Conséquence de la Crise ? Inquiétant quand même 60.888 voitures en défaut d’assurance lors du passage au contrôle technique.

carte verte.JPG

Du 1er novembre 2013 au 31 septembre 2014, les centres d’inspection automobile ont contrôlé 2.712.160 voitures particulières. Parmi elles, 60.888 n’avaient pas de carte verte valable soit 2,25 % du total, «Cette vérification de l’assurance s’effectue au début du contrôle, en même temps que le certificat d’immatriculation. Si le document n’est pas valable, nous le notons. Le contrôle se poursuit normalement, car ce n’est pas un motif pour refuser la présentation », indique Marie De Backer, porte-parole du Goca. À la fin du contrôle, l’automobiliste reçoit son certificat de passage avec une mention indiquant qu’il n’était pas en ordre d’assurance.

Une liste de ces véhicules est envoyée au Fonds commun de garantie automobile. «Il procède à une enquête. Au terme de celle-ci, les services de police peuvent sanctionner les éventuels contrevenants », précise Audrey Davister, porte-parole du SPF Mobilité. Le SPF reçoit lui aussi une copie du fichier.
«L’absence d’un certificat d’assurance lors du passage au contrôle technique n’exclut pas la possibilité d’avoir un contrat d’assurance valable. En effet, plusieurs raisons peuvent expliquer qu’un conducteur n’ait pas ce document sur lui », souligne Audrey Davister. Il peut s’agir d’un oubli de l’automobiliste ou d’une négligence de la compagnie d’assurances. Ces circonstances expliquent la raison pour laquelle le Fonds commun réalise une enquête avant de prévenir la police. «Ce contrôle de l’assurance fait partie d’un plan d’action destiné notamment à améliorer la sécurité routière et à éviter que des victimes de la route ne soient confrontées à des véhicules dont l’obligation d’assurance fait défaut », détaille la porte-parole du SPF Mobilité.

Source : Nord Eclair du 8/12/2014

Les commentaires sont fermés.