Samedi 6 février, agression sur la place de Pont-à-Celles

pont-à-celles,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny,

N'ayant plus d'argent liquide, c'est aux alentours de 22h30 que Monsieur Hixs (nom d'emprunt) qui passe une soirée entre amis au "Phare", décide de quitter l'établissement accompagné d'un ami pour se rendre au distributeur de billets qui est situé sur la place de Pont-à-Celles.

Pour son malheur avant d'atteindre l'agence BNP Paribas, M Hixs croise deux individus, l'un a une trentaine d'années et le second, la cinquantaine.

C'est alors, et ce sans raison (aucune provocation) qu'un des deux hommes a  sorti une arme et tiré en direction des pieds de notre infortuné M Hiks. Celui-ci à très vite compris que le pistolet était chargé "à blanc" puisqu’il n'y avait aucun impact au sol. Une altercation s'en est suivie et c'est alors que le tireur a utilisé la crosse de son arme factice pour frapper M Hiks sur la tête.

Dans sa mésaventure M Hiks à eu de la chance, une patrouille de police était dans le voisinage et attirée par les coups de feu, celle-ci est intervenue rapidement.

Les agresseurs ont été appréhendés, et entendus par la "maréchaussée".

Une plainte a bien entendu été déposée surtout qu'il y a maintenant une incapacité de travail.

Commentaires

  • bonjour,et si cela avait été des femmes agressées car nous devenons des proies facile pour tous ses agresseurs ,la société nous enfermes chez nous ,jeunes, femmes, ou vieux ,on est sous un couvre feu virtuel pour notre sécurité car au vu de toute cette violence qui empire chaque jour sortir le soir comme les adultes que nous sommes devient un rêve surtout si on a une famille ,merci de nous informer.

Les commentaires sont fermés.