affluents et le Viroin dans la région de Couvin sont en phase d’alerte de crue, tout comme la Lesse et Lhomme, à la suite des précipitations abondantes mardi, peut-on lire mercredi matin sur le site de la Direction générale des Voies hydrauliques de la Région Wallonne.

    La Senne et ses affluents, le canal Charleroi-Bruxelles, la Haute-Sambre et ses affluents, l’Eau d’Heure, la Vierre et la Haute-Meuse et ses affluents sont par ailleurs en phase orange de pré-alerte de crue.

    Dans la province de Namur, à Couvin, la tendance à la hausse se poursuivra toute la matinée et les niveaux pourront monter de 20 à 50 cm entre 7h00 et midi, avec un pic attendu à Treignes dans l’après-midi. Pour la Haute-Lesse et la Basse-Lesse, le pic est attendu respectivement vers 10h00 et dans l’après-midi. La montée de Lhomme est pour l’instant ralentie à Jemele, précise la Direction générale. Le pic est attendu vers 10h00.

    Concernant la Senne et ses affluents, le pic de crue est prévu durant la matinée mais devrait rester inférieur au seuil d’alerte.

    Les intempéries qui ont touché le pays mardi engendrent une hausse généralisée du niveau des cours.

    Cliquez ici pour consulter la carte interactive.