Ryanair et son manque de pilotes: des dizaines de Carolos sont bloqués...

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, gros planNathalie Fourner et Thierry, son compagnon avaient réservé leurs derniers jours de congé pour l’arrière-saison. Voici quelques mois, ils avaient « booké » un citytrip de trois jours, à Lisbonne. « Monsieur » avait offert le séjour à son amoureuse, pour son 48e anniversaire. C’est dire si le rendez-vous était attendu ! Le ticket aller avait été acheté auprès de la compagnie portugaise TAP… et le billet retour, programmé le 25 octobre, sur la compagnie irlandaise Ryanair

Lundi soir, le rêve a bien failli virer au cauchemar… «Vers 22h30, nous avons reçu un mail, en anglais, de Ryanair nous informant que notre vol était annulé. On se retrouvait avec un aller simple et une réservation d’hôtel. Sans retour assuré ! » raconte la Pont-à-Celloise. Et avec une certitude : impossible de prolonger le séjour au-delà du mercredi 25 octobre. « Je travaille dans une maison de repos. »

Une véritable course contre la montre s’est alors engagée. « Il ne nous restait que peu de temps pour trouver une solution. Mon compagnon a tout fait pour sauver notre séjour. Il a galéré pour nous trouver un vol retour. Heureusement, tout est bien qui finit bien. Nous avons trouvé deux places sur la compagnie portugaise. Comme c’est un cadeau, Thierry s’est montré très discret sur le montant qu’il a payé ici. Mais nous mettrons tout en œuvre pour récupérer la mise auprès de Ryanair. La marche à suivre pour obtenir le remboursement de nos tickets est indiquée… en anglais. Une langue que nous ne maîtrisons pas. Mais nous nous ferons aider », assure Nathalie. Jusqu’ici, la Pont-à-Celloise, qui est une usagère occasionnelle de Ryanair n’avait jamais eu à se plaindre. « J’étais allée à Milan et en Turquie. Sans problème ! »

Article complet de M-G.D et AN.D. dans la Nouvelle Gazette du mercredi 20 sept 2017 

Les commentaires sont fermés.