bébé - Page 3

  • Santé: Bébé qui dort avec les parents, un facteur de mort subite du nourrisson

    Bébé qui dort avec les parents: un facteur de mort subite du nourrisson

    bebe.jpg

    Une étude américaine parue lundi dans la revue Pediatrics affirme que le sommeil partagé ou «co-dodo» est le premier facteur de mort subite du nourrisson (MSN).

    Selon les chercheurs américains, 69% des bébés victimes de MSN étudiés dormaient avec un adulte dans le même lit lorsqu’ils sont décédées. Le pédiatre Michel Dechamps confirme qu’il est dangereux de partager son lit avec son bébé. «Ce qui est accepté, en revanche, c’est de partager la chambre avec l’enfant. Cela se fait parfois avec des annexes au lit des parents mais le plus souvent, le berceau est simplement placé dans la pièce.» Le pédiatre explique que le partage du lit est cependant tolérable à condition de ne pas présenter d’excès de poids, de ne pas être fatigué, de ne pas consommer de médicaments, de ne pas fumer ou boire, ... Nombre de conditions qui ne sont pas souvent remplies.

    Pour de meilleures nuits

    Myriam Katz, rédactrice en chef du magazine Le Ligueur, nuance les résultats obtenus par les chercheurs américains. «Leurs statistiques de mortalité doivent être liées à un co-dodo différent de chez nous.» Elle définit plutôt cette pratique comme le «placement du lit du nourrisson contre le lit des parents pour éviter que la maman ne doive se lever à chaque fois que l’enfant se réveille.»

    Le Ligueur conseille dès lors cette pratique pour aider à passer les premières nuits du nouveau-né, souvent difficiles. «Cela peut aussi éviter des cas de maltraitance car les parents sont plus reposés.» Ce co-dodo doit néanmoins respecter quelques règles de sécurité, comme de refuser les animaux de compagnie dans le lit.

    En Belgique, on compte entre 0,3 et 0,4 mort subite pour 1.000 nouveaux-nés vivants. Ce nombre a fortement diminué en 15 ans, ce qui est dû, selon Michel Dechamps, à l’application de conseils simples pour éviter la MSN comme de coucher l’enfant sur le dos ou d’éviter de surchauffer la pièce

    source sudinfo ICI

  • Sordide: 800 cadavres de bébés non-désirés découverts dans une fosse septique dans un couvent irlandais: les nonnes les laissaient mourir

    Belga

    Environ 800 cadavres de bébés « illégitimes » ont été découverts dans la fosse septique d’un ancien couvent irlandais à Tuam (ouest), plus de 50 ans après la fermeture de l’établissement dirigé par les sœurs du Bon Secours de 1925 à 1961.

    
Les nonnes ne s’occupaient que très peu des enfants laissés à l’abandon.

    Capture Daily Mail

    Les nonnes ne s’occupaient que très peu des enfants laissés à l’abandon.

    À l’époque, des jeunes filles tombées enceintes hors mariage venaient y accoucher, laissant leurs bébés entre les mains des nonnes, rapporte The Washington Post mardi.

    Plus d'info ICI

  • Buzz: Un bébé geek fait le buzz dans la pub qui cartonne en Inde pour MTS India 3G Plus !



    Une fois n'est pas coutume, voici une pub bien faite !

     

  • Luttre, l'ONE organise une séance de massage pour bébé.

    baby massage.jpg

    Le vendredi 24 janvier, l'ONE de Luttre organise une séance gratuite de massage pour votre bébé. Votre enfant doit être âgé d’au moins un mois pour participer à cette séance, bienvenue à tous.

    Lieux : local Famillia, rue St Nicolas,4 à Luttre

    Pour la réservation tél au 0494/714188

  • Danger: Un bébé meurt en s'enroulant le cordon d'une lampe Ikéa autour du cou

    ikea,décès,bébé,pont-a-celles,lampe,cordon AFP

    Le groupe suédois d’ameublement Ikea met en garde ses clients contre le danger d’un modèle de lampe. Un accident est en effet survenu avec cette lampe dont le cordon a mortellement étranglé un enfant de 16 mois.

    La mise en garde concerne une lampe murale appelée Smila. L’entreprise reconnaît que cette lampe est à l’origine d’un «accident tragique survenu au Royaume-Uni», l’étranglement d’un bébé dans son lit. Aux Etats-Unis, la Commission de sûreté des produits de consommation indiquait que celui-ci était mort. «Un enfant de 16 mois est mort dans un lit pour bébé après s’être enroulé le cordon de la lampe autour du cou», a-t-elle précisé dans un communiqué mercredi.

    Les consignes d’Ikea divergeaient, selon les pays. Les autorités américaines enjoignaient aux propriétaires de cette lampe de ne plus l’utiliser, et rappelaient qu’il était «illégal de revendre ou tenter de revendre un produit rappelé».

    En France les acheteurs étaient priés de venir en magasin ou d’envoyer un courrier électronique «pour obtenir un kit gratuit contenant une étiquette d’avertissement à fixer sur le cordon de l’applique, des consignes de sécurité et des fixations autocollantes pour fixer le cordon au mur».

    En Belgique et au Luxembourg, tout comme en Suède, il fallait appeler un numéro gratuit pour recevoir ce kit.

    En Suisse, il n’y avait pas de kit de ce type. Ikea a demandé «à tous ses clients ayant acheté une lampe murale Smila de vérifier immédiatement si cette lampe et son câble étaient bien fixés au mur. Les lampes et leurs fils doivent être installés hors de portée des enfants».