La joyeuse fête de PAC à Momignies

pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,foot,PAC

MOMINOISE ............ 0

PAC B.................. 2

Les buts : 17e Assigui (0-1), 52e Pittol (0-2).

Mominoise : Baillon, Roobroeck, Braconnier, Poncelet, Roger (60e Fosty), Dagneaux, Vecchiato, Magotteaux, Rombaux (70e Barbencon), Van Cromphaut, Poix.

PAC B : Demarthe, De Brauwer, Debroux, Desmet, Vanden Maagdenberg, Mazzier, Kameni Bossis, Soualmi, Pittol (86e Delrue), Rossi (81e Marguerite), Assigui.

Cartes jaunes : Dagneaux, Rombaux, Mazzier, De Brauwer, Assigui.

Seules équipes de la série à arpenter les terrains en ce week-end pascal, Pont-à-Celles B et Mominoise avaient tous deux la possibilité d’améliorer leur position au classement d’une P3D qui ne leur ré- serve plus un rôle de protagonistes.

Les Momigniens auraient pourtant pu entretenir de maigres espoirs de top 5 en remportant la rencontre mais se résigneront finalement à terminer la saison sans véritable objectif. Et d’ailleurs s’ils veulent tirer des satisfactions des quelques matches restants, ils devront prendre exemple sur l’attitude des Pont-à- Cellois qui ont montré une envie et une détermination décisive. « Nous étions tous motivés et nous le serons comme cela jusqu’en fin de saison », précise le T1 du PAC B Nicolas Pourbaix.

Souvent premiers dans les duels, facteur clé sur ce terrain compliqué, les Coalisés affichaient leurs ambitions d’emblée et inquiè- taient le portier local avant de le forcer à se retourner sur une frappe lobée d’Assigui. Le 0-1 signé par l’attaquant du PAC se révélait très important dans l’économie de la rencontre. Les hommes de Nicolas Pourbaix profitaient en effet de ce but d’avance pour administrer et garder l’avantage à la pause. « Sur ce genre de terrains, le jeu défensif est avantagé », explique Pourbaix.

« LE PLUS DUR ÉTAIT FAIT… »

« À la mi-temps, j’ai dit à mes joueurs que nous avions fait le plus dur. En deuxième période, il ne fallait plus que fermer derrière et exploiter nos qualités offensives pour mettre nos adversaires en difficulté.» Le message est visiblement reçu cinq sur cinq par le groupe qui se met à l’abri en début de reprise grâce à Pittol qui évite d’un subtil lob la sortie du gardien. À 0-2, le PAC bétonne derrière sans être inquiété et manque même le 0-3 via l’infatigable Assigui. Les trois points dans la poche, Pont-à-Celles peut faire la fête avant d’affronter trois membres du top 6 pour ses trois derniers matches.

Article de  GIOVANNI ZIDDA (NG du 07 avril 2015)

Les commentaires sont fermés.