méditation

  • Luttre samedi 09 mai 2015: Méditation de Pleine Conscience

     

    pont-à-celles,nouvelle,gazette,charleroi

    Une séance d'information gratuite aura lieu le 09 mai 2015, de 15h00 à 16h30, à l'école communale de Luttre (inscriptions demandées, voir plus bas)

    Le cycle, exceptionnellement de 6 dates, commencera le 23 mai, aux mêmes heures.

    Tous les renseignements se trouvent ci-dessous :

    Intéressé(e) ? Envie d'un complément d'informations à propos du cycle et des bienfaits de la pleine conscience?

    Envie d'assister à la séance d'information gratuite le 09 mai, de 15h à 16h30?

     

    Qu’est-ce que la pleine conscience ?
     « La pleine conscience » est un concept ancien, que l’on retrouve dans de nombreuses traditions spirituelles et religieuses, comme dans la plupart des arts martiaux, le yoga, tai chi, le bouddhisme, le taoïsme, l’hindouisme, le judaïsme, l’islam et le christianisme. Progressivement, au cours des 30 dernières années, la psychologie occidentale a commencé à reconnaître les nombreux bénéfices de l’entrainement à la pleine conscience, et elle est devenue maintenant une intervention empiriquement validée pour un large éventail de troubles cliniques.
    « La pleine conscience » peut être définie de plusieurs manières, mais toutes ces définitions en viennent principalement à ceci : diriger son attention avec flexibilité, ouverture, et curiosité.
    Cette simple définition nous dit trois choses importantes. Premièrement, la pleine conscience est un processus attentionnel, il ne s’agit pas de penser. Cela implique de diriger son attention sur l’expérience du moment présent à l’opposé du fait d’être pris dans ses pensées. Ensuite, la pleine conscience implique une attitude particulière : une attitude d’ouverture et de curiosité. Même si notre expérience du moment présent est difficile, douloureuse, ou désagréable, nous pouvons rester ouvert et curieux par rapport à elle au lieu de la fuir ou de lutter contre elle. Troisièmement, la pleine conscience implique la flexibilité de l’attention : la capacité à diriger consciemment, à élargir ou à centrer notre attention sur différents aspects de l’expérience
    Nous pouvons utiliser la pleine conscience pour nous « éveiller », nous connecter à nous-mêmes et pour apprécier la plénitude et la richesse de chaque instant de la vie. Nous pouvons l’utiliser pour améliorer notre connaissance de nous-mêmes – pour mieux apprendre comment nous nous sentons, comment nous pensons et réagissons. Nous pouvons l’utiliser pour nous connecter plus profondément et de manière plus intime avec les personnes qui nous sont chers, nous inclus. Et nous pouvons l’utiliser pour influencer de manière consciente notre propre comportement et élargir nos possibilités de réponse par rapport au monde qui nous entoure. C’est l’action de vivre de manière consciente – un moyen profond pour susciter la résilience psychologique et aaccroîtrele bien-être.
    La Pleine Conscience (mindfulness) est un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellementau moment présentsans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment » .Jon Kabat Zinn, 2003.

     La pratique de la Pleine Conscience permet une meilleure gestion des ruminations mentales, des émotions et du stress.

    Origine de la pleine conscience

    Le premier programme basé sur la Pleine conscience a été mis au point par  Jon Kabat-Zinn, dans le but d’aider des personnes souffrant de problèmes physique ou psychologiques à réduire leur stress et à vivre autrement la douleur physique, la maladie et la souffrance en général.

    Jon Kabat-Zinn fonda, dans les années 70, la Clinique de Réduction du Stress et est à l’origine du Centre pour la Pleine Conscience en Médecine à l’université du Massachusetts.

    Ce programme de Pleine Conscience a, ensuite, été adapté à la prévention des rechutes dépressives, par une équipe de chercheurs (Zindel Segal, John Teasdale et Mark Williams).

    Depuis lors, de nombreuses études validées scientifiquement, ont permis de constater que les bienfaits de la Pleine Conscience s’étendaient à la gestions d’autres difficultés.

    Les bienfaits de la Pleine conscience

    La Pleine Conscience permet une meilleure connaissance de soi par plus de curiosité et de bienveillance vis-à-vis de son expérience.

