Pont-à-Celles: Nouveau recours contre le parc éolien

La société Ventis prend actuellement les dispositions utiles pour lancer son projet

pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny

La société Ventis a introduit il y a quelques années un permis pour la construction et l’exploitation d’un parc de huit éoliennes à cheval sur les communes de Pont-à-Celles et de Courcelles. Les autorités de Pont-à-Celles ont effectué un recours devant le conseil d’État. Malgré cela, la société Ventis prend actuellement les dispositions utiles pour mettre en œuvre son permis octroyé par le ministre wallon Di Antonio. Pont-à-Celles a donc décidé d’introduire un nouveau recours.

Le projet du parc éolien qui touche les communes de Courcelles et de Pont-à-Celles refait parler de lui. De fait, la commune de Pont-à-Celles va introduire un nouveau recours devant le conseil d’État.

Pour rappel, la société Ventis avait introduit un permis unique pour pouvoir construire et exploiter un parc de 8 éoliennes de puissance nominale unitaire de maximum 3,4 MW rue de la Fontaine de la Justice à Gouy-lez-Piéton. Selon le permis introduit, il est prévu de construire sept éoliennes sur le territoire de Courcelles et une sur celui de Pont-à-Celles. La demande de permis avait été acceptée par le ministre wallon de l’Aménagement du Territoire Carlo Di Antonio (cdH). Cela malgré les avis défavorables des fonctionnaires délégué et technique de la Région wallonne.

De fait, l’implantation de ces huit éoliennes causerait quelques perturbations sur un radar de contrôle aérien de l’aéroport de Gosselies.

Plus d'informations dans la Nouvelle Gazette du 4 novembre 2016

Commentaires

  • Pour qu il y ait un parc éolien, il faut avant tout, un accord entre des propriétaires terriens et des opérateurs éoliens. Cet accord génère un profit consistant en une rente pour les premiers et des dividendes ( générés par la vente de certificats verts ) pour les seconds. Tout cela, bien entendu, à la charge des consommateurs d'électricité ( vous et moi ). Il est évident que notre futur environnemental doit composer avec cette nouvelle forme d'énergie qu'est l' éolien mais pas sous le régime actuel. Pont-à-Celles a déjà un parc de 8 machines au nord ( zone Obaix/Nivelles ), Eneco y envisage une extension de 4 machines supplémentaires. Ventis souhaite installer 8 machines au sud ( zone PAC / Courcelles ), et, dans les cartons sommeille un projet d Electrabel de 6 éoliennes entre Gouy/Seneffe et PAC. Soit, 26 éoliennes, sur et autours de Pont-à-Celles. Je soutiens ma Commune: Préservons nous d' un effet d encerclement et d' une oppression paysagère délirante: les 8 éoliennes existantes répondent amplement, à l'échelle de notre village.

Les commentaires sont fermés.