contrôle - Page 2

  • Attention, çà vas quand même flasher sur les routes lors du deuxième marathon de contrôle de vitesse !

     

    marathon flash.jpg

    La police fédérale maintiendra l’organisation d’un deuxième marathon de contrôle contre la vitesse excessive entre vendredi 6h et samedi 6h, malgré l’annonce des syndicats vendredi dernier de le boycotter. C’est ce que vient de déclarer Michaël Jonniaux, directeur de la police fédérale de la route.

    Une première expérience avait été effectuée en avril dernier et se reproduira donc entre vendredi et samedi, a confirmé Michaël Jonniaux.

    En ce qui concerne la police fédérale, «il n’y aura pas de réquisition du personnel pour mener cette opération», a-t-il précisé.

    Une centaine de zones de police locale avaient annoncé leur participation à l’opération, mais leur nombre définitif n’est pas encore connu à l’heure actuelle. Davantage de précisons devraient être communiquées vendredi.

    Plus d'infos ICI 

  • Vous avez le pied lourd ? A partir de ce lundi: une vaste opération de contrôles de vitesse sera organisée... pendant une semaine!

     

    levez pied radar.jpg

    Dès ce lundi et jusqu’au dimanche 24 août, une vaste opération « Speed » sera organisée par Tispol, un organisme qui rassemble des représentants des polices de la majorité des pays de l’Union européenne. Levez le pied..

    Au programme : des contrôles aléatoires menés sur les autoroutes et les routes nationales, où la vitesse est souvent plus élevée qu’elle ne le devrait. Objectif de la police avec cette opération « Speed » : contrôler un maximum de véhicules et verbaliser ceux qui ont du mal à respecter les limitations.

    Plus d'informations? Un clic ICI

  • Contrôles renforcés: Un conducteur averti...

     

     

     

    17/07/2014

    Depuis quelques mois, les douaniers disposent d’un moyen de contrôle redoutable : le scanner mobile ANPR. Grâce à ce scanner, ces fonctionnaires sont capables d’identifier dans le trafic les conducteurs qui ne sont pas en ordre d’assurance, qui sont en défaut de taxe de circulation ou de contrôle technique et même ceux qui collectionnent les amendes impayées. Dans la pratique, ce scanner enregistre tous les véhicules circulant autour de lui et compare leur plaque d’immatriculation avec une base de données. Si le véhicule est en infraction, un voyant s'allume et la douane procède à l'interception.

    Plus d'informations ? un clic ICI

  • Résultats de l'opération contrôle de vitesse ...

    Capturer.JPG

    ZONE DE FLEURUS, BONS VILLERS ET PONT-À-CELLES :

    «Les citoyens des trois zones se sont manifestés en nombre pour demander des radars la semaine dernière », explique Christian Marit, chef de la zone. Sur Fleurus, il y a eu 50 demandes, sur Les Bons Villers, 23 demandes et sur Pont-à-Celles, 41 demandes.114 demandes en tout donc. «Jeudi, on était donc présents sur le terrain avec notre radar répressif, à Fleurus, route de Gosselies, à Pont-à-Celles, rue Bourbesee, à Frasnes-lez-Gosselies, sur la N5, etc.

    Et il n’y a pas eu d’augmentation de pv donc c’est encourageant. Au moins, le parquet ne sera pas débordé et on pourra peut-être refaire un contrôle de cette ampleur dans un avenir proche», conclut Christian Marit, visiblement satisfait.

    ZONE BRUNAU 2500 alcootests,175 tests stups

    Dans la zone de police comprenant les entités de Fleurus, les Bons Villers et Pont-à-Celles, 2.500 alcootests sont achetés chaque année en moyenne nous explique le commissaire Christian Marit, le chef de la zone. Le tout pour une somme de 2.384 euros. Les tests salivaires reçus par la police fédérale s’élèvent eux à 150 en moyenne. Mais en 2013, cela n’a pas été suffisant. C’est ainsi que 25 tests supplémentaires ont dû être demandés. Un budget total donc de 2.240 euros.

    Un budget plus ou moins équivalent pour les deux types de tests étant donné que le test pour les stupéfiants coûte beaucoup plus cher à l’unité.

     

    l

     

     

     

     

  • Attention ça peut vous coûter trés cher - 80.000 conducteurs pincés sans certificat valable

     

    contôle technique.JPGChaque année, environ 80.000 automobilistes se font pincer pour défaut de certificat de visite valable du contrôle technique. Les dernières données disponibles datent de la fin de l’année 2012. L’année n’était toutefois pas encore complètement enregistrée, mais les données s’annonçaient comparables à celles de l’année précédente.
    On peut toujours objecter que cela ne fait qu’un tout petit… 2% (même pas !) des 4,5 millions de véhicules contrôlés chaque année (75 % de cartes vertes). Oui, mais il ne s’agit que des automobilistes qui se font prendre et ces statistiques sont en constante augmentation : en 2008, on avait compté 68.376 fautifs, ce qui faisait déjà une augmentation respectable par rapport aux 55.050 de 2007. Cela signifie que la hausse est quasiment de 50 % en 5 ans ! Si l’on compare les données de 2008 et de 2011 (puisque les données de 2012 n’étaient pas tout à fait complètes), et qu’on les régionalise, on se rend compte que les délits ont doublé à Bruxelles (de 7.095 à 14.515), alors que les augmentations restent nettement plus mesurées (environ 10 %) en Wallonie (de 23.328 à 25.513) et en Flandre (de 34.898 à 38.511).

