viande

  • Santé: rappel de l'abattoir de volailles Lammens

    Rappel du Burger de tzigane de poulet et Boulettes de volaille.
    Problématique : présence de Salmonelle.




    Raison du rappel


    Dans le cadre de son autocontrôle, la présence de salmonelle a été décelée via une analyse microbiologique faite par un laboratoire reconnu indépendant, dans les produits suivants : burgers tizganes de poulet et boulettes de volaille dont la Date limite de consommation (DLC) est : 01/11/2018.

    L’abattoir de volailles Lammens a décidé, en collaboration avec l’AFSCA, de retirer ces produits de la vente et de les rappeler auprès du consommateur.


    Description des produits
    - Préparation à base de viande hâchée
    - Burgers tziganes de poulet et boulettes de volaille
    - Marque : Okay
    - DLC (A consommer jusqu’au) : 01/11/2018
    - Numéro des lots : Burgers tziganes : 10789 - boulettes de volaille : 10776
    - Emballage : barquette en plastique emballé sous atmosphère protectrice
    - Poids : Burgers tziganes : 2 pièces/emballage boulettes de volaille : 350g/barquette


    Ces produits ont été distribués via plusieurs magasins Okay.


    Information pour les consommateurs


    L’abattoir de volailles Lammens demande aux consommateurs de ne pas consommer ces produtis et de les retourner, dans l’emballage d’origine, au point de vente.

    Les symptômes possibles d’une infection causée par la salmonelle sont les suivants : fièvre, crampes abdominales et diarrhée, et cela dans un délai de 6 à 72 h après la consommation de l’aliment contaminé. Le risque d’infection est plus élevé chez les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.
    Les personnes qui ont consommé ces produits et qui présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    Pour plus d’informations, les consommateurs peuvent contacter le service clients de Okay via le numéro 02/ 345 23 45.


    A propos de la firme qui a fait le communiqué :

    Abattoir de volailles Lammens SA

    Levi Lammens
    Wijnendaele-Stationsstraat 8
    8820 Torhout
    Te.: 0032 (0)50 23 04 00

    Source AFSCA

  • Des bactéries dans la viande de porc: voici le dernier communiqué de l'AFSCA

    Des bactéries productrices de carbapénémases (CPE) ont été détectées dans le haché de porc en vente au détail en Belgique dans le cadre de la surveillance de l’antibiorésistance chez les bactéries indicatrices.

    Voici le communiqué de l’AFSCA : « Des bactéries productrices de carbapénémases (CPE) ont été détectées dans le haché de porc en vente au détail en Belgique dans le cadre de la surveillance de l’antibiorésistance chez les bactéries indicatrices. L’information a été publiée dans un rapport récent de l’EFSA et de l’ECDC. L’utilisation de l’antibiotique carbapénème n’est pas autorisée chez les animaux de rente en Europe et donc en Belgique. Il pourrait s’agir d’une contamination croisée de la viande avec les bactéries CPE lors de la production, ou lors de la manipulation de la viande par un porteur des bactéries CPE. Dans le rapport publié la détection de CPE sur la viande ou animaux vivants en Europe est décrite comme très faible.

    Les contrôles effectués en Belgique dans le cadre de la surveillance obligatoire de la résistance aux antibiotiques chez les animaux de rente (échantillons prélevés en élevage et à l’abattoir) n’ont jusqu’à présent jamais permis de détecter des CPE à partir d’animaux vivants. Les résultats de la surveillance réalisée en Belgique et publiés dans le même rapport EFSA-ECDC, montrent une réduction significative de la prévalence des bactéries indicatrices résistantes envers plusieurs antibiotiques et isolées chez les porcs et les veaux d’engraissement.

    AMCRA (Centre de connaissance concernant l’utilisation et les résistances aux antibiotiques chez les animaux), AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire) et AFMPS (Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé) souhaitent souligner que beaucoup d’efforts ont été réalisés en Belgique dans la lutte contre l’antibiorésistance ces dernières années. Les secteurs concernés et les autorités ont souscrit des engagements pour aboutir à une réduction raisonnée de l’usage des antibiotiques en médecine vétérinaire. Les objectifs de réduction des antibiotiques ont été adoptés par toutes les parties prenantes avec des actions concrètes mises en place afin de sauvegarder la santé humaine et animale. L'objectif pour 2017 est une diminution de 50% de l'utilisation d'antibiotiques dans les aliments médicamenteux et pour 2020 une diminution de 50% de tous antibiotiques ainsi qu’une réduction de 75% par rapport à l’année de référence (2011). Depuis 2011 l’utilisation des antibiotiques a diminué de presque 16%. En 2016, une convention a été signée entre les autorités compétentes et les secteurs, afin de renforcer cet engagement commun. De plus, l’utilisation des antibiotiques critiques a été fortement règlementée en médecine vétérinaire ».

