Info mobilité: Infrabel menace de fermer cinq lignes régionales (Luttre)

Lire aussi en bas de page, la note du blogueur ! 

Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,janvier,1,luttre,gare,bsca

Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire, projette de fermer 13 lignes ferroviaires, wallonnes pour la plupart, si sa dotation annuelle n’est pas revue à la hausse. La région de Charleroi, est particuièrement exposée. Les lignes 124A, 130A, 130C, 132 et 140 seraient en effet dans la ligne de mire de ce funeste scénario.

INADMISSIBLE POUR HUGUES BAYET
La région de Charleroi risque ici de payer le prix fort.
Cinq liaisons ferroviaires seraient ici ciblées : la ligne 124A Charleroi/Luttre, la 130A Charleroi/ Erquelinnes, la ligne 130C Châtelet/Charleroi Sud, la ligne 132 Charleroi/Couvin et la ligne 140 Charleroi/Fleurus. « Ce plan, s’il est mis en application, aurait un impact considérable sur la mobilité de Charleroi et sa région. C’est tout simplement inadmissible », s’insurge le député fédéral farciennois Hugues Bayet.

Il insiste sur le caractère antisocial de ce scénario, s’il venait à voir le jour. « Il priverait de moyens de transport des milliers de jeunes, de travailleurs, de retraités... Et toucherait de plein fouet des gens qui n’ont pas les moyens de se payer une voiture ».

Article complet de M-G.D dans la Nouvelle Gazette du lundi 29 juillet 2019.

Note de votre blogueur

En réalité pour la ligne Charleroi-Bruxelles, l'impact serait très, voire très minime. En effet la ligne concernée est la 124A. Il faut savoir qu'entre Charleroi et Bruxelles il y a 4 voies, deux pour la  ligne 124 direct vers Bruxelles et deux voies pour la 124A en direction de Luttre ou elle se termine (elle continue ensuite tout droit vers Manage en changeant de N°).
Si elle est supprimée (124A), le souci sera la régularité des trains aux heures de pointe du matin, en effet certains convois de voyageurs passent par la 124A et reprennent la 124 à hauteur de Luttre ou inversément le soir.

En clair, aucun point d'arrêt n'est donc supprimé entre Charleroi et Luttre.

Outre cette régularité, l'emploi dans la région est menacé, en effet moins de lignes = moins d'emplois ! Ceux-ci sont calculés, sur les KM de voies, les aiguillages, les tunnels, ponts, passage à niveau, etc... L'enjeu est donc important pour l'emploi !

PS: La ligne 124A est principalement empruntée par des trains de fret car connectée directement à la gare de Monceau. 

Commentaires

  • Moi je travailla manage et je vais en train et habitant godarville qui ce trouve entre luttre et manage je trouve sa honteux de nous retirer les train car pour ceux qui n ont pas de voitures ainsi que les vieil personne et tous les autre personne qui prenne cette voie ont ce demande si il veul que les agents aie plus travailler et a l ecole c est innadmissible

Les commentaires sont fermés.