    certificats_de_visite_vert__rouge.JPG

    L’ASSUREUR ATTEND AU TOURNANT

    Rappelons que l’on parle bien d’une infraction qui peut avoir des conséquences lourdes. Si, lors d’un contrôle, votre véhicule n’est pas pourvu d’un certificat de visite valable, un procès-verbal sera rédigé pouvant donner suite à une amende…
    Mais les conséquences risquent d’être bien plus graves en cas d’accident. Si un lien de cause à effet est constaté entre un accident et l’absence de certificat de visite valable, l’assureur peut faire valoir son droit de recours (à charge alors pour l’assuré de démontrer l’absence de relation causale entre l’état du véhicule et le sinistre), ce qui aura des conséquences financières lourdes pour le fautif.

    D.SW. Sudpresse

  • Quel est l'état de propreté du resto où vous voulez aller? L'Afsca mettra bientôt en ligne le résultat de ses contrôles

    Rédaction en ligne

    C’est une demande des consommateurs qui a été relayée par Test-Achats : on aura bientôt accès à la liste des restaurants et snacks qui ont été contrôlés par l’Afsca. Et on pourra bien sûr lire les conclusions de l’organisme qui veille à la sécurité alimentaire.

    On entend souvent dire que l’Afsca (Agence fédérale pour la sécurité alimentaire) a effectué des contrôles dans des restaurants ou dans des snacks. Il est parfois ajouté que les établissements ont reçu un avertissement. Mais on ne connaît pas les détails du contrôle, ni les raisons d’un éventuel avertissement. Ce manque sera bientôt comblé.

    Test-Achats a relayé la volonté de nombreux consommateurs de connaître les conclusions de l’Afsca auprès du conseil d’Etat. Histoire qu’ils sachent, en faisant le choix d’un restaurant, s’ils peuvent lui accorder toute leur confiance.

    On apprend aujourd’hui que ce sera bientôt chose faite. Chacun pourra consulter un site internet où il trouvera les résultats des contrôles de l’Afsca de façon détaillée. La date de mise en service de ce site n’est toutefois pas encore connue.

    «Si une infraction plutôt grave est constatée, cette information pourrait être disponible sur le site internet», explique M. Denuit, porte-parole de l’Afsca.

    Les professionnels mécontents

    L’association de consommateurs Test-Achats s’est réjouie dans un communiqué de la volonté affichée par l’Afsca, en estimant que «le consommateur a le droit d’être bien informé des risques relatifs à la sécurité alimentaire».

    Les représentants du secteur sont, quant à eux, plus critiques. «Nous ne sommes pas contre la transparence, ni contre les contrôles, mais afficher les sanctions envers les entrepreneurs sur internet n’est pas une bonne méthode», a déclaré l’administrateur délégué de l’Unizo, Karel Van Eetvelt.

    Le syndicat neutre pour indépendant (SNI) s’oppose également à ce projet et prétend que le restaurateur qui reçoit une évaluation négative de l’Afsca, peut parfois patienter pendant quatre ans avant d’être à nouveau évalué. «L’Afsca n’a pas les moyens de retourner rapidement et de contrôler les restaurants, avec toutes les conséquences que cela implique: perte de clients, baisse du chiffre d’affaires ou même, faillites», estime la présidente du SNI, Christine Mattheeuws.

    Une allégation que réfute catégoriquement Jean-Paul Denuit, le porte-parole de l’Afsca. «Quand il y a un contrôle non-favorable, un second contrôle est d’office organisé quelques semaines ou quelques mois après pour constater l’évolution de la situation», précise-t-il.

  • Panne de bancontact: on lui confisque les papiers de son véhicule à l'Autosécurité

    panne bancontact.jpgMaxime Bebronne

    Lundi après-midi, Anne-Lise s’est rendue au contrôle technique. Mais la panne de bancontact est arrivée au moment où elle s’apprêtait à payer. L’entreprise a refusé de lui rendre les papiers de son véhicule tant qu’elle n’avait pas payé.

    Ce mardi après-midi, Anne-Lise se rend à l’Autosécurité de Grâce-Hollogne pour faire passer sa Fiat Panda au contrôle technique. Tout se déroule parfaitement jusqu’à...

  • BOB, Voici la carte des endroits où le risque d’être contrôlé est le plus élevé…

    Nous vous indiquons les principaux endroits où les policiers ont l’habitude de s’installer lorsqu’ils veulent contrôler le taux d’alcoolémie des automobilistes !

    N'oublier pas l'adage, boire ou conduire..il faut choisir !

    bob,boire,conduire,carte,contrôle,pont-a-celles