main d'oeuvre

  • Economie, Roumains et Bulgares vont-ils "envahir" la Belgique au 1er janvier 2014?

    roumain, main d'oeuvre, pont-a-cellesBenoît Jacquemart

    Le 1 er janvier 2014, il n’y aura plus aucune restriction pour les Roumains et les Bulgares souhaitant travailler dans un des autres pays de l’Union européenne. Faut-il donc s’attendre à un afflux de ressortissants de ces deux pays? En fait, il a déjà eu lieu.

    Depuis l’adhésion de la Roumanie à l’Union européenne, en 2007, plus de trois millions de Roumains (sur une population de 21 millions) ont quitté leur pays pour un autre pays de l’Union. C’est ce que répondait déjà en février dernier le Premier ministre roumain en réponse aux craintes de plusieurs pays de voir ses compatriotes émigrer massivement le 1 er janvier prochain.

    Or, à l’approche de cette date, les peurs resurgissent, notamment en Grande-Bretagne et du côté de la droite française, en précampagne pour les élections municipales de l’an prochain.

    Outre-Manche, on a connu une vaste vague d’immigration venant de l’Est, suite à l’adhésion de dix nouveaux pays en 2004. Quelque 500.000 Polonais se sont installés en moins de dix ans au Royaume-Uni.

    En 2012, on comptait ainsi 28.000 Roumains et 5.800 Bulgares détachés en Belgique (pour 93.000 Hollandais et 39.000 Allemands). Un système légal, mais qui a connu de nombreux dérapages, entraînant de la concurrence déloyale. Vendredi dernier, le gouvernement a annoncé des mesures pour lutter contre ces fraudes.