Élection communale 2018, est-ce vraiment un scoop ?

Christian Dupont sera candidat.

Le bourgmestre socialiste repart au combat, sans préciser le rôle qu’il veut tenir à l’avenir !

Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018, avril,28,élection,communale,2018,dupont

À Pont-à-Celles, le jeu s’annonce serré au soir du 14 octobre. Pour l’heure, PS et MR, les partenaires de la majorité, « gèlent » la scène. Trop occupés à s’observer, ils gardent leurs cartes bien en mains. Les têtes de liste ne seront pas annoncées avant le mois de juin !

Cette année, le PS pont-à-cellois faillira à la tradition : il ne lèvera pas le voile sur sa liste et son programme pour le 1er mai. Après avoir tergiversé durant des mois, Christian Dupont, bourgmestre depuis 1989, vient tout juste d’annoncer qu’il serait candidat. Ceux qui aspiraient à lui succéder ont donc mis leurs ambitions en sourdine. Pour le moment en tout cas, car Christian Dupont fait durer le suspense en se gardant bien de préciser quelle sera sa position dans le peloton socialiste. En tête, en queue ou dans le ventre mou ? Tout est envisageable... dans l’absolu ! Mais rares sont ceux en tout cas qui le voient dans un rôle poussif ou passif.

Du sang neuf sera injecté dans la future équipe. Une génération, celle des Christian Messe, Jacques Dumongh et autre Nicole Goisse se retire pour faire place à de nouveaux candidats. Le PS lance également un appel aux candidats d’ouverture...

SANS PRÉCIPITATION

Du côté du MR, on prend également tout son temps pour se mettre en ordre de bataille. Lors du précédent scrutin, les réformateurs avaient terminé à une encablure à peine du PS et Philippe Knaepen avait même scoré en termes de voix de préférence. L’échevin est depuis devenu député régional. Mais il garde la main sur l’équipe en place. Trop fermement parfois ? Les relations avec Luc Van Compernole, qui lui a succédé à la commune, se seraient tendues ces derniers mois.

L’échevin des travaux a pris goût à la fonction. Et il se verrait bien rempiler après les élections. Mais pour l’heure, il ignore encore le rôle qui lui sera réservé. « Je fais mon travail correctement, je m’y suis pleinement investi et j’aimerais être reconnu pour ce que je fais ».

L'article complet de M-G.D dans la Nouvelle Gazette du vendredi 27 avril 2018

 

 

Les commentaires sont fermés.