    La pratique de la pleine conscience amène aussi à plus de calme et de sérénité. A vivre plus pleinement le moment présent. C’est-à -dire en étant vraiment là et non dans des regrets continuels sur le passé, des inquiétudes incessantes sur le futur et dans de trop nombreux jugements sur soi ou sur la situation présente. La pratique de la pleine conscience permet également le développement de ressources intérieures pour faire face aux difficultés de la vie. En outre, elle invite à prendre d’avantage soin de soi et des autres.

    La pleine conscience permet de se dégager de nos réactions automatiques face à un problème…Ruminations mentales, c’est-à-dire pensées incessantes sur le problème, fuite du problème, replis sur soi, frustration, résignation…

    Ces réactions amplifient malheureusement souvent nos difficultés et notre mal-être.
    La pleine conscience apprend à observer nos sensations, émotions, pensées et tendances à l’action, avec curiosité et bienveillance, comme des phénomènes transitoires et à les accepter tels quels plutôt que d’y réagir de manière automatique.

    Cette attitude permet de mieux gérer notre détresse et d’agir plutôt que de réagir. D’agir de manière plus adéquate et d’une manière qui est plus en accord avec nos valeurs.
    Il s’agira de ne plus réagir, repousser ce qui se présente mais d’observer avec curiosité et bienveillance ce qui est là, de l’accepter et d’y répondre.

     Méditation laïque !

    La Pleine Conscience s’inspire de la méditation bouddhiste. Mais est dénuée de toute connotation religieuse ou spirituelle. La méditation est utilisée comme moyen pour apprendre la Pleine Conscience et ne se limite pas à des pratiques figées.

    La Pleine Conscience pour qui ?

    Face à un rythme de vie de plus en plus effréné, ce programme permet de développer une meilleure qualité de vie et est indiqué pour toute personne désirant vivre plus pleinement et plus sereinement son quotidien.

    La pleine conscience est aussi particulièrement indiquée pour:

    • La gestion des émotions
    • La prévention de rechutes dépressives
    • La gestion du stress
    • La gestion de l’anxiété, des ruminations mentales, de l’insomnie
    • La gestion de l’impulsivité (accès de colère, crise de boulimie)
    • La gestion de la douleur chronique
    • La gestion de la détresse face à la maladie chronique
    • L’amélioration du perfectionnisme excessif
    • Développement de la bienveillance vis-à-vis de soi 
    • Source: jean-pierre Dubuisson 

    Plus d'information? acces en un clic sur le billet du blogueur à ce sujet ICI

  • Luttre samedi 17 janvier: Méditation de Pleine Conscience

    pont-à-celles,méditation

    Qu’est-ce que la pleine conscience ?
     « La pleine conscience » est un concept ancien, que l’on retrouve dans de nombreuses traditions spirituelles et religieuses, comme dans la plupart des arts martiaux, le yoga, tai chi, le bouddhisme, le taoïsme, l’hindouisme, le judaïsme, l’islam et le christianisme. Progressivement, au cours des 30 dernières années, la psychologie occidentale a commencé à reconnaître les nombreux bénéfices de l’entrainement à la pleine conscience, et elle est devenue maintenant une intervention empiriquement validée pour un large éventail de troubles cliniques.
    « La pleine conscience » peut être définie de plusieurs manières, mais toutes ces définitions en viennent principalement à ceci : diriger son attention avec flexibilité, ouverture, et curiosité.
    Cette simple définition nous dit trois choses importantes. Premièrement, la pleine conscience est un processus attentionnel, il ne s’agit pas de penser. Cela implique de diriger son attention sur l’expérience du moment présent à l’opposé du fait d’être pris dans ses pensées. Ensuite, la pleine conscience implique une attitude particulière : une attitude d’ouverture et de curiosité. Même si notre expérience du moment présent est difficile, douloureuse, ou désagréable, nous pouvons rester ouvert et curieux par rapport à elle au lieu de la fuir ou de lutter contre elle. Troisièmement, la pleine conscience implique la flexibilité de l’attention : la capacité à diriger consciemment, à élargir ou à centrer notre attention sur différents aspects de l’expérience
    Nous pouvons utiliser la pleine conscience pour nous « éveiller », nous connecter à nous-mêmes et pour apprécier la plénitude et la richesse de chaque instant de la vie. Nous pouvons l’utiliser pour améliorer notre connaissance de nous-mêmes – pour mieux apprendre comment nous nous sentons, comment nous pensons et réagissons. Nous pouvons l’utiliser pour nous connecter plus profondément et de manière plus intime avec les personnes qui nous sont chers, nous inclus. Et nous pouvons l’utiliser pour influencer de manière consciente notre propre comportement et élargir nos possibilités de réponse par rapport au monde qui nous entoure. C’est l’action de vivre de manière consciente – un moyen profond pour susciter la résilience psychologique et aaccroîtrele bien-être.
    La Pleine Conscience (mindfulness) est un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellementau moment présentsans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment » .Jon Kabat Zinn, 2003.

