téléphone

  • Bottin de téléphone, vous pouvez dire stop!

    Si vous désirez ne plus recevoir l’annuaire papier des pages d’or ou des pages blanches, il vous suffit de remplir le formulaire en ligne.

    https://fcrmedia.be/fr/desinscrire-annuaire/

    Les citoyens qui se désinscrivent avant le 15/08/2018 ne recevront plus ledit annuaire lors de sa prochaine édition.

    À la fin du processus, vous aurez ce message.

    pont-à-celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,2018,janvier,13,annuaire,téléphone,page,blanche,or

  • Ailleurs sur le web : Vous en avez assez d’être dérangés par des importuns qui veulent vous vendre des fenêtres, des cuisines ou autres choses !?


    Dérangés aussi par des appels sans correspondant au bout du fil…!!! Alors essayez une des astuces ci-dessous. Pour ce qui est de la première c’est certain ça marche.

    Voici 2 petits trucs pour traiter les spécialistes du télé-marketing :

    1) Les 3 petits mots qui fonctionnent parfaitement sont : « un moment SVP ». Dire ces 3 mots, tout en déposant votre combiné de téléphone et en vaquant à vos occupations (au lieu de raccrocher immédiatement) rendrait les appels de télé-marketing tellement longs et coûteux que les ventes ralentiraient.

    Par la suite vous entendrez le « beep-beep-beep » et vous saurez qu’il est temps de revenir au combiné et de raccrocher et la tâche est complétée. Ces trois petits mots aideront à éliminer la sollicitation téléphonique.

    2) Recevez-vous ces coups de téléphone frustrants où personne n’est à l’autre bout ?

    Ceci est une technique de télémarketing où une machine compose l’appel et enregistre le moment de la journée où vous répondez au téléphone. Cette technique est utilisée pour déterminer le meilleur moment de la journée pour qu’une vraie vendeuse (ou vendeur) vous appelle afin de parler à quelqu’un au bout du fil.

    Après avoir DÉCROCHÉ, voici ce que vous pouvez faire si vous notez qu’il n’y a personne au bout du fil : »pilonnez » le plus rapidement possible le bouton «#» pendant 6 ou 7 fois.Ceci perturbe la machine qui compose l’appel et élimine votre numéro de leur système. Ceci est certes regrettable, mais pour eux seulement!

    source : https://resistanceinventerre.wordpress.com/2015/03/23/ecoeurer-les-emmerdeurs-telephoniques/

  • Mise en place d'un numéro d'appel pour le public qui peut s'adresser au Centre de crise

    Un numéro d’appel est mis à la disposition du public qui souhaite s’informer sur la situation actuel et la signification du niveau 4. Il s’agit du 1771.

    vector black phone icons set on gray

    De nombreuses personnes s’interrogent sur la signification du relèvement du niveau d’alerte à 4. Il est possible de contacter le Centre de crise pour poser des question. Le numéro mis à la disposition du public est le 1771. On peut y demander ce que ce niveau d’alerte implique et quelles sont les recommandations, notamment.

  • Soyer vigilant, attention aux escroqueries par téléphone: Victime d’une tentative d’escroquerie par téléphone, Philippe Triest a eu le bon réflexe

    
La vigilance est de mise si vous recevez un appel mystérieux.

    Victime d’une tentative d’escroquerie par téléphone, Philippe Triest a eu le bon réflexe en ne donnant pas suite à cet appel mystérieux reçu sur son GSM. Le Wavrien s’est tourné vers le SPF Économie afin d’introduire une plainte et témoigne dans le but d’alerter la population sur ces pratiques.

    On peut supposer que si Philippe Triest avait mordu à l’hameçon, il aurait été délesté d’une belle somme d’argent. Jeudi dernier, le Wavrien a reçu un appel sur son téléphone portable. Le numéro, étrange de par sa composition, l’a tout de suite interpellé. «J’étais occupé sur mon ordinateur lorsque mon GSM a sonné. Il était 15h34 précisément et l’appel provenait du numéro +88233010228. Je n’ai même pas eu le temps de dire “Allô” qu’un message préenregistré se lançait. » « JE N’AI RIEN COMMANDÉ ! » En substance, son « interlocuteur » lui explique que le colis qu’il a commandé est arrivé. « On me dit que je dois raccrocher, former le numéro entrant et fournir le code 3125. Une fois cette manœuvre effectuée, je saurai où se trouve mon colis pour aller le rechercher. » Ayant bien compris quel tour on était en train de lui jouer, Philippe a raccroché et n’a pas donné suite. «J’ai vite senti l’arnaque, n’ayant de toute façon rien commandé ! Bien qu’il m’arrive souvent de le faire par Internet, je prends toujours mes précautions pour ne pas me faire berner. » Au lieu de rappeler, cet habitant de Limal a choisi d’alerter les autorités compétentes. «Je me suis rendu sur le site Internet du SPF Économie où j’ai introduit une plainte. Je leur ai fourni les coordonnées et éléments en ma possession. »

