train

  • À partir de ce 10 décembre 2017, la SNCB augmente son offre de trains

    pont-à-celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2017,décembre,10,sncb,nmbs,train,offre,augmentation

    Pour rendre le train plus attractif pour les voyageurs actuels et futurs, la SNCB continue à investir dans son offre. Ces investissements sont effectués en écoutant les attentes des communes, des régions, des sociétés de transport régionales et, bien entendu, des associations de voyageurs.

    Le résultat est l’entrée en vigueur, le 10 décembre prochain, d’un nouveau plan de transport qui élargira l’offre ferroviaire de 5,1%.

    Les principaux domaines d'amélioration sont les suivants :

    • Davantage de trains vers les grandes villes en semaine mais aussi le week-end
    • Des relations plus rapides et de meilleures correspondances
    • De meilleures connexions avec les bus, trams et métros 
    • De nouveaux arrêts dans certaines gares
    • Des trains supplémentaires pour les étudiants koteurs, le dimanche soir

    Qu’est-ce que cela signifie pour votre trajet ?

    C’est très simple. Dans le planificateur de voyage, choisissez un trajet et découvrez instantanément les éventuels changements :

    Consultez le planificateur de voyage   

    Découvrez les améliorations dans votre région

    Cliquez sur une région pour voir l’impact des investissements.

     

     

    Accédez au site de la SNCB, un clic ICI

    Source: belgianrail

     
  • Attention ce week-end, si vous comptez aller à la côte en train.

    
© News

    Aucun train ne circulera entre Bruges et Ostende les samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre, pour permettre au gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel de réaliser des travaux. La SNCB mettra en place des bus de remplacement entre ces deux gares, indique-t-elle jeudi.

    Les trains qui se rendent habituellement jusqu’à Ostende s’arrêteront ce week-end à Bruges, et ceux qui partent d’Ostende démarreront de Bruges. Avec leur ticket, les voyageurs pourront monter à bord d’un bus effectuant la navette entre les deux gares.

    Les passagers peuvent s’informer via le site internet et l’application de la SNCB, les réseaux sociaux ou le personnel en gare.

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 11 avril 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • Bonne nouvelle pour la région : SNCB « Bellot veut des dessertes wallonnes vers Paris »

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,sncf,train,france,

    Le ministre de la Mobilité François Bellot a demandé à la SNCB d’étudier différentes options de dessertes au départ des villes wallonnes à destination de Paris, a-t-il indiqué à la Chambre, interrogé sur l’avenir du Thalys wallon.

    L’idée est d’étudier l’option d’une ligne rapide et d’une ligne classique sur le principe de ce qui se fait avec les Pays-Bas.

    La SNCB étudiera une option Namur-Charleroi-Erquelinnes-Maubeuge-Aulnoye-Paris et une option Namur-Charleroi-Mons-Quévy-Aulnoye-Paris. Il s’agirait de gagner Paris en moins de trois heures.

    A cette heure, il n’y a plus de conducteurs aptes à circuler sur le réseau (classique et/ou grande vitesse) SNCF dans les dépôts de Namur, Charleroi et Mons, toutefois le dépôt de Tournai à gardé cette aptitude et pourrait intervenir rapidement.

    Réhabiliter des trains vers la France oui, mais dans ce cas il faut anticiper en formations diverses pour les conducteurs et leurs formateurs: étude de la réglementation SNCF, étude de matériel et étude ligne. Ces formations prennent du temps, beaucoup de temps…

    Aucun texte alternatif disponible.

  • A la une de la Nouvelle Gazette de Charleroi du 20 février 2017: Tous les prix de l’immobilier !

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette

  • A la une du 7dimanche du 19 février 2017(gratuit dans votre boulangerie)

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,une,charleroi,sudpresse,nouvelle,gazette,7,dimanche

  • Les 5 plus gros employeurs devraient embaucher 6.000 personnes en 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,emploi,sncb,bpost,colryut,nmbs

    Selon des calculs récemment effectués par nos confrères des journaux du nord du pays, Het Nieuwsblad et De Standaard, les cinq plus importants employeurs du pays (que sont BNP Paribas Fortis, Bpost, Colruyt, Infrabel, Proximus et la SNCB) prévoiraient en effet quelque 6.000 engagements sur l’année 2017. À lui seul, Colruyt pourrait recruter 3.000 travailleurs.

    4000 TRAVAILLEURS À EUX 4

    Bpost (qui cherche des chauffeurs et des trieurs), Proximus (spécialistes du Big Data et de la sécurité informatique), BNP Paribas Fortis et Colruyt comptent recruter 4.000 travailleurs à eux quatre. La SNCB et Infrabel devraient engager ensemble entre 1.800 et 2.200 personnes d’ici fin 2017, comme l’annonçait HR Rail début décembre.

    PLUS DES COMPENSATIONS QUE DES CRÉATIONS NETTES

    Il s’agit notamment de 400 conducteurs et de 100 accompagnateurs de trains, mais aussi d’ingénieurs et d’informaticiens. « Ces engagements sont nécessaires pour compenser le nombre de départs naturels », explique Michel Bovy, directeur de HR Rail.

    L’EMPLOI NET N’AUGMENTE QUE CHEZ COLRUYT

    Globalement, les chemins de fer prévoient néanmoins de fonctionner avec moins d’effectifs d’ici 2020. Chez Bpost, Proximus et BNP Paribas Fortis, le nombre de travailleurs est également en baisse malgré les engagements annoncés. Il n’y a que chez Colruyt que l’emploi net est en augmentation.

