Poubelles à puce pour réduire nos déchets...

L’ICDI observe des diminutions de tonnage de 22 à 50 % dans les communes concernées

pont-à-celles,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,

Huit communes de la zone de 420.000 habitants ont abandonné le sac-poubelle payant pour le conteneur à puce. Les résultats de collecte sont très encourageants : c’est à Pont-à- Celles que la diminution est la plus importante : moins 50 %

Ham-sur-Heure/Nalinnes est la dernière commune à avoir abandonné le sac. Ses 13.570 habitants ont porté à 116.048 le nombre total d’utilisateurs, soit un citoyen sur quatre dans la zone. Sept autres entités de la couronne verte de l’arrondissement l’avaient précédé : les Bons Villers en 2011, Gerpinnes en 2012, Courcelles en 2013, Aiseau Presles, Montigny-le-Tilleul, Pont- à-Celles en 2014, Anderlues en 2015. C’est à Pont-à-Celles que les effets sont les plus visibles : la production annuelle par habitant est descendue de 196 à 124 kilos, après avoir connu un niveau encore plus bas (110 kilos) douze mois plus tôt. Selon le DG de l’ICDI, « on assiste toujours à une légère remontée du tonnage l’année qui suit l’arrivée de la poubelle à puce. Elle est de l’ordre de 5 à 8 %. »

Article complet de DIDIER ALBIN dans la Nouvelle gazette de ce 19 février 2016

Commentaires

  • Agréable de voir les effets de la psychologie.
    Quand les gens savent qu'ils ont moins d'espace dans leurs bacs, ils feront plus de séparation automatique des déchets.

Les commentaires sont fermés.