     La pratique de la Pleine Conscience permet une meilleure gestion des ruminations mentales, des émotions et du stress.

    Origine de la pleine conscience

    Le premier programme basé sur la Pleine conscience a été mis au point par  Jon Kabat-Zinn, dans le but d’aider des personnes souffrant de problèmes physique ou psychologiques à réduire leur stress et à vivre autrement la douleur physique, la maladie et la souffrance en général.

    Jon Kabat-Zinn fonda, dans les années 70, la Clinique de Réduction du Stress et est à l’origine du Centre pour la Pleine Conscience en Médecine à l’université du Massachusetts.

    Ce programme de Pleine Conscience a, ensuite, été adapté à la prévention des rechutes dépressives, par une équipe de chercheurs (Zindel Segal, John Teasdale et Mark Williams).

    Depuis lors, de nombreuses études validées scientifiquement, ont permis de constater que les bienfaits de la Pleine Conscience s’étendaient à la gestions d’autres difficultés.

    Les bienfaits de la Pleine conscience

    La Pleine Conscience permet une meilleure connaissance de soi par plus de curiosité et de bienveillance vis-à-vis de son expérience.

    La pratique de la pleine conscience amène aussi à plus de calme et de sérénité. A vivre plus pleinement le moment présent. C’est-à -dire en étant vraiment là et non dans des regrets continuels sur le passé, des inquiétudes incessantes sur le futur et dans de trop nombreux jugements sur soi ou sur la situation présente. La pratique de la pleine conscience permet également le développement de ressources intérieures pour faire face aux difficultés de la vie. En outre, elle invite à prendre d’avantage soin de soi et des autres.

    La pleine conscience permet de se dégager de nos réactions automatiques face à un problème…Ruminations mentales, c’est-à-dire pensées incessantes sur le problème, fuite du problème, replis sur soi, frustration, résignation…

    Ces réactions amplifient malheureusement souvent nos difficultés et notre mal-être.
    La pleine conscience apprend à observer nos sensations, émotions, pensées et tendances à l’action, avec curiosité et bienveillance, comme des phénomènes transitoires et à les accepter tels quels plutôt que d’y réagir de manière automatique.

    Cette attitude permet de mieux gérer notre détresse et d’agir plutôt que de réagir. D’agir de manière plus adéquate et d’une manière qui est plus en accord avec nos valeurs.
    Il s’agira de ne plus réagir, repousser ce qui se présente mais d’observer avec curiosité et bienveillance ce qui est là, de l’accepter et d’y répondre.

     Méditation laïque !

    La Pleine Conscience s’inspire de la méditation bouddhiste. Mais est dénuée de toute connotation religieuse ou spirituelle. La méditation est utilisée comme moyen pour apprendre la Pleine Conscience et ne se limite pas à des pratiques figées.

    La Pleine Conscience pour qui ?

    Face à un rythme de vie de plus en plus effréné, ce programme permet de développer une meilleure qualité de vie et est indiqué pour toute personne désirant vivre plus pleinement et plus sereinement son quotidien.

