Luttre Parking covoiturage : travaux dès cet automne

pont-à-celles,covoiturage,luttre,parking,A54,autoroute

Cette fois, ça y est : le parking de covoiturage de Luttre est sur les rails. Le chantier vient d’être attribué à l’entreprise Eurovia. Il sera lancé avant la fin de l’année. Pour le Pont-à-Cellois Philippe Knaepen, c’est là l’aboutissement d’un projet qu’il a initié en 2007, lorsqu’il était échevin de la mobilité.

Ce parking de covoiturage s’inscrira dans le nœud de l’échangeur sur l’autoroute A54, côté Charleroi/Bruxelles. Il offrira une cinquantaine d’emplacements. De quoi gommer du paysage les voitures ventouses qui colonisent les accès de la bretelle autoroutière de Luttre/Liberchies ainsi que le parking du discounter voisin.

En 2010, cette plate-forme de dissuasion à proximité de l’autoroute avait été plébiscitée par les Pont-à-Cellois et les Bonvillersois. Mais il avait d’abord fallu trouver le chaînon manquant. Car la commune de Pont-à-Celles ne disposait pas de terrain opportunément situé.

La solution est finalement venue du SPW « routes et autoroutes », propriétaire d’un triangle entre la bretelle d’accès et la A54. Ce terrain a été mis à disposition, la commune prenant, elle, en charge l’aménagement d’un rond-point et la construction d’une rampe d’accès au parking.

« Ce parking de covoiturage est un modèle d’utilisation parcimonieuse du sol. Il ne mord pas sur les terres agricoles», insiste le député régional MR Philippe Knaepen. Il a été possible, techniquement, grâce au SPW direction de Charleroi. Il fallait en effet éviter toute confusion entre l’accès menant à l’autoroute et celui du parking. Le chantier devrait durer entre 5 et 6 mois. Et, à la demande des autorités communales, la circulation sera maintenue tout au long des travaux, à la fois sur la route de Liberchies et sur la bretelle d’accès.

Article de M-G.D

Les commentaires sont fermés.