    « ILS JOUENT SUR LA PATIENCE »

    Philippe a donc eu le bon réflexe. Ce qui n’est pas toujours le cas… Au SPF Économie, on apprend que les conséquences financières peuvent être lourdes pour le citoyen qui se laisse prendre. « Souvent, les auteurs de ces arnaques jouent sur la patience des gens au bout du fil. Si vous en avez beaucoup, vous risquez de payer au prix fort la connexion téléphonique vers l’étranger… En conséquence, dès que vous sentez que vous n’avez pas une présence physique derrière, il vaut mieux directement arrêter l’appel. Et surtout ne pas retéléphoner si vous n’avez rien commandé !

    Malheureusement, certains citoyens tombent facilement dans le panneau », commente Chantal De Pauw, la porte-parole du SPF Économie. À partir de là, il y a peu d’espoirs d’obtenir un remboursement voire un quelconque dédommagement. Les auteurs sont en effet difficiles à identifier (voir ci contre). 

    LA RÉACTION DU SPF ÉCONOMIE « Souvent, les auteurs agissent depuis un call-center à l’étranger »

    Au SPF Économie, on nous explique que cette technique est bien connue de leurs services. « Elle revient de temps à autre par phase. Ce fut le cas début 2014 par exemple. À l’époque, on avait constaté un véritable pic avec 55 plaintes introduites sur une période très limitée. Cependant, on estime que l’arnaque touche beaucoup plus de monde. Les gens n’ont pas tous le réflexe de se plaindre », indique Chantal De Pauw. D’après la porte-parole du SPF Économie, cette arnaque émane probablement d’un call-center extérieur à la Belgique. « Nous avons déjà eu un cas en provenance de Tunisie. Quand cette situation se présente, nos services ont un rayon d’action limité. En Belgique, on peut procéder à la fermeture de la ligne. Pour l’Union européenne, on peut demander à nos collègues d’agir. Mais s’il s’agit de l’Indonésie, de l’Algérie ou de la Tunisie comme précédemment cité, c’est beaucoup plus compliqué. Et en général, ce sont ces pays que les auteurs choisissent. C’est meilleur marché et ils savent que les instances européennes peuvent difficilement intervenir… Le temps que l’on monte un dossier, ils ont déjà changé de pays. On court donc toujours derrière. »

  • Truc anti-crise : Pourquoi passer par des numéros surtaxés alors que les services sont accessibles via des numéros normaux.

    Correspondance n° tél payant en n° tél normal > Voici enfin une bonne info Belgique et France

    Vous connaissez tous quelques numéros commençant par exemple par 070, 078, 0820, 0900 etc.

    La plupart sinon tous sont en fait surtaxés..., rares sont ceux mentionnés au contraire « Numéros d'appel gratuit » (dommage), par contre les autres... Et bien chacun de ces numéros possède en réalité son équivalent en numéro de téléphone 'normal', c'est-à-dire sans surtaxe.

     Par exemple : le numéro de Fortis surtaxé est 078050502 son numéro normal correspondant est 02/513 01 01

    Electrabel : 078/353333 devient 02/518 61 11 etc.

    Rendez-vous sur ce site :http://www.geonumbers.com/be/search.php

     Entrez le numéro surtaxé ou supposé comme tel, puis cliquez sur 'envoyer' et...vous obtiendrez le numéro normal correspondant.

     NB : tous les N° ne sont pas encore connus, mais ça démarre en force !  233 numéros sont déjà répertoriés...

     A DIFFUSER GENEREUSEMENT...

    Source : www.geonumbers.com

  • Marre d'être dérangé au téléphone par des vendeurs: ce site va vous sauver

    telephoniste.jpg

    Voilà qui devrait vous intéresser, si vous en avez assez d'être dérangé au téléphone par des démarcheurs qui veulent vous vendre tout et n'importe quoi. Le site internet "www.ne-m-appelez-plus.be", sur lequel vous pouviez enregistrer, votre numéro est désormais obligatoire. Autrement dit, les professionnels du marketing sont désormais obligés de le consulter, avant de passer un appel.

    Un abonné téléphonique qui préfère ne pas être dérangé pour du marketing direct peut désormais le faire savoir sur le site web renouvelé www.ne-m-appelez-plus.be. Il existait déjà auparavant une liste "Ne m'appelez plus" non obligatoire et limitée, une initiative de la BDMA (la Belgian Direct Marketing Association). Seuls 11 des 50 opérateurs téléphoniques actifs dans notre pays faisaient appel à cette liste non obligatoire et pas toujours à jour.

    Plus d'infos et la vidéo  ICI

  • Attention arnaque téléphonique: Numéro surtaxé 0900, des arnaqueurs flouent plus de 1700 clients Base

    stop.jpg

    L'opérateur mobile Base a dénombré 1763 victimes d'une arnaque au numéro surtaxé parmi ses clients belges. Ces personnes ont perdu un total 13 000 euros, rapporte mardi le quotidien Le Soir.