    La pleine conscience est aussi particulièrement indiquée pour:

    • La gestion des émotions
    • La prévention de rechutes dépressives
    • La gestion du stress
    • La gestion de l’anxiété, des ruminations mentales, de l’insomnie
    • La gestion de l’impulsivité (accès de colère, crise de boulimie)
    • La gestion de la douleur chronique
    • La gestion de la détresse face à la maladie chronique
    • L’amélioration du perfectionnisme excessif
    • Développement de la bienveillance vis-à-vis de soi 
    • Source: jean-pierre Dubuisson 

    Plus d'information? acces en clic sur le billet du blogueur à ce sujet ICI

  • Pont-à-celles: C'est quoi le "Mindfulness", entretien avec Maïté Massart

    pont-à-celles,méditation,cycle,

     

    Vendredi 13h00 j'avais rendez-vous avec Maïté Massart pour que celle-ci m'explique sa manière de vivre, sa philosophie, et comment réagir au stress qui nous entoure, grâce au "Mindfulness".


    Dès le premier contact, j'ai senti l'énergie qui rayonnait de ce petit bout de femme. Elle me parle avec enthousiasme des ateliers qu'elle et Jean-Pierre Dubuisson dispensent ensemble.

    Mais en fait le "Mindfulness" c'est quoi ?

    En français " la méditation de Pleine Conscience", est un concept ancien, qui se retrouve dans de nombreuses traditions comme le taoïsme, l’hindouisme, le judaïsme, l’islam et le christianisme. C’est simplement être présent de façon conscient, comprendre ce qui se passe maintenant, en adoptant une attitude d’ouverture et de bienveillance.

    "C’est un processus attentionnel, qui demande une attitude d’ouverture et de curiosité, elle implique la flexibilité de l’attention."

    La Pleine Conscience, pour quoi ?

    Réajuster corps et esprit, se (re)connecter à sa respiration, s’arrêter vraiment quelques instants dans sa journée pour prendre le temps d’être pleinement présent à soi (pensées, sensations, émotions) est autant d’éléments qui nous paraissent essentiels mais que nous n’appliquons pas souvent, faute de temps ou d’intention.


    La Pleine Conscience, pour qui ?

    C'est ouvert à tout public de tout âge et ce, sans prérequis. Maïté,  notre éducatrice spécialisée, s'inspire entre autre du programme qu'Eline Snel a adapté pour les enfants de 5 à 12 ans (calme et attentif comme une grenouille) pour présenter des animations de pleine conscience dans les classes du primaire. 

    Un cycle a été fait à l'école communale de Pont-à-Celles, en 3ème primaire, un autre sera proposé aux 6ème primaire de l'école communale de Luttre. 

    Quels sont les bienfaits de la Pleine Conscience?

    Elle permet une meilleure connaissance de soi, amène plus de calme et de sérénité,  a vivre plus pleinement le moment présent et enfin elle nous dégage de nos réactions automatiques.

    Mais encore, elle est indiquée pour ;

    La gestion des émotions,

    La prévention des rechutes dépressives,,

     La gestion du stress,

     La gestion de l’anxiété, des ruminations mentales, de l’insomnie,

     La gestion de l’impulsivité,

     La gestion de la douleur chronique,

     La gestion de la détresse face à la douleur chronique,

     L’amélioration du perfectionnisme excessif, et enfin  le développement de la bienveillance vis-à-vis de soi.

    Il est à remarquer que la Pleine Conscience, ce n’est pas une religion, elle est « laïque » et se fait dans le respect des croyances ou non-croyance de chacun, insiste Maïté.

     

    Une séance d'information gratuite aura lieu le 17 janvier 2015 dans l'École communale, rue Georges Theys, 15 à Luttre de 15H00 à 16H30


    Pour information, le prochain cycle de pleine conscience «Hiver» aura lieu à Luttre  à l'École communale, rue Georges Theys, 15.


    Ce cycle comprend  8 séances, les 24 et 31 janvier, les 3 et 28 février, les 7, 14,21 et 28 mars 2015, de 15h à 16h30.

    Venez de préférence mais ce n'est pas obligatoire,  avec des vêtements amples et un tapis de sol.

