majorité

  • Pont-à-Celles, un budget difficile mais en boni !

    maison communale PAC.JPG

    Pont-à-Celles a bouclé son budget 2014 avec un léger boni de 91.450 euros à l’exercice propre. Il atteint 1,196 million si l’on prend en compte le résultat général. Christian Dupont, le bourgmestre socialiste, le concède sans détour : la tâche a été ardue. «

    C’est un budget difficile, serré, mais responsable. 2014 s’annonce comme une année difficile. On parviendra à maintenir le cap en la gérant avec rigueur et en restant très attentif à nos dépenses».

     

    ZOOM SUR LES CHIFFRES

     

    Au service ordinaire, les recettes sont estimées à 18.365.000 euros. Elles fléchiront donc de 633.000 euros par rapport à 2013. La dotation du Fonds des communes, les additionnels liés à l’IPP et les recettes liées aux taxes sur les immondices et la distribution d’écrits publicitaires sont pourtant à la hausse. Mais, le tout ne parvient pas à équilibrer d’autres recettes à la baisse. C’est le cas notamment des dividendes des intercommunales de gaz et d’électricité, en net recul depuis deux ans déjà. Passons aux dépenses. Sans surprise, celles liées au personnel sont en augmentation : +3,4 %. Elles pèsent désormais 6,444 millions d’euros, soit 38,4% des dépenses totales.

    À la hausse aussi les dépenses liées à la dette. Elles représentent 15,23 %, soit une petite augmentation de 0,3 %. À la baisse, cette fois, les dépenses de fonctionnement. Elles affichent – 4% et représentent désormais 2,182 millions d’euros, soit 13 % des dépenses totales. Enfin, les dépenses de transfert – 5,6 millions d’euros- accusent, elles aussi, un léger tassement : – 0,6%.

    DES INVESTISSEMENTS QUAND MÊME

    Au chapitre extraordinaire, Pont-à-Celles s’en tiendra à l’essentiel.

    On pointera notamment l’entretien des routes (250.000 euros), le renouvellement de la toiture de l’ancienne aile de la maison communale (100.000 euros), des travaux de rénovation et de mise en sécurité des écoles (100.000 euros), l’égouttage et la réfection de la rue du Cimetière(450.000 euros), l’amélioration des infrastructures de sport et de jeux (300.000 euros) ou encore la poursuite du plan logement (175.000 euros). «

    Au total, nous investirons quand même plus de 1,4 million d’euros», précise Christian Dupont.

    Le budget a été voté majorité contre opposition.

    M-G.D.