- Page 8

  • Une coupe de cheveux et shampo gratis, une bonne action pour la campagne contre le cancer du sein !

    Think-Pink et Pantene sont repartis pour un tour de coupes !

    Campagne Coupe d’Éclat 2014

     

     Think-Pink et Pantene sont repartis pour un tour de coupes !

    Event date: 08/03/2014 Export event

    8 mars, journée international de la femme. Le jour parfait pour lancer à nouveau la campagne « Coupe d’Éclat » - campagne de coupe.
    Cette action est faite en collaboration avec Patene. Depuis le début de l’initiative en 2008, déjà plus de 20.000 queues de cheval ont été offertes au fonds Coupe d’Éclat. Certains en sont même à leur deuxième ou troisième dons !

    Grâce à ces dons, plus de 3000 femmes souffrant d’un cancer du sein et connaissant une situation financière difficile ont pu être aidées dans l’achat d’une perruque. Elles peuvent en faire la demande via le service social de leur hôpital.

    Cela représente pour elles un soutien important face à la perte de cheveux et la perte de confiance en soi.

    Durée de la Campagne : 8 mars au 18 mai

    La campagne s’étale entre le 8 mars et le 18 mai. Durant cette période, toute personne qui souhaite faire don de sa queue de cheval pour le Fonds Coupe d’Éclat peut se faire couper gratuitement.

    Vous vous faites tout d’abord laver les cheveux, puis couper la queue de cheval. Vous recevez ensuite une coupe et un brushing. Le tout gratuit, donc !

    Cela peut se faire de deux manières:
    • Vous vous rendez chez l’un des 250 coiffeurs repris dans la liste ;
    • Vous vous rendez à l’un des événements de coupe organisés par Think-Pink. Ils sont organisés en collaboration avec différents coiffeurs bénévoles, des écoles de coiffures et des communes.

     

    Les coiffeurs participants

     

    Journées de coupe

    Prenez rendez-vous en contactant info@coupedeclat.be ou le 0475/406 602

    • 14/03/2014: 08h30-15h00, I.E.T Notre Dame - Charleroi
  • à la requête du Procureur du Roi de Bruxelles, viol par un faux taximan

    À identifier [Suspects inconnus]

    Publié le 19/02/2014 à la requête du Procureur du Roi de Bruxelles


    Viol par un faux taximan

    Faits:

    Ces dernières années, plusieurs viols et attentats à la pudeur impliquant des chauffeurs de taxi ont été commis dans la région de Bruxelles-Capitale. Certains ont été résolus et les auteurs ont été identifiés. Mais d’autres faits n’ont, à ce jour, pas encore été résolus et les services de police recherchent activement les agresseurs.

    Ici, l’auteur et sa victime ont été filmés devant un distributeur d’argent.
    La nuit du dimanche 18 au lundi 19 novembre 2012, le chauffeur d’un véhicule correspondant à un taxi a agressé sexuellement une jeune femme de 21 ans.

    Le taximan a pris en charge sa victime sur la place de Brouckère à Bruxelles vers 4h30 du matin.
    Dans un premier temps, ils se sont rendus à fort Jaco, au distributeur de billet de la banque BNP afin que la victime puisse retirer l’argent pour payer sa course. L’agresseur a accompagné la victime jusqu’au distributeur. Ils ont ensuite pris la direction du domicile de la victime mais arrivés à proximité, le chauffeur a fait demi-tour et s’est stationné avenue des chênes à Uccle, un endroit isolé en bordure de forêt où il a violé la victime.

    Les images de caméra de surveillance ont enregistré la transaction et montre cet agresseur.
    Il est âgé d’environ 45 ans, il est chauve sur le dessus du crâne.
    La victime décrit son agresseur comme provenant du moyen-Orient. Il mesure environ 1m70, il est de corpulence forte et s’exprime difficilement en français et en anglais.
    A aucun moment, il ne s’est mis en contact avec sa centrale d’appel, ceci pourrait indiquer qu’il s’agit en réalité d’un faux taximan.


    Si vous aussi avez été victime de cet agresseur ou si vous reconnaissez cet individu ou si vous avez des informations sur ces faits, veuillez prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit 0800 30 300

    pont-à-celles,viol,taximan,bruxelles,recherche,attentat,pudeur,chauffeur,taxi,capital,photo,camera,vandeplas,johnny




    Témoignages:

    Si vous avez des informations à donner sur les faits relatés, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou réagissez online

  • Disparition à Huy

     

    Publié le 19/02/2014 à la requête du Procureur du Roi de Huy


    Leila TADJINE

    Faits:

    Le lundi 17 février 2014 à 08h30, Leila TADJINE, une femme originaire de NANDRIN, âgée de 47 ans, a déposé son enfant à l’école, rue de la Colline à SERAING . Depuis, elle ne s’est plus manifestée.