  • Santé: Rappel de Natu Fine Foods

    Rappel de salades de jambon et de viande.
    Problématique : présence potentielle de Listeria monocytogenes.


    Risque: présence potentielle de Listeria dans les salades de jambon et de viande suite à la livraison de matières premières infectées par notre fournisseur .

    Le 01/02/2017, nous avons reçu une notification de notre fournisseur de jambon nous informant que le jambon livré la semaine précédente était contaminé par de la Listeria. Ce jambon a déjà été utilisé par Natu Fine Foods dans la salade de jambon et la salade de viande. Par précaution, nous rappelons les produits potentiellement contaminés. Les produits potentiellement contaminés sont la salade de jambon avec les codes de lots 040401 et 040402 et la salade de viande avec le code de lot 040501.


    Natu Fine Foods a décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer les produits de la vente et d’informer les clients.

    Description des produits:

    • Dénomination de vente: salade artisanale ham/jambon
    • Lot: 040401 et 040402
    • Vendus du 27/01/2017 au 01/02/2017
    • Poids: 200g – 150g
    • Emballage: bac en plastique transparent

    • Dénomination de vente: salade artisanale vlees/viande
    • Lot: 040501
    • Vendus du 27/01/2017 au 01/02/2017
    • Poids: 200g – 150g
    • Emballage: bac en plastique transparent

    • Dénomination de vente: tripack (3 salades Jambon/Surimi/Poulet Curry)
    • Lot: 040401
    • Vendus du 27/01/2017 au 01/02/2017
    • Poids: 3 x 145g = 435g
    • Emballage: bac en plastique transparent


    Information pour les consommateurs:

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la Listéria sont les suivants : fièvre et/ou de maux de tête, et cela dans un délai pouvant aller jusqu’à huit semaines après l’ingestion de l’aliment contaminé. La listériose est une maladie qui peut être grave. Les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées ainsi que les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes. Les personnes qui ont consommé ces produits et qui présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.


    Information de contact du producteur:

    Natu Fine Foods, nr d’agrément:BE B408EG, quality@natufinefoods.be , +32 89 75 88 26.

    Source AFSCA

  • La consommation de viande baisse en Belgique...oui mais ?

    
La viande hachée présentait un taux dix fois trop élevé.
Les Belges mangent moins de viande ou consomment des morceaux plus petits, d’après l’enquête menée par le bureau d’études de marchés GfK Belgium à la demande de l’Office flamand d’Agro-Marketing (VLAM). L’achat de viande par les ménages belges a chuté d’environ 25% entre 2002 et 2015, passant de 27,1 à 19,9 kilogrammes par personne.

    Le Belge reste néanmoins un carnivore car sa consommation de viande reste supérieure au poisson ou à la volaille. Cette baisse des achats de viande concerne l’ensemble des régions et des groupes de population, à l’exception des personnes isolées de moins de 40 ans.

    Le classement des achats des ménages reste dominé par les mélanges de viande (6,9 kilos par personne en 2015), notamment les saucisses et les hamburgers, suivis par la viande bovine (4,7 kilos par personne).

    L’achat d’abats a par ailleurs diminué (150 grammes par personne). Seul un Belge sur six s’en est procuré l’année dernière, contre un sur quatre il y a huit ans.

    La grande distribution reste le principal canal d’achat de la viande fraîche, avec environ 41% de parts de marché. Le boucher a néanmoins gagné du terrain l’année dernière, passant de 23,7% à 24,1% de parts de marché.

    GfK Belgium a analysé les habitudes de 500 familles belges pour réaliser son enquête.

    C'est en effet une bonne nouvelle, oui, mais ? Une question, est-ce par choix ou par manque de moyens ??

  • Santé rappel de produit: "Communiqué de Colruyt, OKay et OKay Compact"

    pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,vandeplas,johnny

    Rappel d'américain préparé.
    Problématique : présence de listeria.

    Lors de contrôles microbiologiques effectués par le laboratoire Colruyt, la présence de listeria monocytogenes a été décelée dans l’américain préparé.

    Cette bactérie peut s’avérer dangereuse pour les jeunes enfants, les femmes enceintes (risque de fausse couche), les personnes ayant une immunité plus faible et les personnes âgées. Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la listeria sont : nausées et vomissements, maux de ventre, diarrhée ou constipation, maux de tête et fièvre permanente (sensation de grippe). En cas de doute, il convient de consulter un médecin.