     Inscription : pour des raisons de confort et de qualité, le groupe est limité à 15 participants. Votre inscription sera validée après réception de votre mail (ou appel).

    pont-à-celles,méditation,cycle,

    pont-à-celles,méditation,cycle,

     

     

  • Luttre: Méditation de Pleine Conscience

    pont-à-celles,méditation

    Qu’est-ce que la pleine conscience ?
     « La pleine conscience » est un concept ancien, que l’on retrouve dans de nombreuses traditions spirituelles et religieuses, comme dans la plupart des arts martiaux, le yoga, tai chi, le bouddhisme, le taoïsme, l’hindouisme, le judaïsme, l’islam et le christianisme. Progressivement, au cours des 30 dernières années, la psychologie occidentale a commencé à reconnaître les nombreux bénéfices de l’entrainement à la pleine conscience, et elle est devenue maintenant une intervention empiriquement validée pour un large éventail de troubles cliniques.
    « La pleine conscience » peut être définie de plusieurs manières, mais toutes ces définitions en viennent principalement à ceci : diriger son attention avec flexibilité, ouverture, et curiosité.
    Cette simple définition nous dit trois choses importantes. Premièrement, la pleine conscience est un processus attentionnel, il ne s’agit pas de penser. Cela implique de diriger son attention sur l’expérience du moment présent à l’opposé du fait d’être pris dans ses pensées. Ensuite, la pleine conscience implique une attitude particulière : une attitude d’ouverture et de curiosité. Même si notre expérience du moment présent est difficile, douloureuse, ou désagréable, nous pouvons rester ouvert et curieux par rapport à elle au lieu de la fuir ou de lutter contre elle. Troisièmement, la pleine conscience implique la flexibilité de l’attention : la capacité à diriger consciemment, à élargir ou à centrer notre attention sur différents aspects de l’expérience
    Nous pouvons utiliser la pleine conscience pour nous « éveiller », nous connecter à nous-mêmes et pour apprécier la plénitude et la richesse de chaque instant de la vie. Nous pouvons l’utiliser pour améliorer notre connaissance de nous-mêmes – pour mieux apprendre comment nous nous sentons, comment nous pensons et réagissons. Nous pouvons l’utiliser pour nous connecter plus profondément et de manière plus intime avec les personnes qui nous sont chers, nous inclus. Et nous pouvons l’utiliser pour influencer de manière consciente notre propre comportement et élargir nos possibilités de réponse par rapport au monde qui nous entoure. C’est l’action de vivre de manière consciente – un moyen profond pour susciter la résilience psychologique et aaccroîtrele bien-être.
    La Pleine Conscience (mindfulness) est un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellementau moment présentsans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment » .Jon Kabat Zinn, 2003.

     La pratique de la Pleine Conscience permet une meilleure gestion des ruminations mentales, des émotions et du stress.

    Origine de la pleine conscience

    Le premier programme basé sur la Pleine conscience a été mis au point par  Jon Kabat-Zinn, dans le but d’aider des personnes souffrant de problèmes physique ou psychologiques à réduire leur stress et à vivre autrement la douleur physique, la maladie et la souffrance en général.

    Jon Kabat-Zinn fonda, dans les années 70, la Clinique de Réduction du Stress et est à l’origine du Centre pour la Pleine Conscience en Médecine à l’université du Massachusetts.

    Ce programme de Pleine Conscience a, ensuite, été adapté à la prévention des rechutes dépressives, par une équipe de chercheurs (Zindel Segal, John Teasdale et Mark Williams).

    Depuis lors, de nombreuses études validées scientifiquement, ont permis de constater que les bienfaits de la Pleine Conscience s’étendaient à la gestions d’autres difficultés.

    Les bienfaits de la Pleine conscience

    La Pleine Conscience permet une meilleure connaissance de soi par plus de curiosité et de bienveillance vis-à-vis de son expérience.

    La pratique de la pleine conscience amène aussi à plus de calme et de sérénité. A vivre plus pleinement le moment présent. C’est-à -dire en étant vraiment là et non dans des regrets continuels sur le passé, des inquiétudes incessantes sur le futur et dans de trop nombreux jugements sur soi ou sur la situation présente. La pratique de la pleine conscience permet également le développement de ressources intérieures pour faire face aux difficultés de la vie. En outre, elle invite à prendre d’avantage soin de soi et des autres.

