bébé - Page 2

  • N'oubliez pas demain: Massage gratuit à l'ONE ce 18 mars 2016

    pont-à-celles,vandeplas,one,enfant

    Au-delà des besoins basiques (nourriture, sommeil...), un bébé a également besoin de tendresse et de chaleur. Les parents pourront découvrir une nouvelle forme de communication avec leur chérubin, la friction des mains, par des gestes doux et simples .

    Ces frottements favorisent la détente, et il n'est pas rare que la séance se termine par un bon sommeil. 

    pont-à-celles,vandeplas,bébé,baby,massage,one

    Vos bambins, âgés d'au moins un mois sont attendus le 18 mars 2016 de 18 à 20H00 au local de l'ONE rue Saint-Nicolas 4 à Luttre.

    Réservation souhaitée,  chez J. Thienpont au 0474 36 55 01, les papas sont bien entendu les bienvenus...

  • Vous avez un bébé? Massage gratuit à l'ONE le 4 septembre 2015

    pont-à-celles,vandeplas,one,enfant

    Au-delà des besoins basiques (nourriture, sommeil...), un bébé a également besoin de tendresse et de chaleur. Les parents pourront découvrir une nouvelle forme de communication avec leur chérubin, la friction des mains, par des gestes doux et simples .

    Ces frottements favorisent la détente, et il n'est pas rare que la séance se termine par un bon sommeil. 

    pont-à-celles,vandeplas,bébé,baby,massage,one

    Vos bambins, âgés d'au moins un mois sont attendus le 4 septembre 2015 de 18 à 20H00 au local de l'ONE rue Saint-Nicolas 4 à Luttre.

     

    Réservation souhaitée,  chez J. Thienpont au 0474 36 55 01, les papas sont bien entendu les bienvenus...

     

  • A la une de votre Nouvelle Gazette du 2 juillet 2015

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi

  • Rappel de produit pour Bébé !

     

    12/12/2014
    Communiqué de Holle Baby Food

    Rappel de bouillie de millet pomme-poire Holle.
    Problématique : Présence de traces d’alcaloides tropaniques naturels.



    Information pour nos clients : CH-Riehen, 12.12.2014

    La société HOLLE a décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer de la vente et de rappeler auprès des consommateurs le produit suivant :

    Description du produit bouillie de millet poire-pomme Holle :
    - bouillie de millet poire -pomme Holle
    - A consommer de préférence avant le 30 04 2015
    - Numéro de lot L13239
    - Période de vente janvier à mai 2014
    - Emballage carton 250 gr

    Informations aux consommateurs :
    - Ne pas utiliser le produit et le ramener au magasin ou vous l’avez acheté.
    - Le magasin ou vous l’avez acheté vous remboursera.

    Nom et adresse du responsable :
    Holle GmbH Baselstrasse 11
    4125 Riehen Schweiz / Switzerland
    0041 61 645 96 00
    En belgique 0473 71 98 98

    Retrait de produit : bouillie de millet pomme-poire bio Holle

    Suite à des analyses réalisées sur la bouillie de millet pomme-poire bio Holle, un laboratoire allemand a fait état de traces d’alcaloïdes tropaniques naturels.
    Afin de garantir une sécurité maximale, d’exclure tout risque pour les enfants les plus petits, et pour que la controverse des laboratoires au travers de leurs résultats et de leur évaluation ne nuise pas à sa réputation, Holle baby food préfère retirer volontairement du commerce un lot de l’article « Bouillie de millet pomme-poire bio ».
    Cette opération de retrait volontaire concerne le lot suivant :
    Bouillie de millet pomme-poire bio Holle, lot numéro L13239, DLC 30.04.2015
    Les marchandises disponibles en stock ont été bloquées et leur livraison est interrompue. Nous avons demandé à nos partenaires détaillants de retirer immédiatement les produits des rayons.

    Explication :
    Jusqu’à présent, il n’existait encore aucun procédé de mesure univoque et garanti par les organismes officiels concernant la détection d’alcaloïdes tropaniques.
    S’appuyant sur une toute nouvelle méthode d’analyse interne, un laboratoire allemand a fait état de la présence de traces d’alcaloïdes tropaniques dans les produits Holle à base de mil-let.
    Les alcaloïdes tropaniques sont des substances naturelles que l’on retrouve dans les graines d’herbes des champs dans les cultures du millet. Elles sont triées avec soin lors de la culture. Il y a un an, l’autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) et l’institut fédéral alle-mand de l’évaluation des risques (BfR) précisaient qu’aucune trace de ces graines (jus-quiame, par exemple) n’était souhaitée dans les aliments. Ces autorités ont évalué le risque de ces traces, présentes depuis toujours dans les aliments. Par la suite, les laboratoires offi-ciels se sont concentrés sur ces alcaloïdes pour développer leurs méthodes internes. Il n’existe encore aucune norme validée à ce jour. Les traces ainsi signalées font désormais
    l’objet de mises en garde et de retraits.