    Colruyt, OKay et OKay Compact ont donc décidé de retirer de la vente l’américain préparé. Ce produit est vendu dans l’espace fraîcheur des magasins OKay et OKay Compact ainsi que dans l’espace fraîcheur de certains magasins Colruyt dont la liste figure ci-dessous. Les produits à base d’américain vendus dans les boucheries traditionnelles et en libre-service des magasins Colruyt ne sont pas concernés par le problème.

    Colruyt, OKay et OKay Compact demandent à leurs clients de ne pas consommer cet américain préparé et de bien vouloir le ramener en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, ce produit a été retiré des rayons des magasins concernés.

    Description du produit

    En vente chez OKay, OKay Compact et dans les magasins Colruyt suivants : Dilbeek, Etterbeek (Jourdan), Laeken, Braine-le-Château, Stabroek, Lebbeke, Mouscron, Courcelles, Quiévrain, Herve, Wommelgem et Lanaken.

    Américain préparé +- 200 g (emballé sous atmosphère protectrice)

    Date limite de consommation : 11/11/2015

    Numéros d’articles :

    - Chez Colruyt : 11080

    - Chez OKay et OKay Compact : 37580

    En vente du mercredi 4/11 au vendredi 6/11/2015

    Producteur : Colruyt Group Fine Food Meat, Bilkensveld 3, 1500 Hal Numéro d’agrément : B650-H

    Pour plus d’informations, les clients peuvent appeler le 02 360 10 40

    Personne de contact

    Mélanie Braibant
    Responsable du service Qualité

    Responsable presse

    Jan Derom 
    Tél. : 0473 92 45 10

    Source: AFSCA

     

  • Santé AFSCA: Résultats d’une action de contrôle sur les salades de viandes et préparations de boucherie

    pont-à-celles,sudinfo,sudpresse,johnny,vandeplas,afsca,contrôle,salade,viande

    Lire la suite

  • Santé rappel de produit: "Communiqué de Schepers Vleesbedrijf NV"

    Communiqué de Schepers Vleesbedrijf NV

    Rappel du Filet d’Anvers, Saint Alby.
    Problématique : présence possible de Listeria.



    Schepers Vleesbedrijf NV demande aux clients de Lidl Belgique de ramener le produit suivant de la marque « Saint Alby » à un magasin Lidl en raison de la présence possible de Listeria.

    • Filet d’Anvers 80 g 
    • Date limite de consommation: 11/10/15 
    • Lot: L1245/070136
    • Code à barres 2027 9998

    La bactérie listéria a été détectée lors d’un contrôle qualité en interne. 
    En accord avec l’AFSCA, nous avons décidé de retirer le produit en question du commerce. Schepers Vleesbedrijf NV demande aux clients de Lidl Belgique de ne pas consommer les articles achetés et de les ramener à un magasin Lidl. Les clients seront naturellement remboursés, avec ou sans ticket de caisse.


    Les autres lots du produit « Filet d’Anvers » peuvent être consommés sans danger pour la santé.


    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la listéria sont les suivants : fièvre et/ou de maux de tête, et cela dans un délai pouvant aller jusqu’à huit semaines après l’ingestion de l’aliment contaminé. La listériose est une maladie qui peut être grave. Les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées ainsi que les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes. Les personnes qui ont consommé ces produits et qui présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    Données de contact pour les consommateurs:
    Service client Lidl
    0800/73520 (gratuit)

  • Santé: Communiqué de Buurtslagers (a partager)

    Rappel de salades de viande.
    Problématique : présence de Listeria monocytogenes .



    Recall de salades de viande “vleessalade Meat&More” vendues dans les magasins de Buurtslagers.

    Il s’agit des références et lots suivants:
    Salade de viande en petit pots de 300 g avec numéro de lot 34 à consommer jusqu’au 14/02/15
    Salade de viande en pots de 1,2kg avec numéro de lot 34 à consommer jusqu’au 11/02/15
    Salades de viande vendues à la boucherie entre le 26/01/15 et le 09/02/15

    Les analyses ont montré la présence de Listéria monocytogenes. 
    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la listéria sont les suivants : fièvre et/ou de maux de tête, et cela dans un délai pouvant aller jusqu’à huit semaines après l’ingestion de l’aliment contaminé. La listériose est une maladie qui peut être grave. Les femmes enceintes ainsi que les personnes immuno-déprimées et les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes. 

    Les personnes qui ont consommé ces produits et qui présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation. 

    Buurtslagers ne prend aucun risque et demande aux clients de ne pas consommer ces produits et de les retourner au point d’achat. Les produits retournés seront remboursés.

    Les produits concernés ont été retirés des rayons.

    Pour toute question, vous pouvez appeler le service des consommateurs au numéro 
    09/216.73.20

    La service de qualité de Buurtslagers. 

