La solidarité n'est pas morte "Sandrine reçoit 213 jours de congé de ses collègues pour s'occuper de son petit garçon atteint d'une tumeur au cerveau"

cancer cerveau.jpg

C’est la belle histoire du jour assurément! Elle se passe chez nos voisins français. Sandrine, une mère de famille de la région de Mayenne élève seule ses trois enfants. Parmi eux, Noah, 9 ans qui est atteint d’une tumeur au cerveau. Afin de permettre à la maman de s’occuper au mieux de son petit garçon qui a besoin de soins particuliers, ses collègues lui ont offert leurs jours de congé.

213 jours de congé c’est ce qu’a reçu Sandrine de la part de ses collègues, raconte le quotidien Ouest France. Noah est suivi depuis quelques mois par une équipe médicale de l’hôpital de Rennes car on lui a découvert une tumeur cancéreuse. La chimiothérapie a débuté très vite.

Pour s’occuper au mieux de son enfant Sandrine s’est d’abord mise en arrêt de maladie durant trois mois, puis en arrêt de travail pendant une quinzaine de jours. Malheureusement son salaire a été raboté de 15%. Difficile à vivre pour cette mère qui élève seule ses trois enfants depuis que son mari est décédé en 2007. Touchés par ce qui lui arrivait, ses collègues de travail se sont mobilisés pour elle et le petit Noah.

Les 300 employés de la société Howmet Ciral (une fonderie qui fabrique des pièces pour l’aviation civile) où elle travaille n’ont pas pu rester insensibles. Une loi récente permet en effet d’offrir tout ou en partie les congés à un parent d’un enfant gravement malade.

Quand la secrétaire lui a annoncé la bonne nouvelle elle n’en revenait pas : « Quand la secrétaire me l’a annoncé, au téléphone, je lui ai fait répéter plusieurs fois. Je n’y croyais pas… […] Je suis contente d’appartenir à cette entreprise et j’ai vraiment été touchée par ce geste. Surtout que c’est toute la société qui a donné : les ouvriers de tous les ateliers, les gens des bureaux, les adjoints, les chefs, le directeur… »

source : sudpresse

Les commentaires sont fermés.