    La pleine conscience permet de se dégager de nos réactions automatiques face à un problème…Ruminations mentales, c’est-à-dire pensées incessantes sur le problème, fuite du problème, replis sur soi, frustration, résignation…

    Ces réactions amplifient malheureusement souvent nos difficultés et notre mal-être.
    La pleine conscience apprend à observer nos sensations, émotions, pensées et tendances à l’action, avec curiosité et bienveillance, comme des phénomènes transitoires et à les accepter tels quels plutôt que d’y réagir de manière automatique.

    Cette attitude permet de mieux gérer notre détresse et d’agir plutôt que de réagir. D’agir de manière plus adéquate et d’une manière qui est plus en accord avec nos valeurs.
    Il s’agira de ne plus réagir, repousser ce qui se présente mais d’observer avec curiosité et bienveillance ce qui est là, de l’accepter et d’y répondre.

     Méditation laïque !

    La Pleine Conscience s’inspire de la méditation bouddhiste. Mais est dénuée de toute connotation religieuse ou spirituelle. La méditation est utilisée comme moyen pour apprendre la Pleine Conscience et ne se limite pas à des pratiques figées.

    La Pleine Conscience pour qui ?

    Face à un rythme de vie de plus en plus effréné, ce programme permet de développer une meilleure qualité de vie et est indiqué pour toute personne désirant vivre plus pleinement et plus sereinement son quotidien.

    La pleine conscience est aussi particulièrement indiquée pour:

    • La gestion des émotions
    • La prévention de rechutes dépressives
    • La gestion du stress
    • La gestion de l’anxiété, des ruminations mentales, de l’insomnie
    • La gestion de l’impulsivité (accès de colère, crise de boulimie)
    • La gestion de la douleur chronique
    • La gestion de la détresse face à la maladie chronique
    • L’amélioration du perfectionnisme excessif
    • Développement de la bienveillance vis-à-vis de soi 
    • Source: jean-pierre Dubuisson 
  • Luttre le 4 octobre: Séance d'information sur "Mindfulness"

     
    De 15h à 16h30 : séance d'information gratuite de présentation de la méditation de pleine conscience (mindfulness), suivie d'une courte méditation. Cette rencontre peut être le point de départ d'un cycle de 8 séances d'exercices guidés de méditation basés sur la pleine conscience.
     
    - Ouvert à tous sur inscription(du 11/10 au 15/12).

    - Lieu : école communale de Luttre, rue Georges Theys, 15 - 6238 Luttre

    - Infos : Jean-Pierre Dubuisson : 0474/65 29 82
     
                Maïté Massart : 0479/48 92
     

    Capturer.JPG

     
    Qu’est-ce que la pleine conscience ?
     « La pleine conscience » est un concept ancien, que l’on retrouve dans de nombreuses traditions spirituelles et religieuses, comme dans la plupart des arts martiaux, le yoga, tai chi, le bouddhisme, le taoïsme, l’hindouisme, le judaïsme, l’islam et le christianisme. Progressivement, au cours des 30 dernières années, la psychologie occidentale a commencé à reconnaitre les nombreux bénéfices de l’entrainement à la pleine conscience, et elle est devenue maintenant une intervention empiriquement validée pour un large éventail de troubles cliniques.
    « La pleine conscience » peut être définie de plusieurs manières, mais toutes ces définitions en viennent principalement à ceci : diriger son attention avec flexibilité, ouverture, et curiosité.
    Cette simple définition nous dit trois choses importantes. Premièrement, la pleine conscience est un processus attentionnel, il ne s’agit pas de penser. Cela implique de diriger son attention sur l’expérience du moment présent à l’opposé du fait d’être pris dans ses pensées. Ensuite, la pleine conscience implique une attitude particulière : une attitude d’ouverture et de curiosité. Même si notre expérience du moment présent est difficile, douloureuse, ou désagréable, nous pouvons rester ouvert et curieux par rapport à elle au lieu de la fuir ou de lutter contre elle. Troisièmement, la pleine conscience implique la flexibilité de l’attention : la capacité à diriger consciemment, à élargir ou à centrer notre attention sur différents aspects de l’expérience
    Nous pouvons utiliser la pleine conscience pour nous « éveiller », nous connecter à nous-mêmes et pour apprécier la plénitude et la richesse de chaque instant de la vie. Nous pouvons l’utiliser pour améliorer notre connaissance de nous-mêmes – pour mieux apprendre comment nous nous sentons, comment nous pensons et réagissons. Nous pouvons l’utiliser pour nous connecter plus profondément et de manière plus intime avec les personnes qui nous sont chers, nous inclus. Et nous pouvons l’utiliser pour influencer de manière consciente notre propre comportement et élargir nos possibilités de réponse par rapport au monde qui nous entoure. C’est l’action de vivre de manière consciente – un moyen profond pour susciter la résilience psychologique et accroitre le bien-être.
    La Pleine Conscience (mindfulness) est un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellementau moment présentsans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment » .Jon Kabat Zinn, 2003.