     

    Source AFSCA.be

  • Santé, info de l'AFSCA: TEMPÉRER LES VIANDES

     

    Le tempérage des viandes est un procédé appliqué par certaines entreprises pour la préparation de viandes hachées et de préparations de viandes.

    Cette technique consiste en une surgélation rapide à cœur de viandes pour préparations comme le haché, les saucisses, les oiseaux sans tête, la viande pour pita, le gyros... immédiatement après la découpe. Juste avant la transformation, ces viandes surgelées sont amenées de manière contrôlée à une température d'environ -2°C (d'où le nom de tempérage) et leur traitement est poursuivi à cette température jusqu'à l'obtention d'un produit fini proposé au client à l'état frais.

    Ce procédé est adopté car la matière première est alors bactériologiquement moins chargée. Le processus de surgélation diminue en effet fortement le risque de multiplication des bactéries. Cette méthode doit être validée au sein du système d'autocontrôle de l'entreprise. Une étude a démontré que ce procédé garantissait la qualité microbiologique des produits. En d'autres termes, le tempérage suivant cette méthode conduit à un produit sûr.

    Il est généralement déconseillé de congeler à nouveau une viande provenant du surgélateur, une fois celle-ci dégelée. La raison en est principalement que lors de la phase de décongélation, des bactéries peuvent se multiplier de manière importante. Surtout lorsque la décongélation ne se fait pas dans les bonnes conditions et à la bonne température. En congelant et en tempérant les viandes dans des conditions contrôlées, celles-ci restent cependant fraîches et ces produits peuvent à nouveau être congelés à la maison sans effet nuisible pour la qualité et la sécurité alimentaire.

    Les producteurs doivent mentionner sur les denrées alimentaires préemballées s'il s'agit d'un produit dégelé à moins que la décongélation n'ait pas d'influence négative sur la sécurité ou sur la qualité de la denrée alimentaire. Cela signifie que pour de telles préparations à base de viandes tempérées, il n'est pas obligatoire de mentionner sur l'étiquette que le produit a été dégelé.

    Lorsque la surgélation et le tempérage sont réalisés de manière correcte et contrôlée, ils ne présentent aucun risque pour la sécurité alimentaire. Le producteur doit étayer ces traitements dans son système d'autocontrôle et garantir la sécurité alimentaire du produit fini.

    L'AFSCA déconseille toutefois aux consommateurs de congeler à nouveau des produits qu'ils dégèlent eux-mêmes étant donné que le consommateur ne dispose pas du dispositif nécessaire pour surgeler et décongeler de manière contrôlée.

  • Santé, avis important: Rappel de longe et hanche de viande cheval et carbonnade.

    Communiqué de Chevideco

    Rappel de longe et hanche de viande cheval et carbonnade.
    Problématique : dépassement de la norme en cadmium.



    CHEVIDECO SA informe ses clients que la longe, hanche de viande de cheval et carbonnade vendus chez (voir au-dessous*) ne peuvent plus être consommés. 
    Nous avons été informé via le système d’alerte européen RASFF que ce produit contient une teneur trop élevée en cadmium. En concertation avec l’AFSCA, ce produit a été retiré du marché. Les consommateurs qui détiennent encore ce produit sont priés de ne plus le consommer et de le ramener à leur point de vente où ils pourront être remboursés.

    Photo 1   Photo 2

     

    Description du produit :

    Dénomination: Longe et hanche de viande cheval et carbonnade
    Numéro de lot: 1424603
    Date limite de consommation reprise sur l’étiquetage: 2 oct 2014

    Période de vente: à partir du 10 septembre 2014 
    Description du produit : Paquet individuel (skin pack) de +- 400 grammes
    *Produit vendu chez : INTERMARCHE à: 7110 Strepy-Bracquegnies (photo1)
                                                                             6250 Pont De Loup (photo1)
                                                                             4280 Hannut (photo1)
                                                                             6150 Anderlues 2 (photo1)
                                           CORA à 6180 Courcelles (photo1)
                                           COLRUYT (photo2) 
    Fabriquant: Meat Pack Industries, in Bucarest / Roumanie.
    Marque de salubrité : RO 530 CE
    Distributeur: Chevideco NV, Lar P20, Rekkem / België
    Nature du danger : dépassement de la norme en cadmium. 

    Veuillez ne plus consommer ce produit et le retourner au commerce de détail où il vous sera remboursé.

    Le dépassement de la norme en cadmium n’entraine pas de danger immédiat pour la santé mais il peut être préjudiciable sur une longue période.

    Point de contact : tel 056/40.42.40 – email : info@chevideco.be