    3000 ENGAGEMENTS CHEZ COLRUYT COMME EN 2016

    Sur l’année 2015-2016, l’entreprise de la grande distribution a engagé 3.000 collaborateurs, ce qui s’est traduit par une création nette de 1.500 emplois. Ce rythme sera poursuivi en 2017.

     

    A suivre....

    Nouvelle Gazette du 6 janvier 2017

  • Thalys, Eurostar: Attention forte perturbation sur les lignes grande vitesse!

    Résultat de recherche d'images pour "thalys sudinfo"

    France: Incident sur réseau étranger: Vol de Câbles.
    Circulation Thalys fortement perturbée entre Bruxelles-Midi et Paris- Nord .
    Durée du dérangement indéterminée.

    Source: SNCB

    Suivre l'évolution de la situation , un clic ICI

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,thalys,sncb,nmbs,sncf,train,trein

  • Info emploi : 1.239 jobs à pourvoir à la SNCB en 2017 "Plus de 400 conducteurs de train seront recrutés"

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,sncb,nmbs,emploi

    L’année prochaine, la SNCB procède à une vague de recrutements pour faire face aux départs à la pension. Tenté ? Attention, ces emplois requièrent souvent une grande flexibilité au niveau des horaires.

    Bonne nouvelle pour ceux qui sont à la recherche d’un emploi après les bains de sang sociaux des derniers mois (Caterpillar, banques, etc.), la SNCB va procéder au recrutement d’au moins 1.239 équivalents temps plein (ETP) dans le courant de 2017.

    « Nous avons l’analyse des besoins dans chacune de nos directions. C’est une première estimation. Il pourrait y avoir un peu plus de postes à pourvoir. Nous n’avons pas encore une vue globale sur tous les départs à la pension. Les chiffres définitifs seront connus en mai prochain », explique Thierry Ney, porte-parole de la SNCB.

    312 accompagnateurs

    Le gros du recrutement portera sur les conducteurs de trains et de manœuvres : 472 ETP, suivis par les accompagnateurs (312 ETP). « Nos futurs collaborateurs doivent avoir la fibre du service public. C’est essentiel, tout comme la capacité de travailler à des heures décalées. Il faut avoir une bonne santé physique. Les conducteurs passent des examens médicaux poussés car ils ont la responsabilité de plusieurs centaines de passagers », souligne Thierry Ney.

    Même s’il est en contact avec le dispatching, le conducteur de train doit plutôt avoir un intérêt pour le travail en solitaire impliquant une grande capacité d’attention. Pour l’accompagnateur, c’est l’inverse. Il côtoie constamment les passagers. « C’est une force tranquille capable d’être multitâches. Il doit gérer l’information aux voyageurs, la sécurité à bord et le respect de la ponctualité », détaille le porte-parole des chemins de fer. Selon la diversité du type de matériel et le nombre de lignes ferroviaires à desservir, la formation d’un conducteur dure entre 12 et 18 mois. Celle d’un accompagnateur prend de trois à quatre mois. Les nouvelles recrues sont payées pendant cette période.

    Par ailleurs, la SNCB compte engager 28 agents de sécurité, 55 sous-chefs de gare, 39 sous-chefs de gare principaux, 76 assistants de clientèle, 4 agents de triage et 15 universitaires. Du personnel technique est également requis pour les ateliers, soit 175 ETP depuis l’électromécanicien jusqu’à l’ingénieur. Il faut aussi des personnes (63) pour gérer les bâtiments Pour toutes les informations sur les profils recherchés, surfez sur le site weblescheminsdeferengagent.

    Les candidats se bousculent

    Pour postuler comme accompagnateur ou conducteur de train, il suffit d’avoir le diplôme de secondaire. Attention les candidats sont nombreux. Lors de la précédente campagne de recrutement, 3.150 personnes avaient postulé pour devenir contrôleur et 2.337 pour conduire un train. Au terme de la sélection, la SNCB avait procédé à respectivement 212 et 215 engagements pour ces deux métiers. (Source La Nouvelle Gazette mercredi 28 décembre 2016)

  • La SNCB veut engager en 2017 entre 1.800 et 2.200 nouveaux collaborateurs

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,emploi,sncb,nmbs,conducteur,train

    La SNCB et HR Rail, l’employeur du personnel des chemins de fer, comptent engager 400 conducteurs de trains d’ici la fin de l’année prochaine. Dans ce contexte, un «job day» a été organisé à Malines le samedi 3 décembre dernier, auquel ont participé environ 150 candidats.

    "Ils ont eu l’opportunité unique de découvrir de près un simulateur et le poste de conduite d’un train », souligne-t-on du côté de HR Rail. Les personnes présentes au  job day" ont également reçu des informations sur le métier et ont pu s’entretenir avec des conducteurs de train. Les candidats ont ensuite pris le train vers Bruxelles-Midi, où ils ont pu passer les premiers tests de compétence écrits. Les candidats apprennent dans la foulée s’ils ont réussi et s’ils sont conviés à un entretien oral.

    DES PROFILS TRÈS VARIÉS

    Au total, HR Rail a prévu d’engager en 2017 entre 1.800 et 2.200 nouveaux collaborateurs pour la SNCB et Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire. Les profils sont variés et vont du conducteur de train aux accompagnateurs en passant par des techniciens, ingénieurs ou informaticiens.

    Article de la Nouvelle Gazette du 9 décembre 2016

     

    NDLR: 

    Pour justifier le nombre de jours de travail, il faut savoir que les conducteurs de train peuvent prester 8 jours d’affilée de 9h00 avec un intervalle entre deux prestations de 14h00 et non 16 comme le travail à pause régulière.

    Les heures excédentaires étant récupérées par des jours de compensations.