La cure de Buzet fait polémique

NON à la vente de la cure de Buzet, OUI pour y installer une crèche et un appartement : la pétition lancée par Philippe Knaepen, qui se veut le défenseur du patrimoine buzetois, a recueilli plus de 150 signatures…

Blog,Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018, décembre,buzet,cure,vente,

Quel avenir pour l’ancienne cure de Buzet, qui depuis bien longtemps déjà a été désertée par ses occupants ? Après des années de tractation avec l’Évêché, le bâtiment a finalement été versé au patrimoine immobilier de la commune.

Et en novembre, il a été intégré au budget 2019, au poste des recettes. Cette inscription permettrait sa mise en vente… Au grand dam du MR pont-à-cellois qui a souhaité son retrait. Mais qui n’a pas été entendu. « Si la vente nous a semblé envisageable pendant un temps, la rencontre avec les habitantes et les habitants du village de Buzet, en septembre dernier, nous a convaincus que des solutions bien plus satisfaisantes étaient concrètement possibles », souligne aujourd’hui Philippe Knaepen. En l’occurrence, les réformateurs pont-à-cellois suggèrent que la commune renonce à se séparer du bâtiment pour y loger une crèche au rez, un duplex aux étages et un jardin partagé ouvert à tous. « On répondrait ainsi à un besoin de place d’accueil de la petite enfance dans cette partie de l’entité », insiste Philippe Knaepen. Et il a déjà fait ses petits calculs. « Cela ne coûterait pas grand-chose à la commune. Nous pourrions obtenir des subsides : environ 31.000 € par lit. Si on partait sur une capacité d’accueil de 12 enfants, on disposerait ainsi 370.000 €. Soit un budget qui permettrait de procéder aux aménagements nécessaires tout en préservant un bien qui fait partie du patrimoine du village. »

Article de M-G.D: la suite ici

Les commentaires sont fermés.