    Une offre de bon d'achat de 500 euros était proposée aux internautes en échange d'un coup de fil à un numéro surtaxé (un 0906) pour répondre à "quelques" questions, mais en réalité plus de 300 questions étaient prévues et le bon cadeau n'existait pas. Le seul objectif des arnaqueurs étant de maintenir les participants en ligne aussi longtemps que possible pour retirer un maximum de profit.

    Le numéro incriminé a désormais été bloqué par l'IBPT, le régulateur des télécoms, mais il ne s'agit pas d'un cas isolé.

  • Info consommation :Coût Téléphone fixe + 5,7% et coût téléphonie mobile -11,3 % pour 2014

     

    gsm.jpg

    Alors que les appels à partir de postes fixes ont coûté en moyenne 5,7% plus cher en 2014 par rapport à 2013, toutes les communications via des appareils mobiles ont quant à elles fameusement baissé. La concurrence y est pour beaucoup.

    On parle d’une diff érence de 11,3% entre décembre 2013 et décembre 2014. Les tarifs ne devraient pas augmenter cette année. On peut même avancer qu’ils auront tendance à encore diminuer pour nous aligner sur les autres pays d’Europe. Surtout en ce qui concerne les abonnements. Mais si vous voulez faire des économies, n’en profitez pas pour appeler deux fois plus 

  • Marre des coups de téléphone intempestifs? Voici comment s'en débarrasser…

     

    telephone2.jpg

    En soirée, tôt le matin, le week-end, vous vous faites harceler par téléphone pour acheter des meubles, une batterie de casseroles ou du vin. Vous en avez marre ? Un nouveau service est entré en service : « ne m’appelez plus .be ». Et visiblement, c’est un succès !

    Les call-center qui appellent à tout moment pour vous faire acheter un tas de choses doont vous n’avez pas besoin vous enquiquinent ? Un nouveau service, qui a remplacé Robinson qui n’était pas vraiment efficace, a vu le jour en mars 2013. Contrairement à « Robinson » qui ne fonctionnait que pour les entreprises, « ne m’appelez plus » est plus contraignant. Toutes les sociétés qui font de la vente par téléphone seront obligées de consulter la liste des personnes inscrites. Et ne pourront pas les appeler. Si vous êtes inscrits et que vous êtes appelés quand même, vous pourrez porter plainte auprès du SPF économie. On relève toutefois encore deux inconvénients principaux au système : on ne peut s’inscrire qu’en ligne et l’inscription n’est valable que pour 2 ans. Inscription sur « ne m’appelez plus.be ».

    De mars à août 2013, le site www.ne-m-appelez-plus.be a déjà enregistré quelque 151.774 personnes. Un beau succès...

  • Attention aux arnaques par SMS: les «wangiri» sont de retour

    Sudinfo.be

    Mobistar prévient : les « wangiri » sont de retour. Selon l’opérateur téléphonique, ces arnaques par SMS sont en recrudescence en ce début d’année. Si vous recevez un SMS vous demandant d’appeler un numéro étranger d’urgence, ne répondez surtout pas !

    Sur sa page Facebook, Mobistar met en garde contre ces arnaques par messages : « Vous avez récemment reçu un SMS vous demandant d'appeler un numéro? Il s'agit de SMS frauduleux! »

    Comment les arnaqueurs parviennent à vous soustraire de l’argent avec ce simple SMS ? Ces messages sont écrits avec des numéros à rallonge, ressemblant étrangement à des numéros étrangers. Ils sont très courts et se résument souvent à : « Appelez-moi, c’est urgent ! » Si la victime rappelle ce numéro, elle est renvoyée vers un numéro payant (de type 0900) et reste de longues minutes au téléphone pour s’entendre recevoir un beau chèque qui n’arrivera évidemment jamais. Sans le savoir, votre facture de téléphone se retrouve gonflée de plusieurs euros à cause d’un simple appel qui semblait inoffensif...

    Ces arnaques sont appellées des « warangi », un terme japonais qui veut littéralement dire « Une (sonnerie) et coupe ». Cette pratique, répandue au Japon, commence à arriver en Europe, et fonctionne comme avec les spams. Un ordinateur compose des numéros au hasard, en espérant tomber sur une victime plus consentante...

    Sur RTLinfo, une victime de cette arnaque, Cristina, témoigne : « Il s'agissait d'un répondeur automatique. Le monsieur me demande mon nom, mon prénom, mon âge, état civil... bref des informations de base. On ne m'a pas demandé de numéro de CB ou quoi que se soit. Apparemment, j'aurais été choisie comme grande gagnante de 10.000 euros. » Mais le numéro et le préfixe n’existent pas... Et le chèque n’arrivera jamais.

    Attentiond donc à ces courts SMS que vous pouvez recevoir d’inconnus...