sms

  • Infos LIDL - attention " spam/e-mail de phishing et fausses actions en circulation "

    Résultat de recherche d'images pour "lidl be"

    Des messages dont Lidl semble être l’expéditeur sont régulièrement diffusés via Facebook ou Whatsapp, ainsi que par SMS et par e-mail. Ceux-ci concernent souvent des bons de valeur de montants élevés et/ou des concours auxquels vous pouvez participer.

    N’ouvrez pas ces messages et supprimez-les immédiatement ! Ne cliquez pas sur les liens et n’introduisez aucune donnée. Si vous ouvrez les messages, cliquez sur les liens ou encodez des données, vos informations peuvent se retrouver ailleurs que chez Lidl. En faisant preuve de vigilance, vous éviterez que vos données soient diffusées, vendues et utilisées à mauvais escient.

    Comment reconnaître une fausse action/un spam/un e-mail de phishing ?

    Un message promotionnel qui vous propose, par exemple, de participer à un concours. L’adresse e-mail de l’expéditeur ne se termine pas par @lidl.be ou @newsletter.lidl.be.


    Les messages sur Facebook (ou d’autres réseaux sociaux) ne proviennent pas de la page officielle de Lidl. Vous pouvez reconnaître les pages officielles de Lidl au petit « v » blanc sur fond bleu.


    Le message reprend un lien vers un site web qui n’appartient pas à Lidl. Le site officiel de Lidl est www.lidl.be.


    Les messages contiennent souvent des fautes d’orthographe et la formule d’appel n’est pas personnalisée.

    Les concours de Lidl sont toujours communiqués via notre propre site Internet.

    Que faire d’une fausse action/d’un spam/d’un e-mail de phishing ?

    Vous pouvez toujours en informer notre service clientèle. Vous pouvez transférer l’e-mail que vous avez reçu à https://www.lidl.be/fr/contact.htm.

    Nous vous conseillons par ailleurs de signaler les e-mails comme « spam » dans votre boîte de réception.

     

     

  • GSM au volant : Pour la police fédérale, "le contrôle systématique des GSM au volant n'est pas évident"

    L’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) est favorable à l’instauration d’un contrôle systématique des GSM des conducteurs après un accident, a-t-il confirmé lundi à l’agence Belga.

    
Illustration Photonews

    Illustration Photonews

    Une telle mesure pose cependant question au regard du respect de la vie privée. «Elle n’est pas évidente non plus sur le plan pratique», réagit la porte-parole de la police fédérale, Tinne Hollevoet.

    Actuellement, la police n’est pas autorisée à contrôler le téléphone mobile d’un automobiliste après un accident, sauf dans le cadre d’une enquête judiciaire et avec l’accord du juge d’instruction.

    Plus dinformations: ICI

  • RAPPEL : Le SPF Économie et la police mettent en garde contre les SMS frauduleux

     

    texto.pngLe SPF Économie et la police mettent en garde, dans un communiqué diffusé mardi, contre les SMS frauduleux. La Belgique est actuellement submergée par des SMS indésirables comme «Appelle-moi vite 006745599086», ou avec un autre numéro.

    «Beaucoup de consommateurs ont reçu des SMS indésirables demandant de rappeler sur un numéro à l’étranger, qui s’avère être un numéro payant», prévient le SPF Économie, qui indique qu’une enquête en collaboration avec la police est menée. Le SPF a également appelé à une coopération internationale pour lutter contre ces pratiques frauduleuses.

    Les escrocs envoient un SMS demandant de rappeler sur un numéro étranger. Ces appels coûtent environ 2 euros par minute. Les SMS proviennent apparemment du Niger (+227), de Lettonie (+371), de Madagascar (+261) et de Nauru dans le Pacifique (+674). Les numéros internationaux sont structurés comme les numéros de téléphone locaux, mais sont en réalité des numéros payants. Les SMS sont envoyés massivement via internet en utilisant des services et des logiciels fournis par deux entreprises situées en Suède.

    La police et le SPF Économie conseillent de ne pas répondre à ces SMS. «Lorsque le consommateur reçoit un tel SMS, il peut en informer son opérateur téléphonique qui prendra les mesures nécessaires pour bloquer le numéro.» Les consommateurs peuvent également rapporter des numéros frauduleux sur le site internet du SPF Économie: http://economie.fgov.be./fr/litiges/.

  • Attention aux arnaques par SMS: les «wangiri» sont de retour

    Sudinfo.be

    Mobistar prévient : les « wangiri » sont de retour. Selon l’opérateur téléphonique, ces arnaques par SMS sont en recrudescence en ce début d’année. Si vous recevez un SMS vous demandant d’appeler un numéro étranger d’urgence, ne répondez surtout pas !

    Sur sa page Facebook, Mobistar met en garde contre ces arnaques par messages : « Vous avez récemment reçu un SMS vous demandant d'appeler un numéro? Il s'agit de SMS frauduleux! »

    Comment les arnaqueurs parviennent à vous soustraire de l’argent avec ce simple SMS ? Ces messages sont écrits avec des numéros à rallonge, ressemblant étrangement à des numéros étrangers. Ils sont très courts et se résument souvent à : « Appelez-moi, c’est urgent ! » Si la victime rappelle ce numéro, elle est renvoyée vers un numéro payant (de type 0900) et reste de longues minutes au téléphone pour s’entendre recevoir un beau chèque qui n’arrivera évidemment jamais. Sans le savoir, votre facture de téléphone se retrouve gonflée de plusieurs euros à cause d’un simple appel qui semblait inoffensif...

    Ces arnaques sont appellées des « warangi », un terme japonais qui veut littéralement dire « Une (sonnerie) et coupe ». Cette pratique, répandue au Japon, commence à arriver en Europe, et fonctionne comme avec les spams. Un ordinateur compose des numéros au hasard, en espérant tomber sur une victime plus consentante...

    Sur RTLinfo, une victime de cette arnaque, Cristina, témoigne : « Il s'agissait d'un répondeur automatique. Le monsieur me demande mon nom, mon prénom, mon âge, état civil... bref des informations de base. On ne m'a pas demandé de numéro de CB ou quoi que se soit. Apparemment, j'aurais été choisie comme grande gagnante de 10.000 euros. » Mais le numéro et le préfixe n’existent pas... Et le chèque n’arrivera jamais.

    Attentiond donc à ces courts SMS que vous pouvez recevoir d’inconnus...