     La pratique de la Pleine Conscience permet une meilleure gestion des ruminations mentales, des émotions et du stress.

    Origine de la pleine conscience

    Le premier programme basé sur la Pleine conscience a été mis au point par  Jon Kabat-Zinn, dans le but d’aider des personnes souffrant de problèmes physique ou psychologiques à réduire leur stress et à vivre autrement la douleur physique, la maladie et la souffrance en général.

    Jon Kabat-Zinn fonda, dans les années 70, la Clinique de Réduction du Stress et est à l’origine du Centre pour la Pleine Conscience en Médecine à l’université du Massachusetts.

    Ce programme de Pleine Conscience a, ensuite, été adapté à la prévention des rechutes dépressives, par une équipe de chercheurs (Zindel Segal, John Teasdale et Mark Williams).

    Depuis lors, de nombreuses études validées scientifiquement, ont permis de constater que les bienfaits de la Pleine Conscience s’étendaient à la gestions d’autres difficultés.

    Les bienfaits de la Pleine conscience

    La Pleine Conscience permet une meilleure connaissance de soi par plus de curiosité et de bienveillance vis-à-vis de son expérience.

    La pratique de la pleine conscience amène aussi à plus de calme et de sérénité. A vivre plus pleinement le moment présent. C’est-à -dire en étant vraiment là et non dans des regrets continuels sur le passé, des inquiétudes incessantes sur le futur et dans de trop nombreux jugements sur soi ou sur la situation présente. La pratique de la pleine conscience permet également le développement de ressources intérieures pour faire face aux difficultés de la vie. En outre, elle invite à prendre d’avantage soin de soi et des autres.

    La pleine conscience permet de se dégager de nos réactions automatiques face à un problème…Ruminations mentales, c’est-à-dire pensées incessantes sur le problème, fuite du problème, replis sur soi, frustration, résignation…

    Ces réactions amplifient malheureusement souvent nos difficultés et notre mal-être.
    La pleine conscience apprend à observer nos sensations, émotions, pensées et tendances à l’action, avec curiosité et bienveillance, comme des phénomènes transitoires et à les accepter tels quels plutôt que d’y réagir de manière automatique.

    Cette attitude permet de mieux gérer notre détresse et d’agir plutôt que de réagir. D’agir de manière plus adéquate et d’une manière qui est plus en accord avec nos valeurs.
    Il s’agira de ne plus réagir, repousser ce qui se présente mais d’observer avec curiosité et bienveillance ce qui est là, de l’accepter et d’y répondre.

     Méditation laïque !

    La Pleine Conscience s’inspire de la méditation bouddhiste. Mais est dénuée de toute connotation religieuse ou spirituelle. La méditation est utilisée comme moyen pour apprendre la Pleine Conscience et ne se limite pas à des pratiques figées.

    La Pleine Conscience pour qui ?

    Face à un rythme de vie de plus en plus effréné, ce programme permet de développer une meilleure qualité de vie et est indiqué pour toute personne désirant vivre plus pleinement et plus sereinement son quotidien.

    La pleine conscience est aussi particulièrement indiquée pour:

    • La gestion des émotions
    • La prévention de rechutes dépressives
    • La gestion du stress
    • La gestion de l’anxiété, des ruminations mentales, de l’insomnie
    • La gestion de l’impulsivité (accès de colère, crise de boulimie)
    • La gestion de la douleur chronique
    • La gestion de la détresse face à la maladie chronique
    • L’amélioration du perfectionnisme excessif
    • Développement de la bienveillance vis-à-vis de soi 
    • Source: jean-pierre Dubuisson