    Dans une déclaration datant de novembre 2013, l’institut fédéral allemand de l’évaluation des risques mentionne que, jusqu’à présent, aucun cas d’atteinte à la santé chez le nourrisson, l’enfant ou le consommateur d’autres classes d’âges ne lui a été parvenu suite à la consom-mation de produits contenant des traces d’alcaloïdes tropaniques.
    Holle baby food regrette profondément cette situation et tient à présenter ses excuses pour les complications occasionnées.

    Source: AFSCA

  • Lu sur le blog de Bassenge: Avis de recherche ! Bébé Chouette effraie perdu ce dimanche à Boirs, rue Neuville…

     

    chouette effraie apprivoisée.jpgUn bébé chouette (apprivoisé) s’est échappé de sa cage ce dimanche vers 14h00 rue Neuville à Boirs. Elle provient d’un élevage et « elle a ses papiers ». Elle n'a que 3 mois et n'est pas encore habituée à chasser. Elle est nourrie à la main !

    Outre les régles strictes pour la détention d'un tel animal, vous pouvez lire la suite ICI

  • Est-ce le nouveau jeu débile de l'été ? : Vraiment n'importe quoi, un bébé laissé dans une voiture sauvé in extremis

     

    enfant-voiture.jpg

    La police locale a secouru jeudi un bébé de deux mois qui été enfermé seul dans une voiture alors que la température ambiante était élevée, a indiqué vendredi le parquet de Bruxelles. Le nourrisson a été emmené au commissariat où il a été récupéré par sa mère, qui a déclaré avoir passé "plus de temps que prévu" dans un restaurant au moment des faits. Le parquet a été avisé.

    Les policiers sont parvenus à ouvrir le véhicule sans dégâts et le bébé a été emmené au commissariat. Un avis a été laissé sur la voiture et la mère du nourrisson s'est présentée à la police, où elle a déclaré qu'elle se trouvait au McDonalds avec ses deux autres enfants et que cela avait "duré plus longtemps que prévu".

  • Triste réalité: Un bébé meurt, oublié dans une auto sous le soleil. La maman avait bu...

     

    bebe mort.jpg

    C’est un terrible drame qui s’est joué, vendredi dernier à Courthézon, près de Nîmes en France : un bébé a été retrouvé mort. Il était seul, dans une auto, en plein soleil ! La maman vient d’être remise en liberté.

    Pour plus d'information un clic ICI

  • Santé: Bébé qui dort avec les parents, un facteur de mort subite du nourrisson

    Bébé qui dort avec les parents: un facteur de mort subite du nourrisson

    bebe.jpg

    Une étude américaine parue lundi dans la revue Pediatrics affirme que le sommeil partagé ou «co-dodo» est le premier facteur de mort subite du nourrisson (MSN).

    Selon les chercheurs américains, 69% des bébés victimes de MSN étudiés dormaient avec un adulte dans le même lit lorsqu’ils sont décédées. Le pédiatre Michel Dechamps confirme qu’il est dangereux de partager son lit avec son bébé. «Ce qui est accepté, en revanche, c’est de partager la chambre avec l’enfant. Cela se fait parfois avec des annexes au lit des parents mais le plus souvent, le berceau est simplement placé dans la pièce.» Le pédiatre explique que le partage du lit est cependant tolérable à condition de ne pas présenter d’excès de poids, de ne pas être fatigué, de ne pas consommer de médicaments, de ne pas fumer ou boire, ... Nombre de conditions qui ne sont pas souvent remplies.

    Pour de meilleures nuits

    Myriam Katz, rédactrice en chef du magazine Le Ligueur, nuance les résultats obtenus par les chercheurs américains. «Leurs statistiques de mortalité doivent être liées à un co-dodo différent de chez nous.» Elle définit plutôt cette pratique comme le «placement du lit du nourrisson contre le lit des parents pour éviter que la maman ne doive se lever à chaque fois que l’enfant se réveille.»

    Le Ligueur conseille dès lors cette pratique pour aider à passer les premières nuits du nouveau-né, souvent difficiles. «Cela peut aussi éviter des cas de maltraitance car les parents sont plus reposés.» Ce co-dodo doit néanmoins respecter quelques règles de sécurité, comme de refuser les animaux de compagnie dans le lit.

    En Belgique, on compte entre 0,3 et 0,4 mort subite pour 1.000 nouveaux-nés vivants. Ce nombre a fortement diminué en 15 ans, ce qui est dû, selon Michel Dechamps, à l’application de conseils simples pour éviter la MSN comme de coucher l’enfant sur le dos ou d’éviter de surchauffer la pièce

    source sudinfo ICI