    Elle se déplace à bord d’une Toyota Corolla bleue foncée portant la marque d’immatriculation DQN-985.

    Mme TADJINE mesure entre 1m60 et 1m65 et est de corpulence mince. Elle a les cheveux bruns foncés. Elle porte un carré plongeant avec une mèche rouge. Elle a les yeux bruns, le teint hâlé et porte des lunettes.

    Au moment de sa disparition, elle était vêtue d’une veste foncée, d’un jeans bleu et portait un sac foncé de la marque DESIGUAL.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Leila TADJINE ou si vous savez où Leila TADJINE réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou réagissez online

     

    A partager un maximun svp !

  • Pont-à-Celles: Soirée émotion à la Maison de Laïcité

    laicité10.jpgCe mardi 18 février avait lieu à la Maison de la Laïcité de Pont-à-Celles, une projection du film « Les femmes du bus 678 ». Cette histoire est basée sur des faits réels, le harcèlement sexuel en Égypte.Après la vision de ce film, le débriefing fût animé par Me Micheline Gusman animatrice à la province du Hainaut.

     

    Synopsis du film (allociné.fr): Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. Déterminées, elles vont dorénavant humilier ceux qui les humiliaient. Devant l’ampleur du mouvement, l’atypique inspecteur Essam mène l’enquête. Qui sont ces mystérieuses femmes qui ébranlent une société basée sur la suprématie de l’homme ?

     

    laicité11.jpg

     

  • Voulez-vous deux places gratuites pour Batibouw 2014 ?

    Vous êtes client "Electrabel" ? alors vous avez droit à deux places gratuites ... Comment faire ? Très facile vous allez sur le site Electrabel..

    Cliquez ici pour l'acces direct sur le site d'Electrabel

     

    Pour la suite cliquez en haut à droite sur "espace client"

    Capturer.JPG

    Encodez-vous avec votre login et mot de passe reçu d'Electrabel

     

    batibouw2.JPG

    Ensuite cliquez sur "votre avantage"

     

    batibouw1.JPG

    Choisissez Batibouw et suivez les instructions !

     

    Excellent salon "Batibouw"

     

  • Santé: Arrêt cardiaque : des signes d’alerte une fois sur deux

    Arrêt cardiaque : des signes d’alerte une fois sur deux

     
     
    Arrêt cardiaque : des signes d’alerte une fois sur deux

     

    Dans plus de la moitié des cas d’arrêt cardiaque, les victimes ont ressenti certains symptômes durant le mois qui a précédé l’accident.

    L’intention de ces chercheurs de l’université de Portland consiste à souligner combien il est important, lorsque des signes inhabituels se manifestent, de consulter un médecin afin d’explorer le risque d’événement dramatique. Quand l’arrêt cardiaque survient en dehors du milieu hospitalier, à peine 10% des victimes y survivent. L’étude a porté sur une très large population de patients âgés de 35 à 65 ans.

    Que disent les principaux résultats ?

    D’abord, qu’un peu plus de la moitié des rescapés font état de signes avant-coureurs (des proches de personnes décédées ont également témoigné), qui se sont manifestés entre quatre semaines et une heure avant l’accident. Le plus fréquent porte sur des douleurs à la poitrine (56%), suivi par un souffle court (hors effort physique) et des étourdissements ou des palpitations. La plupart présentaient une maladie coronarienne, mais elle n’avait été diagnostiquée que chez une minorité avant que se produise l’arrêt cardiaque.

    La recommandation est évidente : ne jamais ignorer des signes suspects, a fortiori lorsqu’ils se reproduisent, et en parler rapidement avec un praticien.

  • Luttre: Cette nuit, vandalisme au pont Neuf à Luttre

    pont canal 3.jpgCe matin les feux de signalisation qui règle la circulation alternative sur le pont du canal à Luttre, ont été « subtilisés ».

    Aux environs de 06h20, votre blogueur à interpeller le « 101 » afin que la police interviennent pour gérer la circulation, et ce avant que les automobilistes ne s’empoignent ou ne bloque totalement la circulation.

    Grâce à l’intervention de nos élus et des services travaux, la situation à pus reprendre  « sa fluidité » rapidement !

    Je peux comprendre l’agacement de certains, vu la longueur que prend la réparation (construction d'un nouveau pont) de cet ouvrage d’art, néanmoins il est tout à fait inconscient de mettre la vie de nos concitoyens en périls pour ces raisons. Il y a d’autres moyens pour se faire entendre !

    Merci à tous les services concernés pour leurs dévouements, c’était le coup de gueule de votre blogueur….

     

    pont-à-celles,pont,léonard,luttre,canal,feu,routier,101,blogueur,élu,vandeplas,johnny